choisir la façon dont on veut vivre (ou mourir)

végé15401135_10211471361444336_6706189396736087450_n

 

 

Je l’ai dit et je le répète car j’en suis fière,  je suis devenue végétalienne à 90 %

Et je n’ai qu’à m’en féliciter car ma santé est bien meilleure depuis : cholestérol et diabète pratiquement disparus, tension normale, arthrose pratiquement inexistante, moi qui suis née avec mais le plus important, c’est que n’ayant plus confiance dans les produits proposés dans les magasins, je me suis remise à cuisiner de façon à savoir ce que j’ai dans mon assiette.

Pour devenir végétar/lien, une seule recette qui tient la route : en avoir envie et surtout que la motivation  soit plus forte que l’envie de continuer à être carnivore.

D’ailleurs, tous les articles que nous découvrons concernant l’alimentation : élevage, abattage, produits sur les étals des grandes surface devraient convaincre chacun qu’il faut cesser d’être viandeux.

Seulement voila ! ce n’est pas une question d’intelligence ou de savoir, c’est une question de volonté et de motivation  et c’est là que tout s’écroule ou presque  et que les gens confondent « vouloir » et « pouvoir »

L’habitude est une seconde nature qui vous colle à la peau et qui vous empêche de réagir sainement et les bonnes intentions sont comme les pavés de l’enfer, elles restent à l’état de projet :

-« j’y pense sérieusement » (calendes grecques)

-« moi je le ferais bien mais mon mari et mes enfants ne veulent pas » (on a trouvé les coupables)

-« j’ai peur des carences provoquées par ce changement de régime » (bonne raison inexacte de ne rien faire)

-« je n’y crois pas » (et ça m’arrange)

-« j’ai commencé mais c’est dur »(donc je vais arrêter si ce n’est déjà fait )

-« de toutes façons l’homme est carnivore » (encyclopédie pour les nuls)

-« je n’ai pas le temps de cuisiner (j’ai un feuilleton complètement nul a regarder à la télé)

-« j’arrête quand je veux (c’est-à-dire jamais)

Etc………..etc……….etc………………

Devant tant d’aveuglement et d’absurdité, il n’y a plus grand-chose à dire si ce n’est que : bon appétit ! et rendez vous un jour, soit à l’hôpital soit au cimetière où je viendrai vous rendre visite si je trouve le temps de le faire et je ferai graver sur votre tombe :

– t’as voulu être là,

-tu y es et

-j’espère que tu t’y plais !

Yaël

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000020374551_1639632912715689_4177184407498215586_n

Publicités

2 réflexions sur “choisir la façon dont on veut vivre (ou mourir)

  1. Tu as tout à fait raison, c’est une question de volonté. De mon côté je manque d’idées de recettes végétaliennes ultra simples, je ne vois que des recettes souvent ultra-sophistiquées avec des ingrédients rares ou chers et çà m’agace un peu.. à moi d’être plus créative…si tu as des idées…bises et très bon lundi à toi !

  2. quand j’aime quelque chose cela ne me dérange pas d’en manger souvent mais j’ai une recette qui s’accommode avec énormément de choses et la voici : sauce tomate maison : faire revenir un bel oignon dans de l’huile de coco (ou autre) quand il commence à dorer, ajouter une tomate pelée coupée en dés ; ajouter de la sauce soja,touiller, ajouter du concentré de tomate puis du thym, du laurier, des champignons de Paris coupés en lamelles ; ajouter 1 cuillère à café de bicarbonate de soude (attention ça mousse) on peut aussi rajouter d’autres aromates comme cumin, curcumin, basilic, romarin etc…. poivre (pas de sel car la sauce soja suffit) rajouter un peu d’eau, couvrir et cuire doucement à très petit feu. Cette sauce servira à accommoder toutes sortes de féculents et céréales : riz, pâtes, kinoa, boulgour, etc…. et aussi à cuire le tofu qui en absorbera le goût ou encore les protéines de soja qui feront un excellent bolognaise avec des pâtes. Même si cette sauce est délicieuse, on se lasse de tout alors on peut en faire une autre qui se fait avec (au départ oignon, huile de coco) une cuillère à soupe de moutarde, crème ou lait de soja épices : sel, poivre, noix de muscade, (ou cannelle) dans laquelle on cuira le tofu. Enfin si on aime on fera cuire un choux fleur à demi, puis on le mettra dans un plat allant au four, on nappera cette sauce dessus et on mettra à cuire 1/2h ou 3/4 heure four 240/250. Bon appétit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s