Archive | juillet 2016

« Les plantes bougent, sentent et réagissent mais nous ne sommes pas capables de le voir »

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000arton52244-81261

 

Vous ne regarderez plus jamais les plantes de la même manière. Elles sont sensibles, bavardes et dotées d’une très bonne « vision », assure le chercheur Bruno Moulia. Des découvertes qui pourraient même changer nos assiettes.

 

Bruno Moulia est directeur de recherche à l’Inra (Institut national de recherche agronomique) dans l’Unité mixte de recherche « Physique et physiologie intégratives de l’arbre forestier ou fruitier ». Il a participé à plusieurs études prouvant les capacités de perception des plantes, notamment l’une, datant de décembre dernier, qui a permis de comprendre que les plantes sont capables de percevoir leur propre forme et d’adapter leur croissance et leurs mouvements en fonction.

On pense souvent que seuls les hommes et les animaux sont dotés d’intelligence et de capacité de perception. Les plantes, elles, sont vues comme des êtres vivants mais inertes. Vos travaux démontrent le contraire. Peut-on dire que les plantes ont, elles aussi, une forme d’intelligence ?

Bruno Moulia : Vous assimilez intelligence et perception, comme on a souvent tendance à le faire. Mais on peut tout à fait recevoir des informations de son environnement et y réagir sans aucune intelligence. Quand un médecin frappe avec un petit marteau sur votre genou vous tendez la jambe, c’est un réflexe systématique, votre intelligence n’y est pour rien. Parler d’intelligence est donc peut-être exagéré pour les plantes. Mais il est sûr qu’elles sont dotées de capacité de perception et de réaction étonnantes.

Comment est-ce possible alors qu’elles n’ont pas, comme nous, de cerveau ?

Les plantes n’ont bien sûr pas de sens comme les nôtres, mais elles ont des capacités qui s’en approchent. La vision est un bon exemple. Nous sommes capables de voir grâce à des pigments de nos yeux qui sont sensibles à la lumière. Les plantes ont, elles aussi, des pigments de ce type, qui sont répartis sur l’ensemble de leur surface. Elles parviennent ainsi à très bien distinguer la couleur bleu, ce qui revient à pouvoir « détecter » les sources de lumière autour d’elles. Et elles parviennent ensuite à faire un mouvement réflexe pour se tourner vers la lumière. Vous pouvez faire le test, c’est très flagrant avec les plantes d’appartement que l’on place près d’une fenêtre.

 

 

La suite ici : http://www.terraeco.net/plantes-parlent-entre-elles,52244.html

Le sceptique, le Baal Chem Tov et la jeune fille paralysée

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000ALNh9687076

 

Par les Maîtres hassidiques

C’était un sceptique. Certes, il accomplissait minutieusement les commandements, et il veillait à étudier la Torah régulièrement, mais les histoires de rabbins faiseurs de miracles lui étaient totalement étrangères. Même si des membres de sa propre famille s’étaient rendus chez le Baal Chem Tov pour recevoir ses bénédictions, il était resté derrière, froid et incrédule.

La prunelle de ses yeux fut atteinte de paralysie

Les choses seraient demeurées ainsi indéfiniment, s’il n’y avait pas eu l’histoire de sa fille. Sa douce fille bien-aimée, la prunelle de ses yeux et la joie de sa vieillesse, fut atteinte de paralysie. Le guérisseur du village avait essayé tous ses remèdes, le médecin du bourg avait prescrit un régime d’aliments sains, mais la pauvre fille demeurait incapable de bouger.

Le temps passa, et la situation de la jeune fille ne s’améliorait pas. « Pourquoi ne vas-tu pas chez le Baal Chem Tov ? lui demandèrent ses amis. Tu n’as rien à perdre et tout à gagner. »

Finalement, il y consentit.

Un jour d’été ensoleillé, il prit une petite bourse d’argent, installa doucement sa fille dans sa charrette, et ils partirent ensemble.

En arrivant, le père laissa sa fille dans la charrette et il rentra directement dans le bureau du rabbi.

— Rabbi, lâcha-t-il, lui tendant la bourse. On dit que vous pouvez guérir les gens. Tenez, prenez cela, et faites que ma fille soit à nouveau en bonne santé. Elle est à l’extérieur dans la charrette.

— Allez en paix. Je n’ai pas besoin de votre argent, dit sèchement le Baal Chem Tov. Il prit alors la bourse de la main de l’homme et la jeta par la fenêtre ouverte.

« Je n’ai pas besoin de votre argent ! »

En atterrissant dans la cour, la bourse s’ouvrit, et des pièces s’éparpillèrent dans toutes les directions. De son perchoir sur la charrette, la jeune fille vit les pièces jaillir dans tous les sens. Instinctivement, elle sauta en bas pour recueillir les pièces de monnaie dans sa jupe.

Quand le père sortit et vit ce qui était arrivé, il dit à sa fille : « Vite, monte dans la charrette. Partons d’ici avant qu’il prétende que c’est lui qui t’a guéri ! »

Source : Shmouot VeSipourim, vol. 1, p. 20.

http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/3387699/jewish/Le-sceptique-le-Baal-Chem-Tov-et-la-jeune-fille-paralyse.htm

Que disent les talmudistes concernant l’astrologie ?

