la valse des mots

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000006e8dfabdf76490e42ea41149be091c40

Hier matin, Paresse était à mon chevet quand je me suis réveillée, heureusement que Courage était à côté d’elle sinon, je serais restée toute la journée sous la couette.

Aidée par Volonté j’ai vaqué, nettoyé, balayé, jusqu’à ce que Gourmandise fasse son apparition. Deux toasts beurrés et un café plus loin, Impatience était  déjà là, entrain d’ouvrir l’ordinateur et Curiosité ne tenait plus en place. Les messages ont été lus avec Avidité, les réponses ont fusé avec Rapidité puis est enfin venu le moment tant attendu d’écrire mes articles.

Un peu plus tard, Satisfaction était présente  mais Ennui commençait à montrer le bout du nez, que faire maintenant ? Imagination me soufflait ; « fais un autre petit article » et Exagération ajoutait : « chiche » ? Réflexion me conseillait d’arrêter, Prudence me disait d’en garder pour demain, Hésitation se balançait comme à  son habitude et Décision pour une fois ne disait rien. Propreté me souffla : « et la douche alors c’est pour quand ? »

Lustrée comme un sou neuf, Question me demande : « et maintenant tu fais quoi ? » et Ludique de répondre : « elle joue pardi ! » et là tout y a passé : lettris, bookworm, élément Z, pyramides, solitaire,. Heureusement que  Temps était là, car Fatigue commençait à s’impatienter, l’heure de la sieste avait sonné, Sommeil a fait le reste.

Quelques  Heures plus tard, de nouveau sur pieds, Orientation me conduit directement vers la cuisine et Préparation me mijote un petit cappuccino.Instruction me rappelle que dans quelques minutes « questions pour un champion » commence et Silence fait signe à chacun de se taire . C’est alors que Panne choisit ce moment pour inviter Dame Electricité à jouer un tour à Laviane qui n’émet plus. Colère est dans tous ses états il appelle à son secours, vociférations ainsi que Connaissance qui à eux deux réparent les dégats.

Quelques questions plus loin, les Estomacs se réveillent et Whiskas remplit les gamelles, puis toaster se met en route, laitue cherche sa sauce, Camembert coule comme un long fleuve tranquille, Fourchette et Couteau sont déjà en place  Festin peut commencer.

Satiété s’est affalée de tout son long, Interrogation se demande : « que regarder ce soir ? » Ordinateur rouspète : « alors ! eh moi on m’oublie ? »

Et c’est ainsi que se termine Journée, pleine de Noms, d’ Adjectifs, d’Actions, de Plaisir, de Qualités et de Défauts sachant que viendra bientôt  Demain qui est un autre Jour.

Yaël

Publicités

2 réflexions sur “la valse des mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s