Souffrance animale, nous sommes tous coupables

aaa-gerard-baile-prison-veaux14079868_1675440066100135_723934911858360061_n

Gerard Baïle

Le veau qu’on retrouve dans notre assiette est quasi-exclusivement du bébé de vache laitière : ce sont 55 % des veaux de l’élevage laitier qui sont destinés à l’abattoir après quelques mois de vie. Tandis que dans l’élevage de vaches à viande, il est plus rentable d’attendre l’âge adulte avant de les abattre : plus de viande égale plus de profit. Seuls donc 4 % de ces veaux sont destinés à la boucherie.

Pour être plus clair, ces 55 % représentent la totalité des veaux mâles en production laitière, tous destinés à l’abattoir. A l’instar des poussins mâles dans l’élevage de poules pondeuses, les veaux mâles sont « inutiles » car ils ne peuvent pas produire de lait.

Ainsi, en élevage laitier, une distinction s’opère dès la détermination du sexe de l’animal : les femelles suivront le destin de leur mère et deviendront à leur tour des vaches laitières, alors que les mâles seront abattus à l’âge de six mois pour finir dans l’assiette du consommateur.
Selon le cours de la viande de veau et sa rentabilité…Marché saturé,il sera éliminé avant d’être trop onéreux pour l’éleveur…

http://www.la-viande.fr/…/…/organisation-elevage-veau-france

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s