Les Cinq Entrainements à la Pleine Conscience – Thich Nhat Hanh

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000TNH-Panoramas-Web05

GRAINES DE BODHI·SAMEDI 28 MAI 2016

“Les Cinq Entrainements à la Pleine Conscience sont le chemin que nous devrions suivre en cette époque de crise générale parce qu’ils sont une pratique de fraternité, de compréhension et d’amour qui nous protège, nous et notre planète. Ils sont des applications concrètes de la conscience éveillée. Aucun terme bouddhique n’y est employé. Non sectaires, ils ne sont spécifiques à aucune religion, race ou idéologie. Leur nature est universelle. Il n’est nullement nécessaire de se dire bouddhiste pour les pratiquer. Que vous soyez chrétien, juif ou musulman, que vous soyez français, japonais, chinois ou américain, vous pouvez les adopter afin d’éveiller votre conscience, d’engendrer compréhension et amour, et de favoriser l’acceptation mutuelle. Il se peut que votre pratique incite vos amis à se pencher sur leurs racines et qu’ils découvrent l’équivalent des Cinq Entrainements à la Pleine Conscience dans leur propre tradition, que ce soit l’islam, le judaïsme, le christianisme ou toute autre…” Extrait du livre “ Ce monde est tout ce que nous avons”

Tradition bouddhiste:

Thay explique souvent dans ses enseignements, livres ou interventions, que nous avons besoin d’une éthique globale et celle que le Bouddha a proposé s’appelle les Cinq Entrainements à la Pleine Conscience. Ils expriment la vision bouddhique d’une spiritualité et éthique mondiale. Ils sont la pratique concrète des Quatre Nobles Vérités et du Chemin Octuple enseignés par le Bouddha. Ils nous montrent le chemin de la compréhension et de l’amour véritables, menant à la transformation, à la guérison et au bonheur de l’individu et du monde. Ils nous permettent d’approfondir notre vision de l’Inter-Être, c’est-à-dire la Vue Juste, pouvant dissoudre tout fanatisme, toute discrimination, toute peur et tout désespoir. Lorsque nous pratiquons les cinq entraînements dans notre vie quotidienne, nous sommes déjà sur le chemin des bodhisattvas.

Premier entraînement: Protection de la vie

Conscient(e) de la souffrance provoquée par la destruction de la vie, je suis déterminé(e) à cultiver ma compréhension de l’inter-être et ma compassion, afin de d’apprendre comment protéger la vie des personnes, des animaux, des plantes et de la Terre. Je m’engage à ne pas tuer, à ne pas laisser tuer et à ne soutenir aucun acte meurtrier, dans le monde, dans mes pensées, ou dans ma façon de vivre. Je comprends que toute violence causée par le fanatisme, la haine, l’avidité, la peur, a son origine dans une vue dualiste et discriminante. Je m’entraînerai à tout regarder avec ouverture, sans discrimination ni attachement à aucune vue, ni à aucune idéologie, pour œuvrer à transformer la violence et le dogmatisme qui demeurent en moi et dans le monde.

Deuxième entraînement: Bonheur véritable

Conscient(e) de la souffrance provoquée par le vol, l’oppression, l’exploitation et l’injustice sociale, je suis déterminé(e) à pratiquer la générosité dans mes pensées, dans mes paroles et dans les actions de ma vie quotidienne. Je partagerai mon temps, mon énergie et mes ressources matérielles avec ceux qui en ont besoin. Je m’engage à ne rien m’approprier qui ne m’appartienne. Je m’entraînerai à regarder profondément afin de voir que le bonheur et la souffrance d’autrui sont étroitement liés à mon propre bonheur et à ma propre souffrance. Je comprends que le bonheur véritable est impossible sans compréhension et amour, et que la recherche du bonheur dans l’argent, la renommée, le pouvoir ou le plaisir sensuel engendre beaucoup de souffrance et de désespoir. J’approfondirai ma compréhension que mon bonheur véritable dépend plus de ma façon de penser que de conditions extérieures, et que je peux vivre heureux(se) ici et maintenant lorsque je suis capable de m’établir dans le moment présent, en me contentant de peu et en reconnaissant les nombreuses conditions de bonheur déjà disponibles en moi et autour de moi. Conscient(e) de cela, je suis déterminé(e) à choisir des moyens d’existence justes afin de réduire la souffrance et de contribuer au bien-être de toutes les espèces sur Terre, notamment en agissant pour inverser le processus du réchauffement climatique.

