La journée d’une femme heureuse

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000emmes-belles-300x189

Je vis mon troisième âge et je le vis bien.

Je n’ai plus tellement de souhaits à formuler car, soit j’ai eu ce que je voulais, soit je ne l’ai pas eu et je sais alors que je ne l’aurai jamais.

Chaque matin au lever, j’ai une pensée pour ce monde  et je le remercie de m’avoir reçue voila 78 ans . J’en profite aussi pour remercier les entités qui me suivent depuis le début de ma vie et qui ne m’ont jamais permis d’aller trop loin dans mes erreurs.

Quand j’ai terminé de nourrir les animaux dont je m’occupe, j’allume l’ordi,

-j’ouvre les pages qui vont m’accompagner toute la journée,

-je survole les nouvelles du monde toujours aussi tristes et c’est pourquoi je ne m’y attarde pas.

-Je partage les infos qui me paraissent importantes,

-Je réponds à l’éventuel courrier adressé par mes visiteurs, et papotes avec mes connaissances de tout et de rien,

-je passe les articles que j’ai préparés pour la journée et ensuite, selon le cas, je cuisine, je fais des courses ou encore, un peu de nettoyage dans ma maison puis,  petit déjeuner rapide et léger.

Et la journée va se prolonger par une petite sieste suivie d’un bon petit café accompagné d’un « smoothie maison »

Et c’est là que la télévision va entrer dans la danse car sur ARTE, les programmes me plaisent infiniment et je regarde avec plaisir les émissions sur la nature, les vieilles civilisations etc.,

végétarisme unnamed

La soirée avance, mon dîner pantagruélique est avalé avec lenteur et plaisir, uniquement des mets préparés par « my self » car je n’ai aucune confiance dans les aliments « tout prêts » fait par n’importe qui avec n’importe quoi. Or ma santé est pour moi très importante car même  si elle ne me permettra pas de vivre éternellement, je pourrai au moins mourir en bonne santé.

Plus tard, un petit film, ou un documentaire fera l’affaire et vers minuit, je suis contente de retrouver mon lit.

Avant de fermer les yeux, je remercie une fois encore  mes gardiens et alors que ma chatte a trouvé place sous les couvertures, lovée contre moi, je m’endors en espérant que le lendemain sera aussi bon que je jour que je viens de vivre.

Je n’ai pas de désirs inassouvis, je ne suis en conflit avec personne, je n’ai aucun regret, et je partirai le moment venu sans crainte.

souvenir 74181881

Une vie bien remplie  se compose souvent de petits riens qui en font tout le charme et on a toute la vie pour arriver à la vieillesse apaisée et riche d’une expérience faite d’erreurs, d’échecs et de victoires  bien rangés dans la malle à souvenirs, le couvercle ouvert pour pouvoir de temps en temps admirer le chemin parcouru.

Yaël

Publicités

Une réflexion sur “La journée d’une femme heureuse

  1. trop bien dit tout ça , on sent la douceur de vivre dans ce beau texte , la tranquillité , la sérénité ! super et merci du partage ;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s