les tondeurs de la honte

« Les moutons sont privés de nourriture et d’eau avant d’être tondus, notamment pour qu’ils se sentent faibles et ne présentent qu’une résistance minimale. Comme l’a expliqué un tondeur, « Imaginez que l’on vous agresse après… vous avoir affamé pendant 24 heures, vous ne seriez pas vraiment en mesure de lutter. »

Les employés n’ont donné aucun antidouleur aux moutons avant de leur planter des aiguilles dans la peau, afin de recoudre les grosses coupures et les blessures sanglantes provoquées par la tonte. À aucun moment les enquêteurs n’ont vu un vétérinaire administrer des soins vétérinaires aux moutons blessés.

Un tondeur a coupé une partie de l’oreille d’un mouton sans le moindre antidouleur. Dans un autre ranch, les employés ont transporté un bélier boiteux mourant, à bout de souffle, dans une remorque pour être tondu. Le bélier a été laissé dans la remorque toute la nuit, apparemment sans soins, et retrouvé mort le lendemain matin.

Les éleveurs ont mis des anneaux serrés sur le scrotum de certains agneaux, sans anesthésiant, pour les castrer. Lorsque leurs testicules ne tombaient pas comme prévu, les tondeurs se sont contenté de couper le scrotum et les testicules de l’agneau avec leurs cisailles de tonte.

Les moutons blessés et peu rentables sont exécutés à mort sous les yeux des autres moutons et même découpés en pièces de boucherie. Chaque année, des millions de moutons, y compris ceux dont on ne veut plus pour leur laine, sont expédiés d’Australie vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sur des bateaux à plusieurs étages pleins à craquer. Certains meurent en route, et ceux qui survivent au voyage sont massacrés en se faisant égorger tandis qu’ils sont encore conscients. »

Les moutons ne sont rien de plus qu’une vulgaire marchandise

Une nouvelle fois, le vivant est exploité de manière industrielle, sans aucune compassion, pour le profit, dans le cadre du grand marché de la mondialisation cher à nos décideurs.

En effet, les tondeurs sont souvent rémunérés au volume, et non à l’heure : plus on tond, plus on gagne, ce qui encourage un travail rapide et violent qui entraîne de graves blessures pour les moutons, traités sans aucun ménagement.

Lors de leur première tonte, une expérience extrêmement stressante, les agneaux poussent des cris et pleurent très fort parce que, selon l’un des employés, « Ils ont été séparés de leurs mamans et ils les appellent… Ils crient « Maman ! Maman ! »

Les employés, abrutis par un système insensé, se comportent comme la lie de l’humanité. :

Lorsqu’un agneau a hurlé durant la tonte, un employé s’est écrié « Retire-la ! … [Tu] lui fais mal », une plaisanterie grossière faisant allusion que le tondeur était en train de violer l’agnelle. Les employés appellent les moutons « putains de salopes » et « foutues salopes » et un éleveur se vantait d’avoir « la « totale autorisation » de tabasser et réduire les putains de moutons en poussière ». Un autre éleveur a dit d’un animal, « Je veux étouffer cette brebis. L’étouffer ».
Source : notre-planete.info,
-On a constaté que les éleveurs pratiquaient le mulesing, une mutilation de la croupe des animaux pour empêcher le développement de la myase (infection liée à la présence de larves de mouches) sur les moutons mérinos. Ainsi, « un contremaître et un employé pratiquaient le mulesing sur des moutons et des agneaux, jusqu’à 80 chaque jour. Ils utilisaient des cisailles pour découper des morceaux de chair de leur croupe, alors que les animaux se tordaient de douleur, » et ceci sans « aucun traitement antidouleur ». Une pratique que la filière australienne de la laine devait pourtant interdire en 2010…
Source : notre-planete.info,

Publicités

3 réflexions sur “les tondeurs de la honte

  1. Pingback: les tondeurs de la honte — michmich32 | MONSITE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s