Archive | janvier 2018

La poésie des carburants

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000056251779

Le plaisir d’essence

Dans ce monde de brut

de moins en moins raffiné

nous passons Leclerc de notre temps

à faire l’Esso sur des routes, pour,

au Total, quel Mobil ?

On se plaint d’être à sec,

tandis que le moteur économique,

en ce temps peu ordinaire,

est au bord de l’explosion,

dans un avenir qui semble citerne.

Il conviendrait de rester sur sa réserve,

voire, jauger de l’indécence de ces bouchons

qu’on pousse un peu trop loin.

Il y a des coups de pompes

ou des coûts de pompes

qui se perdent.

La vérité de tout cela sortira-t-elle du puits de pétrole ?

Qu’en pensent nos huiles ?

Peut-on choisir entre L’éthanol et l’État nul,

voilà qui est super inquiétant!

C’est en dégainant le pistolet de la pompe

qu’on prend un fameux coup de fusil.

Je vous laisse réfléchir sur cet axe-là ou sur ces taxes-là…

Bonne route à tous !

Publicités

Lorsque la douceur est au rendez-vous

logo vegan pratique

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000crepes-aux-amandes

https://vegan-pratique.fr/cuisine/crepes-sucrees-et-salees/?utm_source=Veggie+Challenge&utm_campaign=2b1875f073-EMAIL_CAMPAIGN_2018_01_31&utm_medium=email&utm_term=0_a9bcea0526-2b1875f073-198705769

La vie peut être belle si……………..

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000la-vie-est-belle

 La vie est beaucoup moins dure à vivre que vous ne le pensez à la seule condition de la prendre dans le bon sens,  de la voir telle qu’elle est, de ne pas attendre d’elle plus qu’elle ne peut vous donner,  et surtout de savoir qu’elle ne vous fournira pas forcément ce que vous souhaitez mais plutôt  ce dont vous  aurez besoin pour avancer et vivre votre destin.

Quelques conseils  pour vous y aider :

  1. Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul. Il y a des livres, des articles, des vidéos et des films sur ce que vous vivez. Vous devez simplement les trouver.
  2. La transformation n’est pas lisse. Elle est souvent précédée par le chaos, la misère et le doute de soi.
  3. Vous traversez cela parce que vous inspirerez quelqu’un un jour. Peut-être inspirerez-vous des centaines ou des milliers de personnes. Vous êtes censé partager vos défis avec quelqu’un qui aura besoin de votre aide et de vos conseils dans le futur.
  4. Rappelez-vous que vous avez déjà traversé des moments difficiles et que cela n’a fait que vous rendre plus fort. Chaque défi vous rend plus fort.

 

Magali Caille

https://www.sain-et-naturel.com/besoin-de-motivation-dans-votre-vie.html

A méditer : l’escalier

 

escalier art nouveau Riga Lettonie23434910_1472607202808395_2074258252622246842_n

L’Escalier

 

On entend si souvent la question suivante :  Comment peut-on progresser malgré toutes les difficultés quotidiennes ?  C’est comme si on demandait s’il est possible de monter au deuxième étage malgré les marches. Alors que ce n’est pas malgré mais grâce à l’escalier qu’on peut monter au deuxième.

escalier de Pierre 22310481_942948179190108_8349443073233931891_n

Je sais que vous pensez à une échappatoire, mais dans la vie, il n’y a pas d’ascenseur! On monte marche par marche avec ses propres pieds et aucune technologie ne peut nous remplacer. Il n’y a pas de raccourci. On ne saute pas d’étape. On ne peut aller plus vite que la musique, que sa musique.

Vivre, c’est passer consciemment par chaque instant, c’est remplir avec application chaque petit événement qui se présente, avec grand soin, avec respect même, afin que rien ne soit perdu.

bicchieri di vino rosso

Comme on goûterait un beaujolais nouveau en prenant soin de n’en perdre aucune goutte. Savourer le moindre instant, goûter la moindre chose, sentir le moindre parfum, jouir de la présence de chaque personne, éprouver la moindre peur, ressentir la plus infime douleur, apprécier chaque syllabe du chant, chaque goutte de cette immense fontaine de joie et de peine qu’est l’arbre de vie.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000动画片施加跑步的人喘气-21037341

Tout nous fait progresser dans la mesure où l’on vit pleinement, en l’acceptant. Tout nous sert à progresser. Il n’y a pas de rôle, d’occupations privilégiées. Seule l’intensité de l’amour tendresse remplit de sens et fait monter. (Allez demander à l’étoile olympique ce qui lui donne cette incessante et tenace application à chaque jour de son long et difficile entraînement!)