 

L’astrologie est-elle cachère ?

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000yLDG419305

Prédire l’avenir est une affaire qui tourne. Depuis les astrologues de la presse populaire jusqu’aux consultants de haut niveau, il y a toute une armée de professionnels prêts à profiter de notre désir insatiable de connaître l’inconnu. C’est vrai que, parfois, lorsque l’on songe à certains grands changements dans sa vie, on peut être tenté de jeter un coup d’œil à son thème astrologique. Y a-t-il quelque chose de mal à cela ? Une personne intelligente peut-elle croire à l’astrologie sans se sentir ridicule ?

Vous allez peut-être être surpris mais sachez que les rabbins du Talmud ont attribué une crédibilité considérable à l’astrologie. Le Talmud enseigne, par exemple, que « dès l’entrée du mois de Adar, on doit augmenter dans la joie. Rav Papa a dit : “Nous apprenons de là qu’un Juif doit éviter une procédure avec des Gentils au mois de Av, car son Mazal est mauvais. Il doit s’efforcer de reporter le procès jusqu’au mois de Adar, lorsque sonMazal est bon.” »1 Le mot hébraïque employé par le Talmud, Mazal , est habituellement traduit par « chance » mais, littéralement, il signifie « constellation ».

L’astrologie est non seulement un facteur à prendre en considération lorsque l’on fait des projets, mais elle a également une influence sur la nature humaine. D’après le Talmud, celui qui naît sous le signe du Soleil atteindra la grandeur et celui qui naît sous Vénus deviendra riche et immoral. Naître sous le signe de Mercure confère la sagesse et une mémoire puissante alors que naître sous le signe de la Lune attire des malheurs. Saturne est signe de frustration, Jupiter, signe de vertu et celui qui naît sous l’influence de Mars deviendra soit chirurgien, soit sacrificateur, nous dit-on.2 Chaque année, l’anniversaire de cette naissance est considéré par les rabbins comme un jour où le destin est fortement influencé par l’astrologie.3

Ceci étant dit, vous conviendrez qu’il y a une incohérence de taille dans tout cela : si, comme nous le découvrons, l’astrologie est une donnée incontournable dans la pensée rabbinique, nous savons néanmoins pertinemment que la loi juive nous demande de ne pas recourir aux prédictions et aux conseils des astrologues.4 Pourtant si l’on admet que l’astrologie est une science vraie, quel mal peut-il y avoir à s’en servir ? Cette apparente contradiction peut se résoudre avec la parabole midrachique suivante :

La suite ici : http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/545971/jewish/Lastrologie-est-elle-cachre.htm 

L’histoire des Acadiens

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000grandderangement

28 juillet 1755 – Le Grand Dérangement des Acadiens

Le 28 juillet 1755, les Anglais commencent à déporter plusieurs milliers de colons français installés à la pointe orientale du Canada, sur une péninsule appelée Acadie.

Un peuple courageux

Les Acadiens descendent de paysans poitevins qui peuplèrent l’Acadie avant que celle-ci ne fut cédée à l’Angleterre en 1713 et rebaptisée Nouvelle-Écosse. Au milieu du XVIIIe siècle, les Anglais, qui se préparent à une nouvelle guerre contre la France, décident de leur imposer un serment d’allégeance à la couronne, avec l’éventualité de devoir prendre les armes contre la France.

Mais ils se heurent à un refus massif des 13.000 Acadiens. Quelques milliers se réfugient sans attendre dans les colonies françaises voisines.

Les autres sont au cours des mois suivants rassemblés par les miliciens anglais, embarqués sur des bateaux avec leurs maigres biens et répartis dans les colonies anglaises (les futurs États-Unis).

Sur les 7 .000 à 8.000 personnes concernées par ce « Grand Dérangement », beaucoup périssent en cours de route de faim ou de maladie.

Dans la colonie anglaise du Maryland, les déportés ne se résignent pas à la tutelle anglaise et s’enfuient au péril de leur vie vers la Louisiane… juste avant que cette colonie française ne passe sous souveraineté espagnole !

Établis dans les mangroves du delta du Mississipi, ils donneront naissance à la communauté des « Cajuns » (une déformation du mot Acadien). Ils seraient aujourd’hui 800.000 mais très peu parlent encore l’ancien dialecte français.

Extrait de Hérodote

Ευτυχία – B.O.N.H.E.U.R

 

 

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas mis mon grain de sel dans ces merveilleuses histoires d’adoption mais il faut dire pour ma défense que je ne voyais plus de témoignages, en ai-je raté quelques uns ?

Et aujourd’hui surprise, une belle histoire me tend les bras, celle de Luna.

Tous ces sauvetages nous prouvent que nous avons raison d’aider, de soutenir, de partager tous ces contes de fées réussis uniquement parce qu’ils partent du cœur de ceux qui sauvent, qui adoptent, qui ne renoncent pas .

