L’intelligence qu’est ce que c’est ?

00000000000000000000000000000000000000000000000000intelligencee395697a097ab1d6d6a7242bd3ba1a2c

Tant de définitions lui ont été accordées qu’après les avoir toutes lues, on ne sait toujours pas comment en parler.

C’est tout simplement  parce qu’il y a plusieurs sortes d’intelligences:

-L’ébéniste qui est capable de fabriquer un meuble de toute beauté a l’intelligence manuelle.
-L’homme qui crée une sculpture, une musique, une peinture à une intelligence artistique.
-La femme qui, avec rien ou presque, boucle les fins de mois le sourire aux lèvres a une intelligence pratique.
-La mère illettrée  que les enfants plus tard entoureront de toute leur tendresse a l’intelligence du cœur,
-l’élève qui, sans effort, retient ses leçons et les comprend à une intelligence cérébrale,
-la personne qui ressent, qui sait d’avance, qui devine, a une intelligence intuitive etc…..

Donc la plus belle définition de l’intelligence ne serait-elle pas : « c’est la faculté de savoir se servir de ses facultés ». ?

Il ne faut d’ailleurs pas la confondre avec l’instruction qui, si elle nécessite un minimum d’intelligence pour comprendre ce qui est enseigné, est totalement différente, car il s’agit de connaissances apprises et non pas de facultés innées DONT ON SE SERT , car tout est là : nous naîssons tous avec un potentiel  dont il nous faut, dans un premier temps , deviner l’existence pour ensuite s’en servir, en faire quelque chose.

Les plus grands ennemis de l’intelligence ne seraient ils pas :
-la paresse,
-le manque de courage d’oser,
-la routine, mais aussi et surtout
-la malchance d’être né avec une cuillère d’argent dans la bouche,
-d’avoir toujours tout reçu sans demander,
-de s’être installé dans la facilité, ce qui débouche toujours, au bout d’un temps plus ou moins long, sur l’ennui, cet ennemi mortel qui annihile toute envie de faire et d’entreprendre et qui provoque à plus ou moins long terme, la jalousie devant le bonheur des autres et le dégoût de soi qui se transforme en agressivité envers l’entourage, ou qui peut conduire aussi au suicide.

Je suis encore partie dans des élucubrations dont j’ai seule le secret mais je pense très profondément tout ce que je viens d’écrire, ma vie ayant été sillonnée d’exemples de ce genre.

-Savoir se contenter de ce que l’on a,
-essayer de s’améliorer à chaque fois que cela est possible

Voici deux clés qui peuvent aider ceux et celles qui en comprennent le sens

Yaël

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s