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000002014-05-17 Toulouse-Castelnaudary 134

Le bateau ne peut passer l’écluse avant que le niveau d’eau requis ne soit atteint. C’est l’intensité de l’amour qui fait monter l’eau et permet au bateau d’accéder à la chambre suivante. C’est l’intense amour de la lumière qui fait que la tendre pousse perce petit à petit l’asphalte.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000la_vie_n_est_pas_un_long_fleuve_tranquille_by_mysweetdarkness-d71is3u

Cette notion est sans romantisme. Ce n’est pas romantique de se lever à 6 heures pour aller travailler quand on est grippé ; ce n’est pas romantique de sortir les vidanges quand il fait moins 25 ; et sûrement pas de prendre le métro aux heures de pointe, de faire la queue pour l’autobus qui n’arrive pas, de tomber en panne, d’avoir une crevaison, de perdre sa nuit pour un bébé qui pleure, de voir la maisonnée terrassée par la fièvre, de recevoir les comptes, de remplir ses impôts, de faire les emplettes, de laver sa vaisselle, son linge ou son plancher. Mais la vie n’est pas romantique. Le romantisme est du  »wishful thinking » ; c’est rêver à ce qui n’existe pas.

La vie des films et des téléromans nous donne l’impression que la vie doit être plus intéressante, que l’on a dû manquer quelque chose quelque part, qu’il doit y avoir quelque chose qu’on n’a pas fait comme il faut et à cause de quoi on mène une vie si plate. A cause de cela, on rêve d’une vie romantique où tout serait agréable, gentil, plaisant. Et on continue de chercher jusqu’à ce qu’on ait trouvé cette fameuse chose qui ferait passer miraculeusement du blanc et noir à la couleur.

Mais c’est moi qui aplatis ma vie. C’est moi qui ne savoure pas les instants, si bien qu’il n’y a que des vides dans ma vie avec quelques fuyantes et furieuses compensations à la taverne, au party ou au disco.

C’est moi qui attends que ma vie soit valorisée par quelque chose. Quelque chose qui viendrait comme une fée ou un maître de cirque transformer d’un coup de baguette tout cet ennui en une aventure exaltante, pour enfin vivre une vie qui serait une suite continue de moments forts. Il n’y a que moi qui puisse transformer ma vie. C’est à moi d’accepter les instants que je vis. En les refusant, c’est moi qui leur enlève toute valeur. En les acceptant, je les remplis de moi, de ma valeur, de ma réalité. Je vis une aventure unique au monde, un mélange de joies et de peines que je suis le seul à connaître. J’habite ma vie. Je ne suis pas ailleurs, absent, comme marchant à côté de ma bicyclette.

Accepter le quotidien est pour chacun la chose la plus difficile. On ne veut pas vivre sa vie, on veut vivre une vie différente, celle qu’on a rêvée ou celle des autres (la partie qui nous séduit, bien sûr, pas leur vie quotidienne, qu’on s’arrange pour oublier ou nier).

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000ob_bdd446_bonheurs

Mais on ne progresse qu’en remplissant d’une présence attentive ses petits moments sans histoire.

Lorsqu’on accepte de vivre chacun de ses instants, sans attendre autre chose, on bâtit une plénitude que rien ne peut attaquer. C’est alors que dans notre vie, rien ne se perd, qu’au contraire, tout se crée.

Source: Anonyme...www.lespasseurs.com

Ces condiments qui réjouissent nos papilles

Capre Screen-Shot-2018-01-17-at-8.04.04-PM

 

La câpre est un condiment produit à partir de boutons floraux du caprier

Très présente dans la cuisine méridionale, sous forme de condiment, elle est confite dans du vinaigre, saumurée dans le sel ou conservée dans du vin.

Plus elle est petite, plus sa saveur est délicate et son arôme prononcé. Sa saveur aigrelette relève le goût des mayonnaises, salades et sauces froides, comme la tapenade (tapena signifiant câpre en provençal) et la sauce tartare. C’est l’un des ingrédients traditionnels du steak tartare.

Le câprier pousse naturellement à l’état sauvage dans les régions méditerranéennes, notamment dans l’archipel maltais et sur l’île de Pantelleria.

Ses boutons floraux sont ramassés par les cuisiniers maltais. La câpre, conservée dans la saumure vinaigrée, est un ingrédient majeur de la cuisine traditionnelle maltaise.

https://informationsnutritionnelles.fr/capres

 

Message de « petit bambou »

citation chacun fait sa part 27072479_1535936586483711_1062051531796596286_n

 

CHACUN SA PART!
S’engager, contribuer autour de soi, ce n’est pas nécessairement faire quelque chose de grandiose ou de très visible. Nous pouvons tous agir depuis là où nous sommes. Mais comment savoir quelle peut être notre meilleure contribution ? Nous pouvons commencer par toutes ces petites choses que nous pouvons faire au quotidien, simplement en étant plus attentif et en prenant soin des autres et de notre environnement immédiat.
Si vous souhaitez aller plus loin, prenez quelques moments pour réfléchir sur vos talents ! L’important est de choisir une forme d’engagement qui vous corresponde, et qui vous nourrisse. Ecoutez votre cœur pour faire quelque chose qui vous fasse plaisir, c’est la meilleure façon d’avoir un impact sans vous épuiser. 
Merci à Sébastien Henry pour cet exercice tiré de son récent livre « Ensemble, agir pour soi et pour les autres » et de son nouveau programme dans notre app.
#Ensemble #MéditerSEngager #Prendresoindesautres