Le tag de la semaine

800-large

 

Comme chaque semaine, voilà les questions du dimanche soir. Je serai très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (donnez le lien vers vos blogs dans mes commentaires sinon je risque de ne jamais trouver vos réponses)!

Ecole-souvenirs

  • Etes-vous encore ami.e.s avec des camarades de classe du lycée ou de l’université?

C’est si loin tout cela ! Non hélas je n’ai gardé  aucun lien avec mes camarades de classe mais ayant écrit énormément d’articles sur ma vie, je me suis souvenue de certaines d’entre elles : je revoyais leur visage, parfois je me souvenais de leur prénom. Je les ai recherchées sur les sites appropriés (copains d’avant) sans succès.

51V9IRRlG4L._AC_US218_

 

  • Quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu en ce qui concerne l’éducation des enfants?

 

C’est peut-être difficile à imaginer maintenant mais à l’époque où je suis devenue maman, il n’y avait pratiquement aucune émission concernant l’éducation des enfants, les psychologues venaient de naître  et n’ayant aucun recul, n’étaient pas forcément de bon conseil, pas de magazines  non plus traitant du sujet et ce n’est surement pas l’éducation que j’ai reçue qui pouvait me servir de référence. Une seule chose est sure : je m’étais jurée de ne pas faire comme mes parents mais il faut croire que ce que j’ai fait n’était pas mieux puisque mes enfants se sont éloignés  de moi et que je n’ai plus aucun contact avec eux depuis maintenant 10 ans.

téléchargement (1)

  • Racontez-moi quelque chose que vous avez fait ou dit dans votre vie et que vous regrettez d’avoir fait ou dit.

 

Je n’ai aucun souvenir de grosses bêtises  dites ou faites que je regrette, pourtant elles doivent être nombreuses. Par contre j’ai appris de la vie  de ne pas confondre : responsabilité et culpabilité. Se sentir responsable de ses dires ou de ses actes est une preuve de maturité qui permet d’avancer, se sentir coupable s’est vivre avec des menottes qui empêchent de tirer profit de ses erreurs.

 images (3)

  • Quels étaient vos bonbons/friandises préférés quand vous étiez enfant?

 

Je me souviens  de boites de chocolats de Noël de formes et couleurs différentes certaines « crottes » enveloppées dans du papier doré et fourré  de délices (liqueur, pâte de fruits, pâte d’amande) (là, je bave un peu)  Un vrai concours entre mon père et moi pour savoir qu’elle était la meilleure. On était capable de vider une grande boite  en très peu de temps, sans être malade pour autant mais on n’était incapable de désigner la « gagnante » Il aurait fallu pour cela avoir une autre boite identique dont on aurait longuement admiré le contenu, puis on aurait de nouveau goûté mais cette fois lentement, prenant des notes et ce n’est que lorsque la troisième boite aurait été ouverte que l’on aurait été sur de notre choix.

 

dessin travailleur bureau Frais Photographie Illustration De Dessin Animé D une Femme D affaires Surchargée De

 

  • Comment était votre première patronne /premier patron?

 

 

Elle s’appelait Madame Janine  Pinault, je la trouvais très belle : cheveux auburn, un lourd chignon posé avec élégance sur sa belle nuque,  très bien maquillée, ses mains, aussi très belles et aux longs ongles vernis. Elle avait une trentaine d’années et moi quinze ans et demi.  Elle était la secrétaire du Directeur Commercial dans un journal d’information économique et  financière et moi, j’étais son grouillot. Bien que nos relations ont failli tourner au drame, je la remercie encore aujourd’hui de m’avoir appris à écrire correctement le français, à connaître sur le bout des doigts les règles élémentaires de grammaire d’orthographe et de syntaxe, la présentation d’une lettre dactylographiée et surtout d’avoir répondu à toutes mes questions et de ne jamais s’être moqué de moi.

Alors que j’avais quitté la société depuis longtemps, j’apprendrai, grâce à une collègue rencontrée par hasard dans le métro  qu’à une certaine époque elle m’avait cherchée dans tout Paris pour me mettre la raclée du siècle, m’accusant d’avoir bousillé sa vie amoureuse (erreur de coupable) mais ça ! c’est une autre histoire.

 A l’époque, il n’y avait pas de chômage, j’ai donc travaillé dans de nombreuses sociétés au gré de mes envies et je dois dire que j’ai rarement eu un patron que je pouvais admirer ; par contre, j’ai eu la chance d’être l’employée d’hommes paresseux qui déléguaient facilement leur pouvoir afin de s’occuper de choses plus intéressantes, ce qui m’a permis de peaufiner mes connaissances et de gravir pas mal d’échelons.

 

Ici la coupable récidiviste  de ce questionnaire https://cestpasmoijeljure.com/2018/10/28/les-ptits-souvenirs-du-dimanche-soir-8/

 

2 réflexions sur “Le tag de la semaine

  1. J’adore l’histoire de la boite de chocolat, tu m’as bien fait rire, je vois tout a fait comment ca peut rapidement degenerer 😉 Quant a l’histoire de la culpabilite et de la responsabilite, est-ce que je peux t’emprunter l’explication? Je voulais justement parler de ca sur mon blog parce que je suis en train d’en vivre trois examples tres interessants en ce moment-meme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s