Le déclic.

vegan15740927_10154854443301677_6136988555065932572_n

 

Qu’on le veuille ou non, les végétariens et végétaliens d’aujourd’hui sont les carnistes d’hier.

 

Comment se fait-il que certains prennent conscience de l’impact de leur attitude sur la cruauté animale alors que d’autres, savent et continuent comme par le passé à déguster les plats qui leur sont proposés  sans faire la corrélation entre ce qu’ils font  et les conséquences de leurs actes ?

 

Beaucoup de végétar/liens ont raconté comment ils avaient changé leur façon de vivre et pour la plupart, il s’agit d’un « déclic » tout à coup,  ils sont conscients que tout le temps qu’ils consomment, on tuera en leur nom et pour satisfaire leurs désirs culinaires.

 

Chez beaucoup aussi, la prise de conscience s’est faite en voyant un documentaire de maltraitance, et ces derniers temps, nous avons été gâté en la matière mais le changement qu’ils ont effectué dans leur vie n’a concerné que la viande jusqu’au jour ou il ont compris que les laitages et les fromages dont ils sont friands  sont également le résultat d’une séparation brutale entre une mère et son petit, né par insémination artificielle qui s’apparente à un viol..

 

Enfin, troisième déclic quand il a lieu, c’est celui concernant les poissons et crustacés massacrés pour le plaisir de leurs papilles ou encore les animaux à fourrure dépecés vivants pour parer les vieilles peaux.

 

L’être humain est ainsi fait  qu’il peut « savoir » et ne rien faire, pourquoi ?

 

Parce qu’il a réclamé à corps et à cri la liberté et il l’a eue et pour lui,

être libre, c’est pouvoir faire ce que nous croyons devoir faire sans en être empêché par rien ni personne» –(Rousseau) ; il a seulement oublié qu’aux droits obtenus, s’attachent des devoirs qui les limitent.

 

On pourrait donc dire que c’est la conscience de chacun qui fait la différence d’attitude et que lorsque celle-ci s’éveille tous les espoirs sont permis.

 

 

Citation : 1)Le premier pas vers le changement est la prise de conscience, le second est l’acceptation  «  Nathaniel Branden »

 

2)Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue » Victor Hugo

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s