Le dire mais comment ?

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000artiste

Depuis quelques jours, j’éprouve le besoin de dire quelque chose mais je ne sais pas comment l’exprimer.

Je suis née  voila  plus de trois quart de siècle, dans une famille modeste, j’ai été une petite fille comme toutes celles de mon époque, puis une jeune fille, une femme et maintenant une retraitée.

Est-ce parce que je me suis toujours acceptée en tant que femme que je n’ai jamais ressenti  le besoin de me plaindre de ma condition, jamais sentie brimée ou opprimée parce que j’étais « du sexe faible » ? j’ai vécu ma vie de femme aussi bien que je l’ai pu, me servant des atouts qui m’étaient donnés pour trouver ma place, être aimée, aimer et vivre ma vie.

Professionnellement, j’ai gravi les échelons, sans jamais me soucier de ce que gagnaient mes semblables, mon seul souci étant  de pouvoir vivre décemment avec le salaire qui m’était octroyé en appliquant les règles que ma mère m’avait apprises à savoir : faire face à ses obligations, toujours mettre un peu d’argent de côté et s’amuser avec ce qui restait s’il en restait sinon, attendre des jours meilleurs.

Sentimentalement, j’ai aimé et été aimée, j’ai accepté les avances des hommes qui me plaisaient, avec certains,  j’ai fait un bout de chemin, avec d’autres, ce fut une courte aventure mais là encore, je me suis sentie femme jusqu’au bout des ongles et je ne regrette rien.

Sociétalement  parlant, je n’ai jamais cherché à savoir à quel échelon de la société je me trouvais j’ai simplement vécu ma vie d’être humain là où j’étais et si parfois je ne m’y sentais pas bien ou encore un peu à l’étroit, j’allais voir un peu plus loin si c’était mieux et j’y restais si l’endroit me convenait.

FRANCE-CRIME-FIRE

A notre époque, les gens revendiquent, veulent, réclament, justice, droits, liberté et ce, par tous les moyens y compris ceux  qui font d’eux des êtres sans pudeur, cassant tout sur leur passage, en commençant  par ce qui ne leur appartient pas.

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000femenis

Et comme les gouvernements en place ne sont pas mieux que les administrés dont ils ont la charge,  on vit dans une société en pleine déliquescence .

Faut-il vraiment descendre aussi bas pour pouvoir remonter ? attention ! il existe des chemins qui ne conduisent qu’à la désolation et d’autres qui  sont des leurres et des points de non-retour.

Yaël

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Le dire mais comment ?

  1. Ce texte est touchant par sa sincérité. Nous vivons effectivement dans une société en déliquescence, comme vous le dites ! Je pense, tout comme vous, que l’on peut revendiquer ses opinions sans violence et avec dignité.
    Je voulais aussi vous remercier de rebloguer souvent mes posts sur la condition animale, Merci pour eux ! Belle journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s