Troisième entraînement: l’amour véritable

Conscient(e) de la souffrance provoquée par une conduite sexuelle irresponsable, je suis déterminer à développer mon sens des responsabilités et à apprendre à protéger l’intégrité et la sécurité de chaque individu, des couples, des familles et de la société. Je sais que l’amour et le désir sexuel sont deux choses distinctes, et que des relations sexuelles irresponsables, motivées par l’avidité, engendrent toujours de la souffrance de part et d’autre. Je m’engage à ne pas avoir de relation sexuelle sans amour véritable ni engagement profond, à long terme et connu par mes proches. Je ferai tout mon possible pour protéger les enfants des abus sexuels et pour empêcher les familles les couples et les familles de se désunir par suite de comportements sexuels irresponsables. Sachant que le corps et l’esprit ne font qu’un, je m’engage à apprendre les moyens appropriés de gérer mon énergie sexuelle. Je m’engage à développer la bonté aimante, la compassion, la joie et la non-discrimination en moi, pour mon propre bonheur et le bonheur des autres. Je sais que la pratique de ces quatre fondements de l’amour véritable me garantira une continuation heureuse pour l’avenir.

Quatrième entraînement: Parole aimante et écoute profonde

Conscient(e) de la souffrance provoquée par des paroles irréfléchies et par l’incapacité à écouter autrui, je suis déterminé(e) à parler à tous avec amour et à développer une écoute profonde afin de soulager la souffrance et d’apporter la réconciliation et paix entre moi-même et autrui, entre les groupes ethniques et religieux, et entre les nations. Sachant que la parole peut être source de bonheur comme de souffrance, je m’engage à apprendre à parler avec sincérité, en employant des mots qui inspirent à chacun la confiance en soi, qui nourrissent la joie et l’espoir, et qui œuvrent à l’harmonie et à la compréhension mutuelle. Je suis déterminé(e) à ne rien dire lorsque je suis en colère. Je m’entrainerai à respirer et à marcher alors en pleine conscience, afin de reconnaître cette colère et de regarder profondément ses racines, tout particulièrement dans mes perceptions erronées et dans le manque de compréhension de ma propre souffrance et de celle de la personne contre laquelle je suis en colère. Je m’entraînerai à dire la vérité et à écouter profondément, de manière à réduire la souffrance, chez les autres et en moi-même, et à trouver des solutions à des situations difficiles. Je suis déterminé(e) à ne répandre aucune information dont je ne suis pas certain(e) et à ne rien dire qui puisse entraîner la division, discorde, ou rupture au sein d’une famille ou d’une communauté. Je m’engage à pratiquer la diligence juste afin de cultiver ma compréhension, mon amour, mon bonheur et ma tolérance, et de transformer jour après jour, les semences de violence, de haine et de peur qui demeurent en moi.

Cinquième entraînement: Transformation et guérison

Conscient(e) de la souffrance provoquée par une consommation irréfléchie, je suis déterminé(e) à apprendre à nourrir sainement et à transformer mon corps et mon esprit, en entretenant une bonne santé physique et mentale, par ma pratique de la pleine conscience lorsque je mange, bois ou consomme. Afin de ne pas m’intoxiquer, je m’entraînerai à observer profondément ma consommation des quatre sorte de nourritures: les aliments comestibles, les impressions sensorielles, la volonté et la conscience. Je m’engage à ne pas faire usage d’alcool, ni d’aucune forme de drogue et à ne consommer aucun produit contenant des toxines comme certains sites internet, jeux, fils, émissions de télévision, livres, magazines, ou encore certaines conversations. Je m’entrainerai à revenir régulièrement au moment présent pour rester en contact avec les éléments nourrissants et porteurs de guérison qui sont en moi et autour de moi, et à ne pas me laisser emporter par des regrets et des peines quant au passé, ou par des soucis ou des peurs concernant le futur. Je suis déterminé(e) à ne pas utiliser la consommation comme un moyen de fuir la souffrance, la solitude et l’anxiété. Je m’entrainerai à regarder profondément dans la nature de l’interdépendance de toute chose, afin de consommer de manière à nourrir la joie et la paix, tant dans mon corps que dans ma conscience, , que dans le corps et la conscience collective de la société et de la planète.

Il est préconisé de lire en Pleine Conscience ces Cinq Entrainements tous les quinze. En Sangha, du moins à Lyon, nous lisons un de ces cinq entrainements à chaque réunion hebdomadaire.

Retranscription du 28 mai 2016 – Chantal Gorski

https://www.facebook.com/notes/graines-de-bodhi/les-cinq-entrainements-%C3%A0-la-pleine-conscience-thich-nhat-hanh/272002346485035

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s