La légende de Baba Yaga (conte russe)

 

Garder une âme d’enfant, c’est ce qui permet de voir le beau, là où il y a trop de noirceur, d’espérer, là où il n’y a plus rien à attendre et de continuer à croire aux lendemains meilleurs le 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000babayaga2013_illustration

 

En général elle est décrite comme une vieille sorcière mais dans quelques récits elle apparaît aussi comme une jeune et belle femme.
En fait, elle vieillirait d’un an à chaque fois qu’on lui pose une question mais elle a la possibilité de rajeunir en buvant une décoction de roses bleues parfois apportées par les voyageurs. Mal coiffée, elle ne porte pas le traditionnel foulard sur la tête. Elle a une jambe constituée uniquement d’un os sans chair.
C’est une ogresse qui dévore les voyageurs et en particuliers les jeunes enfants, grâce à sa bouche qui s’étire du sol jusqu’aux portes de l’enfer et garnie de dents d’acier. Toutefois en dépit de son appétit vorace, elle est maigre comme un squelette.

 

Elle se déplace en volant accroupie dans un mortier (bouilloire, buche…) magique tout en s’aidant d’un pilon comme d’un gouvernail et elle efface soigneusement ses traces avec un balai taillé dans du bouleau argenté.
Chaque fois qu’elle apparaît, un vent sauvage commence à souffler, les arbres gémissent et les feuilles tourbillonnent dans les airs. Hurlante et gémissante, une foule d’esprits l’accompagnent.

 

Mais c’est sans doute sa maison qui est la plus étonnante. C’est une petite cabane en bois juchée sur deux (ou une) pattes de poulet qui peut éventuellement se déplacer. Dans certaines légendes elle n’a pas ni porte ni fenêtre mais on peut les faire apparaitre en prononçant une phrase magique. La barrière de l’enclos est constitué d’os humains surmontés de cranes dont les orbites brillent dans la nuit. Le portail est fait lui aussi d’os humains et la serrure ressemble à une bouche garnie de dents pointues et acérées. Quand un visiteur entre dans sa cabane, Baba Yaga lui demande s’il est venu de son plein gré ou s’il a été envoyé.

 

Baba Yaga règne sur les éléments. Ses serviteurs fidèles sont le Cavalier Blanc, le Cavalier Rouge et le Cavalier Noir.
La maison de Baba Yaga

Lorsque Vassilissa lui demande qui sont ces mystérieux cavaliers, elle répond: «Crépuscule brillant, Soleil rouge et Sombre nuit». Parmi ses autres serviteurs, il y a trois êtres sans corps et des paires de mains menaçantes, qui tombent du ciel à sa demande. Elle les appelle « mes âme amies» ou «les amis de mon cœur», mais elle est plus que réticente pour en discuter avec Vassilissa. Un autre personnage étrange lui sert de berger c’est le sorcier immortel Koshchey.
Dans certaines histoires qu’elle a deux sœurs plus âgées, qui sont également appelés Baba Yaga, juste pour vous embrouiller l’esprit!

 

Si elle est surtout représentée comme une vieille femme terrifiante, Baba Yaga peut également jouer le rôle d’une femme sage et serviable. Le héros ou l’héroïne de l’histoire entre souvent dans son domaine à la recherche de la Sagesse, du Savoir ou de la Vérité. Comme elle est omnisciente, elle peut tout voir et révéler les secrets à ceux qui oseront poser les bonnes questions. Parfois elle propose des cadeaux magiques aux héros et aux cœurs purs.

 

Elle se dit aussi l’esprit gardien de la fontaine de l’eau de la Vie et de la Mort.

 

– See more at: http://mythologica.fr/slave/baba.htm#sthash.OWRyEEHP.dpuf

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s