Merci les fées de Pyrgos, les familles d’accueil, les parrains et  marraines, les donateurs,  les visiteurs, mais aussi et surtout les adoptants qui, malgré tous les efforts faits en amont, reçoivent une boule de poils trop souvent abimée par la vie et qui savent lui donner l’envie de vivre, de s’éclater et surtout de rendre  au centuple ce qu’elle reçoit.

Yaël

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000LUNA13580418_944616612316419_6308476649143881999_o

Aidons les animaux / Help a greek stray

Merci Nathalie Serrano pour votre témoignage ;
Nous demandons aux amis de la page qui font FA ou qui ont adopté un loulou de chez nous, de nous dire les points positifs mais aussi les points négatifs de cette aventure voici le témoignage de Nathalie Serrano

 0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000lUNA13892063_957785320999548_8536484584089888554_n


Des nouvelles de Luna ! 


Aujourd’hui, cela fait déjà 2 mois que Luna a rejoint notre famille.
Voici l’histoire de notre coup de coeur : ma maman étant marraine d’un chien, je suis déjà depuis quelques temps l’association sur Facebook..

le 30 mai, je tombe sur une publication de Kris Zuzu, toute nouvelle famille d’accueil de Luna, arrivée en Suisse le 16 mai. Je vois sa photo et je fonds littéralement. Je vais sur le site de l’association afin d’en savoir un peu plus sur son histoire/caractère…je suis carrément sous le charme de cette boule de poils ! J’en parle tout de suite à mon mari, qui craque à son tour.

Bon, calmons-nous…après le départ au paradis des chiens de Teddy, notre York de 13 ans, nous nous étions fait la promesse de ne plus avoir d’animaux à la maison car c’est beaucoup trop de chagrin quand ils s’en vont. 
Mais voilà…nous en parlons tous les jours de cette petite Luna…alors nous voilà sur la route le 12 juin pour aller faire sa connaissance ! Le coup de coeur se confirme et le 29 juin, nous partons chercher notre nouvelle colocataire, qui est toujours dans sa super famille d’accueil ! 


0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000LUNA13667931_957785330999547_7393074531804748043_o Alors…comment dire ? Il faut s’habituer au changement de gabarit hein !

-Teddy venait sur mes genoux en voiture ! Euh…ça va pas être possible là ! 

-Teddy mangeait 1 barquette de 150gr de pâtée par jour…Luna ce sont 4 barquettes de 350gr !  Déjà juste la gamelle… celle de Teddy fait jouet dînette devant Luna !  

Teddy avait des cheveux…Luna des milliards de poils qui repoussent toutes les minutes ! 


Bon allez, plaisanterie mise à part, Luna est une chienne absolument/incroyablement extraordinaire ! Douce, câline, intelligente, gentille, vive…Luna est un véritable rayon de soleil dans notre vie de famille !

Nous sommes grands-parents d’une petite fille de 3 ans et Luna est juste géniale avec ! Elles sont très vite devenues super copines toutes les 2 ! 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000LUNA13782283_957785310999549_7928989245250838374_n
Luna est considérée comme un membre à part entière de la famille et nous la prenons presque partout avec nous ! Elle est top et profite de chaque instant, sniffe à tout va et est curieuse de chaque nouvelle découverte (lieux, bruits, personnes, etc.); elle reste parfois craintive avec les hommes…mais on y travaille. Elle chasse le mulot (d’où la promenade matinale qui dure 1 heure 1/2 au lieu d’1 heure) et essaie de courser tous les pauvres chats du village…faut bien s’accrocher à la laisse !…elle tire à peine et si nous lui disons « non » d’un ton ferme elle arrête de tirer immédiatement ! Elle nous a aussi appris à bien ranger nos chaussures ! 


Luna est propre depuis le 1er jour, elle reste seule quelques heures, n’aboie pas sans raison, elle obéit (certes, beaucoup mieux quand nous avons une friandise dans la main )…

Elle était jusqu’à présent beaucoup sur la retenue et commence gentiment à se laisser aller…elle commence à courir comme une folle dans le jardin, à jouer avec les ballons et jouets et surtout on la sent chaque jour un peu plus à l’aise dans sa nouvelle maison ! Elle a déjà ses petites habitudes, comme celle du réveil à 06h du matin même le week-end…


Bref, notre nouvelle vie avec Luna se résume en 7 lettres : BONHEUR ! Nous sommes plus que chanceux d’avoir croisé son chemin; elle nous apporte énormément !

 
00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000LUNA13879353_957785347666212_1574263080846070168_n

Voilà quelques photos de Luna, qui fait l’unanimité et qui a déjà remporté le titre de « Super fifille trop gentille » (parole de Malya, 3 ans) !


Alors du fond du coeur, nous voulons remercier tous les bénévoles de l’association (Grèce, Suisse & Belgique) pour leur éternel dévouement, les merveilleuses personnes comme kris zuzu et son ami Luca qui font un super boulot en tant que famille d’accueil et tous les donateurs/parrains/marraines grâce à qui tout cela est également possible !


Luna, nous t’aimons de tout notre coeur….et Teddy…nous ne t’oublierons jamais….pas un jour ne passe sans que nous n’ayons une pensée émue pour toi 


Nathalie, Albert, Emilie & Malya, Lucas «