Le club littéraire des paysans

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000d03a5226-70d4-4a09-ada4-86dc2717d1f5

Le club littéraire des paysans

Adrian Toporov, instituteur russe, a fondé en 1920 une communauté avec une vingtaine de familles. Non seulement ces paysans prenaient les décisions de façon collégiale et s’entraidaient, mais chaque soir, ils se retrouvaient pour une séance de lecture. Toporov était convaincu que toute œuvre littéraire, aussi ambitieuse soit-elle, peut être comprise et appréciée de tous. Les paysans ont donc lu et débattu des écrits d’Homère, Heinrich Heine, Victor Hugo, ou Henrik Ibsen. Des commentaires sincères et pleins de sens exprimés à cette occasion, Toporov a fait un livre, « Les paysans parlent des écrivains », paru en 1930. Sa démarche était alors saluée par des dignitaires de premier rang. Mais l’expérience de Toporov paraissait trop libre. Il fut arrêté et passa vingt ans au goulag. Son livre fut expurgé. Il vient, en 2016, d’être réédité pour la première fois.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s