Archive | octobre 2016

Le grand retour des végétariens

logo-sante

Extrait de : Santé nature Innovation

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Le grand retour des végétariens

Chère lectrice, cher lecteur,

Léonard de Vinci était végétarien. Il ne comprenait pas pourquoi ni comment les hommes acceptaient de se transformer en « cimetières à animaux », en absorbant tous ces animaux morts, dans leur assiette :

« Homme, si vous êtes vraiment, comme vous le décrivez, le roi des animaux – j’aurais dit plutôt le roi des brutes, la plus grande de toutes ! –, pourquoi prenez-vous vos sujets pour satisfaire votre palais, pour des raisons qui vous transforment en une tombe pour tous les animaux ? […] La Nature ne produit-elle peut-être pas en abondance des aliments simples ? Et si vous ne pouvez pas vous contenter de tels aliments simples, pourquoi ne préparez-vous point vos repas en mélangeant entre eux ces aliments [d’origine végétale] de façon sophistiquée ? [1] »

Mais cela faisait très longtemps que les philosophes s’interrogeaient sur le bien-fondé, et la moralité, de manger des animaux.

Le premier végétarien dont on se souvienne

Le philosophe pré-socratique Pythagore (c’est-à-dire ayant vécu avant Socrate, donc avant le Ve siècle avant Jésus-Christ, à Athènes), dont on se souvient surtout aujourd’hui pour ses apports aux mathématiques, est le premier à avoir prôné le végétarisme.

Pour lui, manger des animaux était réservé aux dieux, à qui on offrait des victimes en sacrifices sanglants.

L’alimentation des simples mortels devait se composer de légumes. Ses disciples furent appelés les « légumistes ». Ce furent les premiers végétariens dont on se souvienne (car peut-être certains hommes préhistoriques, ou certains ancêtres de l’homme, étaient-ils herbivores, mais cela reste du domaine de la supposition).

Se contenter de légumes et de fruits, renoncer à la viande, au poisson, et parfois également aux œufs et aux produits laitiers, avait à l’origine une connotation morale, ou sacrificielle. 

Ainsi les civilisations et les groupes sociaux qui prônent la retenue, la maîtrise de soi, une certaine forme de rigueur et de sobriété, ont-ils plus eu tendance à être végétariens.

Un acte moral

Chez les chrétiens, les jours de pénitence (vendredi, Carême, Avent) étaient marqués par l’interdiction de manger de la chair (animale). On mangeait donc « végétarien » ces jours-là, afin de se sanctifier, de progresser moralement et spirituellement.

Saint Benoît, qui fonda l’ordre monastique des Bénédictins en 529, imposa à ses moines un régime végétarien. L’ordre de la Trappe, dès sa fondation au XVIe siècle, s’opposa rigoureusement à la consommation de la viande, des œufs et des autres aliments d’origine animale. Aujourd’hui, l’Église adventiste du septième jour recommande fortement le végétarisme à ses membres.

Chez les hindous, les sikhs, les bouddhistes, le végétarisme est également associé à l’esprit de non-violence. Plus de 30 % de la population de l’Inde actuellement est végétarienne, sous la forme hindoue qui exclut les œufs.

Aujourd’hui, le débat fait rage !

Faire du bien en se faisant du bien

En Occident, le végétarisme est à la fois défendu comme l’option la plus éthique pour la planète, mais aussi directement pour la santé humaine, manger végétarien étant présenté comme meilleur pour la santé, indépendamment des bienfaits pour l’environnement.

S’il est possible d’être vertueux tout en se faisant du bien, il faudrait être bien bête pour dire non.

Or, sur le plan de la nutrition scientifique, le régime végétarien se défend très bien actuellement – même si on n’en parle pas beaucoup en Europe, et particulièrement peu en France, où les végétariens restent très minoritaires par rapport à nos voisins.

Extrait de : Santé nature Innovation :

http://www.alternativesante.fr/pourquoi-vous-abonner?gclid=CJeok9nDhdACFRMz0wodetQM9ghttp://www.alternativesante.fr/pourquoi-vous-abonner?gclid=CJeok9nDhdACFRMz0wodetQM9g

Sagesse juive

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000book-759873_1920

Il n’est pas toujours facile de comprendre le sens à donner à un proverbe ou une citation et quand il s’agit de ceux trouvés dans la religion juive c’est encore plus compliqué ; c’est pourquoi j’ai cherché et trouvé les explications des différentes citations que je vous livre ci-dessous :

Du roi Salomon à Albert Einstein, en passant par la reine Esther, découvrez la signification des plus belles citations juives.

10. « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. » – Albert Einstein.

Je trouve que c’est une manière très habile d’évoquer la stupidité des hommes.

