Les alternatives au bisphénol A sont-elles moins risquées pour la santé ?

Changeons notre vie

Remplacer le bisphénol A (BPA), oui, mais par quoi ? Par par les bisphénols versions « S » (BPS) et « F » (BPF). (1)
Résultat de recherche d'images pour "abracadabra"

Le tour est joué !

                                        Oui, mais :

Des travaux françaispubliés dans la dernière édition de la revue Fertility & Sterilitymontrent que ces deux produits qui ont été, ou sont encore, utilisés en remplacement du bisphénol Aprésentent les mêmes effets négatifs sur le développement de l’appareil génital masculin.

Une salve d’études expérimentales est venue jeter d’autres soupçons sur l’innocuité de ce substitut au bisphénol A. Des travaux canadienspubliés le 12 janvier 2016 par la revue Proceedings of the National Academy of Sciences(PNAS) montrent que ce perturbateur endocrinien a des effets délétères sur le développement du cerveau et le comportement du poisson-zèbre. Exactement comme le BPA…Le poisson zèbre est utilisé en laboratoire car 80% de ses gènes sont similaires à ceux des humains et…

View original post 360 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s