Venue de si loin, pour le bonheur de tous.

Il n’y a pas très longtemps, j’ai découvert  un mur FB sur lequel apparaît une association située en Grèce. J’ai tout de suite été agréablement surprise  par le style d’écriture, ici pas de violences verbales, pas de critiques, pas de reproches, seulement de l’amour et un désir d’agir pour le bien des animaux, sans oublier les bénévoles qui font un travail titanesque sans moyens ou presque.
Cette association a eu l’idée de faire parler ceux qui ont déjà adopté un animal venu de loin, maltraité, traumatisé, parfois après un temps très long en refuge, ceci afin d’enlever à ceux qui croient au père Noël, toute illusion de facilité, l’essentiel étant qu’une adoption se doit d’être réfléchie pour qu’elle ait une chance de réussir.
Voici un témoignage, celui de la maman de  « Thémis » petite misère au départ qui pourtant n’a donné que du bonheur à ceux qui ont su l’aimer.
J’attends avec impatience,  les autres témoignages qui ne pourront pas être plus beaux que celui-ci mais au moins égal, ce qui sera un plaisir à lire pour mes yeux aussi mais aussi et surtout pour mon  cœur.

 


Aidons les animaux / Help a greek stray
 : https://www.facebook.com/Aidons-les-animaux-Help-a-greek-stray-402583966519689/

Patras, Grèce · 

Nous avons demandé à nos amis qui ont fait FA ou ont adopté de notre refuge , qu’ils nous rapportent les bons mais aussi les mauvais moments qu’ils ont vécus après avoir contacté notre page annonçant leur grande décision afin d’aider les personnes qui voudraient adopter ou prendre en accueil un loulou de chez nous.

MERCI Isabelle Gérard 

 
( chaque jour, nous en mettrons un grand merci à vous tous qui consacrez du temps pour témoigner vos vécus et nous les envoyez en MP ! ) Voici notre troisième témoignage :

 

 » Il y a 3 ans déjà, j’ai découvert par hasard une publication sur facebook, un appel à l’adoption pour un vieux chien, prénommé Pépé et ressemblant à mes épagneuls du Tibet. J’ai du coup découvert cette page du refuge en Grèce. A l’époque la page venait d’être créée, il y avait donc peu d’amis. Les Anges étaient aux abois, couvertes de dettes, appelant à l’aide pour les loulous. J’ai découvert le principe du parrainage et Pépé est devenu mon 1er filleul. Malheureusement je ne pouvais l’adopter et ça me peinait beaucoup (déjà beaucoup de chiens à la maison)…

Sur cette merveilleuse page, j’ai découvert des personnes admirables, bataillant au quotidien pour sauver des loulous : de belles âmes dont la page est à leur image : on y voit entraide, Amour, partage, actions positives, sans violence, sans haine, sans insultes….

Pépé a été adopté en Angleterre, alors j’ai parrainé le beau et bon Teddy…Et puis un jour, au printemps 2014, une publication, des photos, les Anges venaient de récupérer celle que j’allais baptiser Thémis. Une photo d’elle dans la voiture, d’immenses yeux inquiets fixant l’objectif.. et à 2500 km de là mon cœur chavire… Je la parraine avec le besoin fou de l’avoir auprès de moi …

Tant d’obstacles à surmonter :
-j’ai déjà de nombreux chiens dont plusieurs adoptés en refuge et mon mari n’en voulait plus d’autres,
– la distance : comment faire venir la chienne, jusqu’à présent, j’avais toujours fait le chemin pour me rendre dans les refuges où j’ai adopté, mais là impossible pour moi.
-l’adoption et l’intégration avec mes chiens allaient elles être réussies ?

Il y a eu beaucoup d’échanges avec les filles qui ont répondu à mes questions avec tant de gentillesse ! on a réfléchi ensemble au meilleur choix possible pour Thémis, pesé le pour et le contre (elle grognait fort au contact des autres chiens) et puis patatras, tout est tombé à l’eau : Thémis était malade, faible, anémiée, le cœur fragilisé ,en plus, sa maladie la leishmaniose a été détectée, et elle était d’abord jugée trop faible, trop vieille et fragile pour pouvoir voyager, son adoption n’était plus possible…mais….

Alors que tout était « perdu » la santé de Thémis s’est améliorée (grâce aux bons soins des Anges) et le véto l’a jugée enfin assez solide pour voyager et en plus, une marraine de voyage pouvait l’accompagner jusqu’en Allemagne à 250 km de chez moi. Moins de 10 jours pour tout organiser (prendre congé, emprunter une voiture (les miennes sont de vieux tacots qui ne pouvaient faire cette distance !)

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000012806111_871437852967629_5501377918625301157_n
Et voilà le 13 décembre 2014, j’ai enfin pu tenir dans mes bras mon petit trésor, moment fabuleux, j’étais très émue…

Voilà, une adoption, c’est une émotion incroyable, un bonheur infini. Certes, il y a des doutes, des angoisses bien légitimes, mais quand notre cœur a parlé et nous guide, tout se passe au mieux (avec en plus les conseils avisés des Anges).

Bien entendu, il y a une période d’ « apprivoisement » où chacun apprend à se connaitre , il faut socialiser, éduquer le chien, comme pour tout chien que l’on adopte ou achète chez un éleveur . 


Thémis était très stressée les premiers jours au milieu de tous mes chiens, elle grognait beaucoup, mais c’était par peur. Dès qu’elle a compris qu’elle ne craignait rien, elle a changé et maintenant elle est parfaitement à l’aise avec eux.


Sur l’homme elle garde un comportement très très soumis, vestige de son passé sûrement malheureux mais bon, on le sait et je me réjouis de chaque petit progrès !

Concernant le caractère de chaque chien, les Anges sont là pour guider l’adoptant, lui donner le maximum d’infos avant adoption ; elles savent aussi dire non si elles estiment que ça ne pourra pas coller.

Ma seule véritable angoisse a été au sujet de la santé de Thémis : elle est âgée, fragile et atteinte de la leishmaniose qui n’est pas connue chez nous.
Mais comme pour chacun des chiens âgés que j’ai adoptés, je me dis que le principal est de leur offrir un panier-retraite le plus doux et le plus aimant possible et profiter au maximum du temps que nous allons passer ensemble, que ce soit quelques mois ou quelques années !

Pour résumer, l’adoption est un acte d’amour réfléchi. Adopter en Grèce n’est pas différent ni beaucoup plus compliqué qu’adopter en refuge près de chez soi.

Alors,  si comme moi votre coeur fond en Grèce, contactez les Anges!

Et j’en profite pour remercier encore une fois les Anges de m’avoir confié la petite mamie-Thémis, mon adorable petite « salade grecque » !  »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s