Par le rabbin Stephen Baars

Regardez comme elle est belle !

appaequides-deanna-appa-eq-photo_sos30chevaux_05

Regardez notre Deanna comme  elle est belle ! Voici la femme qui depuis plus de 15 ans se dévoue corps et âme pour ceux qu’elle aime par dessus tout : les chevaux.

La tâche est dure, le poids est énorme et parfois, elle n’en peut plus. Mais quand on a pris une telle responsabilité, peut-on renoncer un jour ?

Tous ces chevaux ont été sortis de maltraitance et parfois il a fallu des mois pour  les remettre sur sabots. Certains ayant gardé des séquelles irréversibles.

Alors vous qui nous lisez, vous qui aidez les uns et les autres à chaque fois que cela est possible, partagez cet article sur vos blogs, sur vos réseaux sociaux cliquez chaque jour sur : http://www.clicanimaux.com/chevaux/?utm_source=logo&utm_medium=home_page&utm_campaign=test_tracking&utm_content=lien-logo

Passez voir la cagnotte leetchi ouverte pour ses protégés et si vous le pouvez, laissez y quelques euros ce sera si peu pour vous et tant pour elle. http://www.leetchi.com/fr/Cagnotte/11161896/eb64c439

Merci d’avance

Vérité, sincérité.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000400x260-ct

Il y a un moment que je veux vous parler de quelque chose qui me tient à cœur, alors…. Je le fais.

Nous savons tous de quoi l’homme est capable : DU PIRE  SANS LIMITE

Mais nous savons aussi qu’ici et là, se cachent quelques personnes qui ne font pas de bruit, et qui sauvent, soignent et savent aimer.

Depuis un certain temps, les sportifs, acteurs, chanteurs, hommes de télé etc… font aussi parler d’eux, celui-là  adopte un chien trouvé, cet autre devient végétarien, celui-ci encore pose pour un calendrier pour la bonne cause……sans oublier les « bonnes âmes » qui gémissent et pleurent devant l’afflux des migrants.

Je vous le dis tout net : JE N’AI PAS CONFIANCE. Car tous ces gens connus, célèbres, font beaucoup de bruit et se démènent pour faire parler d’eux mais pour beaucoup, je ne les crois pas sincères car celui qui l’est AGIT SANS BRUIT.

-Que tous ceux qui pleurent devant l’arrivée massive de personnes qui fuient leur pays en guerre OFFRENT A UNE FAMILLE LE GITE ET LE COUVERT, le temps que le conflit s’apaise et que cette famille soit prise AU HASARD, et non choisie pour une quelconque raison.

-Que ceux qui aiment vraiment les animaux arrêtent de se mettre en avant pour une petite action (reléguée par la presse et l’image) qu’ils aillent dans les refuges adopter le pauvre chien vieux et moche et qui n’a aucune chance d’être vu et aimé.

Et pour vous donner un exemple de ce que j’attends vraiment : je pense à NAGUI qui a annoncé dans la presse qu’il était devenu végétarien. S’il est vraiment sincère alors il ne devrait plus présenter le TELETHON comme chaque année.

Le fera-t-il ?  dans peu de temps nous le saurons et en attendant méfions-nous

 

Si facile à faire

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000012096104_541331746021918_9134620495496885900_n

Bien utile quand on a des animaux et peu d’argent pour acheter tout ce qu’il faut et tout ce qui pourrait leur faire plaisir.

Mais si on est un peu bricoleur, qu’on a de l’imagination, alors plus rien n’est impossible.

Ces dessins parlent d’eux mêmes, à vous maintenant de prouver votre talent.

Souffrance animale, nous sommes tous coupables

aaa-gerard-baile-prison-veaux14079868_1675440066100135_723934911858360061_n

Gerard Baïle

Le veau qu’on retrouve dans notre assiette est quasi-exclusivement du bébé de vache laitière : ce sont 55 % des veaux de l’élevage laitier qui sont destinés à l’abattoir après quelques mois de vie. Tandis que dans l’élevage de vaches à viande, il est plus rentable d’attendre l’âge adulte avant de les abattre : plus de viande égale plus de profit. Seuls donc 4 % de ces veaux sont destinés à la boucherie.

Pour être plus clair, ces 55 % représentent la totalité des veaux mâles en production laitière, tous destinés à l’abattoir. A l’instar des poussins mâles dans l’élevage de poules pondeuses, les veaux mâles sont « inutiles » car ils ne peuvent pas produire de lait.

Ainsi, en élevage laitier, une distinction s’opère dès la détermination du sexe de l’animal : les femelles suivront le destin de leur mère et deviendront à leur tour des vaches laitières, alors que les mâles seront abattus à l’âge de six mois pour finir dans l’assiette du consommateur.
Selon le cours de la viande de veau et sa rentabilité…Marché saturé,il sera éliminé avant d’être trop onéreux pour l’éleveur…

http://www.la-viande.fr/…/…/organisation-elevage-veau-france