Derrière la grippe aviaire, une multiplication mondiale des pandémies animales

changeonsnotrevie

Les 600.000 canards encore vivants dans les Landes vont être abattus pour en finir avec la grippe aviaire. La cause des pandémies : la mondialisation des échanges, la destruction des forêts, et l’industrialisation de l’agriculture.

L’Homme y est pour beaucoup. Cela  me surprend  !  joyeux

 

Les causes : recours fréquents aux antibiotiques et antiparasitaires.  Résultat : des élevages fragilisés et vulnérables aux maladies.

Le développement des transports d’animaux, de denrées ou de personnes, facilite la diffusion des agents pathogènes

La déforestation ou l’urbanisation, ouvrent de nouvelles zones de diffusion.. Dans la zone nouvellement ouverte, on met des animaux en pâture. Ils constituent d’excellents intermédiaires pour des agents pathogènes zoonotiques [qui passent d’un animal à l’autre, ndlr], qui étaient auparavant restreints dans les forêts et à la faune sauvage

En France, l’État devrait prévoir des aides pour les agriculteurs touchés par la crise de la grippe aviaire, et qui vont perdre…

View original post 133 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s