Tout est dit (ou presque)


Gerard Baïle

 

« Chaque fois que les gens disent : ‘Il ne faut pas nous attendrir’, vous pouvez être certain qu’ils sont sur le point de faire quelque chose de cruel. Et s’ils ajoutent : ‘Il faut être réalistes’, ils veulent dire par là qu’ils vont en tirer de l’argent. »
BRIGIS BROPHY
Nous, les humains, nous sommes aveugles aux sentiments, à l’intelligence et à la sensibilité des animaux. Nous nous sommes vraiment trompés pour l’un d’eux en particulier. S’il était possible de mesurer notre méconnaissance des animaux proches sur une échelle géante, l’ignorance que nous avons de cet animal serait probablement la plus grande. Il s’agit d’un animal maltraité et ridiculisé par les gens depuis des siècles, d’un animal pourtant affectueux, indulgent, intelligent et facile à vivre quand il n’est pas maltraité. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que je parle du cochon.
Traiter un homme de « cochon », ou une femme de truie, est l’une des pires insultes dans le langage familier. Cela témoigne non pas de la nature des cochons, mais de ce que nous en pensons, et démontre à quel point nous avons perdu contact avec ces animaux. L’image stéréotypée voulant que les cochons soient des créatures gloutonnes, obèses et sales, des bêtes grossières qui mangent tout ce qui leur tombe sous la patte et qui satisfont égoïstement leurs
plus bas instincts sans aucune trace de sensibilité, ne saurait être plus éloignée de la vérité.
Les porcs ont en réalité l’un des quotients intellectuels les plus élevés de tous les animaux, supérieur même à celui du chien. Ce sont des êtres aussi affectueux et sociables qu’enjoués. Le naturaliste W. H. Hudson connaissait particulièrement bien les cochons. Il écrivait, dans son fameux Book of a Naturalist :
« J’ai de l’affection pour les porcs en général et je les considère comme les bêtes les plus intelligentes qui soient, même plus intelligentes que les éléphants et les singes anthropoïdes… j’aime aussi leur attitude envers toutes les autres créatures, l’homme en particulier. Ils ne sont pas méfiants ou timidement dociles comme le sont les chevaux, le bétail ou les moutons; ils ne sont pas insolents comme la chèvre; ni hostiles comme l’oie; ni condescendants comme le chat; ni des parasites flagorneurs comme le chien. Ils nous voient, d’un point de vue totalement différent et presque démocratique, comme leurs concitoyens et leurs frères, prenant pour acquis que nous comprenons leur langage. Sans servilité ni insolence, ils prennent avec nous un air naturel, agréable, un air de dire ‘On est tous copains’. »
Dans l’esprit des gens, les cochons sont des créatures dégoûtantes. La seule chose qui soit dégoûtante est plutôt notre attitude envers eux. Ce sont des animaux enjoués, sensibles et affectueux qui aiment se frotter aux choses et qui considèrent la terre comme leur maison et non comme une chose avec laquelle il faut éviter d’être en contact. À l’état naturel, les cochons aiment se vautrer dans la boue, tout comme les cerfs, les buffles et bien d’autres animaux, surtout lorsqu’il fait très chaud et que les mouches deviennent incommodantes. Les cochons n’aiment pas la boue parce que c’est de la boue. Ils s’en servent pour se rafraîchir et pour se débarrasser des mouches. Ils s’amusent avec exubérance parce que c’est dans leur nature d’avoir une bonne humeur à toute épreuve. Ceux qui les ont vus dans la boue les ont accusés d’être sales, sans comprendre qu’ils aiment simplement la terre. Cependant, lorsqu’ils vivent dans des conditions ressemblant ne serait-ce que de loin à leur environnement naturel, les cochons sont naturellement aussi propres que n’importe quelle autre créature de la forêt. Tant que faire se peut, ils ne souilleront jamais l’espace où ils dorment, mangent ou vivent.
On a longtemps cru, en Europe, que plus un cochon était sale, meilleure était sa chair. Il est devenu alors pratique courante de garder les porcs de façon à ce qu’il leur soit impossible de rester propres. Ils font tout de même tout ce qu’ils peuvent pour vivre aussi proprement que possible dans ces conditions. »
John Robbins

 

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1774509919526482&id=100009024742527

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s