Il était une fois

ANIM.chats des rues

Il y a 28 ans, je suis venue habiter là où je réside encore actuellement.

La situation des chats errants était à ce point catastrophique qu’il était impossible de ne pas la voir :

-des cadavres de chatons de quelques jours ou de quelques semaines jonchaient les rues et personnes pour les ramasser
– des petits vivants mais aveugles, boiteux et d’aspect cadavérique,
– des mères toujours pleines, sauvages et infestées de vermine.

Je n’avais pas alors une grande expérience mais je me suis dit qu’en les nourrissant, certains iraient mieux et retrouveraient des forces pour vivre cette vie de galère.

C’est ce qui arriva mais hélas, accompagné du mécontentement des passants car, c’est bien connu, ce qui n’a jamais été fait n’est pas à faire « point »

Et puis, les réflexions ont fusé :
– C’est tout ce que vous trouvez à faire de votre temps de libre ?
– Avec tous les enfants qui meurent de faim dans le monde, vous devriez avoir honte
– Vous allez nous apporter bestioles et maladies……………….

Et puis les menaces ont suivi, mains levées dans ma direction.

Je connaissais suffisamment l’être humain pour savoir que celui qui crie n’est pas toujours celui qui agit, il suffisait donc que je regarde l’individu droit dans les yeux pour qu’il passe son chemin.

Et c’est ainsi que j’ai commencé ma vie de « maman chat » « infirmière féline » « nourriceuse biberonnante » et « calineuse à temps plein ».

J’avais entre temps rencontré une P.A qui s’appelait « laissez les vivre » et qui me soumettait les cas les plus graves qui ne souffraient aucune attente et c’est comme ça que j’ai, en assez peu de temps, rempli ma maison de poilus boiteux et souffreteux de tous âges.

 

anim.CHATS RUE

Bien sûr ce qui devait arriver arriva, certains ont été adoptés mais d’autres n’ont pas eu cette chance :

– Pas assez beau
– Pas de la couleur désirée
– Pas assez jeune
– Pas l’air sympa etc…..

chat Anaïs et Logane

Anaïs et Logane deux chats aveugles de naissance

J’ai donc eu, pendant longtemps, 32 chats chez moi et comme entre temps on avait jeté devant ma porte deux chiennes, on était vraiment au complet et vivions à l’étroit.

chat babouche

Elle s’appelait « Babouche » car elle adorait les chaussures

Pour une raison que je ne m’explique pas, toutes mes bêtes se sont très bien entendues, pas de cris, pas de bagarres, très peu de maladie et quand j’ai rencontré un vétérinaire qui a accepté de faire les stérilisations chez moi et à des prix défiants toute concurrence, je suis devenue : assistante chirurgienne, donneuse de soins pré et post opératoires, coupeuse de fils, changeuse de pansements, distributrice de comprimés, gélules, badigeonneuse en chef d’iode et piqueuse patentée et comme l’histoire a été très vite connue de beaucoup, à mes tâches déjà importantes, s’est ajoutée celle de secrétaire préposée au rendez-vous pour les voisins qui voulaient profiter de cette aubaine.

Chien CACHOUNET

« Cachou » trouvée un jour de pluie

Ces quelques années ont été très belles car j’ai adoré apprendre à soigner et à soulager et plus tard, quand cette manne s’est tarie, avec mes connaissances acquises, je pouvais à mon tour, jouer les docteurs dans les situations pas trop graves sans avoir besoin d’un spécialiste.

Chien mabelle

 

« Mabelle » déposée devant ma porte

Est arrivé le moment ou ayant trouvé quelques foyers pour 8 de mes protégés, j’avais besoin d’aide car je devais rentrer à l’hôpital pour une opération qui me tiendrait invalide un certain temps.

Chat img125

« Fany » qui avait élue domicile sur la machine à laver

C’est alors qu’une amie qui venait de faire la connaissance d’une femme très riche et qui venait d’ouvrir une pension de luxe pour chats de la haute société, lui a parlé de moi et très gentiment, elle a accepté de me prendre 10 de mes minous (je lui ai donné les plus beaux) (et D-ieu sait s’ils étaient beaux) et là, il ne me restait que 12 chats chez moi.

Chatcaline

« Caline » qui ne s’est pas réveillée chez le vétérinaire

Des années encore, nous avons vécu ensemble, certains étaient très câlins, d’autres de vrais pot de colle, d’autres enfin indifférents à tout, sauf à la gamelle encore que là, les années aidant, ces derniers devenaient à leur tour demandeurs de câlins.

Et puis, la période des « adieux » a pointé le bout de son nez ; certains sont partis sans prévenir, d’autres ont fait très vite, et ceux qui tardaient un peu et souffraient savaient que « maman » les aiderait à franchir le pont de « l’arc en ciel ».

 

Chat Sissi

« Sissi » encore avec moi

Mes chiennes aussi sont parties à un an d’intervalle et maintenant, restent avec moi une minette: Sissi 13 ans.

Je ne sais pas quand viendra mon heure mais ce que je ne veux à aucun prix, c’est partir avant elle et la laisser derrière moi.

Je ne décide pas bien sûr mais chaque jour, je demande à l’entité supérieure, celle qui est auprès de moi, qui m’entend et m’aide, de faire en sorte que mon départ arrive après le sien.

Cette expérience a été une merveilleuse leçon de vie, elle m’a détachée des humains et rapprochée de ceux et celles qui parfois sont un exemple d’amour, d’abnégation, de patience et de savoir faire dont beaucoup de « deux pattes » devraient s’inspirer. Yael Avraham

Publicités

4 réflexions sur “Il était une fois

  1. Bravo ! Tu as donné beaucoup de bonheur à des petits êtres perdus et non respectés, je trouve çà beau. Cela a dû te demander énormément de travail, mais du travail dans la joie ! Bises !

  2. bonsoir, c’est maintenant loin derrière moi mais je ne me souviens pas avoir eu un énorme travail. Les choses se faisaient naturellement et j’avais tellement de joie de les voir en bonne santé et heureux que je ne ressentais que du bonheur. Merci de votre passage et de votre commentaire. Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s