Le cochon et l’ingratitude humaine

AAAGERARD BAILE14063953_1673770092933799_1293289825975902675_n

 

Gerard Baïle

Bernard Prost

« Méprisé de son vivant, apprécié seulement après sa mort, – à l’inverse de beaucoup de prétendus grands hommes, – le Cochon est un des nombreux exemples de l’ingratitude humaine.
Ce déshérité, ce paria, ce martyr subit stoïquement, depuis des milliers d’années, le sort réservé, dans toute civilisation, aux humbles, aux faibles, aux innocents, aux malheureux.
Il ne se fait pas d’illusions. Il sait très bien qu’on n’attend que son trépas, qu’on escompte son cadavre ; que si on paraît s’intéresser à lui, c’est en prévision du bénéfice à tirer de sa dépouille ; que si on le soigne, c’est afin de hâter l’heure où on le livrera à l’assassin. Il sait ce que valent les caresses du campagnard qui lui palpe l’échine pour juger de l’épaisseur de sa graisse .

Je mentionnerai brièvement une autre preuve de l’intelligence du Cochon : son amour de la musique. Aucun animal ne lui est comparable sous ce rapport. Chez lui, c’est presque du raffinement. Le chalumeau, le cornet à bouquin, la flûte de Pan, la cornemuse, l’intéressent, mais sans le passionner ; il ne se méprend ni sur la vulgarité de leurs sons ni sur l’insuffisance de leurs ressources harmoniques ; fin connaisseur, il réserve ses prédilections pour de plus nobles instruments. La clarinette, en particulier, excite son enthousiasme. Jouez-lui le solo de l’ouverture de Zampa : vous le verrez hocher la tête en mesure et applaudir aux meilleurs endroits par de petits grognements expressifs. Son type préféré, à ce que nous affirme un docte musicographe, c’est la clarinette en si bémol. Sil savait qu’il la doit à Meyerbeer, il pardonnerait certainement à une certaine nation tous les mépris dont elles abreuvent son espèce. »

« De tous les animaux domestiques, écrit Toussenel, le cochon est le seul qui craigne de souiller de son fumier la couche sur laquelle il sommeille. Le cheval et le chien, qui ont de si jolies manières, ne sont pas cependant à la hauteur de cette délicatesse. »

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s