« À qui se fier ? »

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000e5ea2d68-7bed-4dc1-a6dc-c5d9977b7304

 

Au début du XXe siècle, Zhang Daqianexerce deux activités professionnelles : la peinture et l’expertise d’œuvres d’art chinoises anciennes. Reconnu comme un spécialiste en la matière, des amateurs d’art le sollicitent, ne se doutant pas que l’artiste est en réalité un fin manipulateur…

Un jour, un riche collectionneur chinois fait appel à Zhang pour expertiser sa collection d’œuvres d’art.
Le spécialiste authentifie parmi elles plusieurs peintures de Shitao, un grand maître chinois du XVIIe siècle. Zhang lance alors négligemment : « Il est seulement dommage que vous ne possédiez que des petits formats de Shitao…

L’hameçon est lancé ! Quelques mois plus tard, le collectionneur y mord… Il a l’occasion d’acheter une œuvre de Shitao, cette fois de grand format.

L’expert Zhang Daqian est convoqué sur le champ pour examiner l’œuvre. Mais il est catégorique : c’est un faux !

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000005c6c7314-9e4a-4dfb-8079-d24379566e18

Le collectionneur renonce donc à l’acheter.Quelle n’est pas sa surprise quand il apprend que Zhang Daqian vient d’acquérir la peinture ! Vert de rage, le collectionneur demande des comptes à l’expert. Zhang lui rétorque qu’il s’est tout simplement trompé et que l’œuvre est un vrai Shitao, d’une très grande valeur.

L’amateur d’art n’hésite pas une seconde et lui propose de la lui racheter. Zhang, réticent, fait monter les enchères jusqu’à la lui vendre très cher. Alors qu’il sait pertinemment que l’œuvre est effectivement un faux ! Et s’il le sait, c’est parce qu’il l’a lui-même peinte quelques mois auparavant…

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000001aee0869-170e-457d-921a-502e1f82f8fd

Sauf que l’habile faussaire ne faisait pas que reproduire des peintures anciennes. Au contraire, il est surtout connu pour son style bien à lui, qui a renouvelé la peinture traditionnelle chinoise. Et ses œuvres personnelles, qui valent à présent très cher, sont à leur tour… victimes de faussaires !

logoartipsa5dc85d4-c648-432f-b8ac-0352298fb60a

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s