Archive | août 2019

N’oublie pas que…….

 

spiritualité 859d03cd6dfe0ecb9924d556072513c4

N’oublie pas que…………
Reste loin de la colère… ça ne blesse que toi !
Si tu as raison alors tu n’as pas besoin de te mettre en colère et si tu as tort alors tu n’as pas le droit d’être en colère.

– La patience avec la famille c’est l’amour, 
– la patience avec les autres c’est le respect…
– la patience avec soi-même c’est la confiance ;
– et la patience avec D-ieu c’est la foi…

Ne pense jamais très fort au passé, ça fait pleurer…
Ne pense pas beaucoup au futur, ça fait peur…

Vis ce moment avec le sourire, ça rend heureux …
Chaque épreuve dans notre vie nous rend amer ou meilleur…
Chaque problème vient pour nous construire ou nous détruire…
Le choix est le nôtre, que nous soyons victime ou victorieux
Les belles choses ne sont pas toujours bonnes mais les bonnes choses sont toujours belles…

Sais-tu pourquoi Dieu a créé de l’espace entre les doigts ? Pour que quelqu’un qui est spécial pour toi vienne et remplisse ce vide en te tenant la main pour toujours…

Le bonheur te rend doux… mais aussi être doux donne le bonheur…

Partage ceci avec toutes les belles personnes de ta vie…
https://www.linkedin.com/pul…/beau-message-thierry-chasselat

Vulgarité, grande dame du siècle

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000123826714

La vulgarité a, de nos jours, pignon sur rue et semble s’incruster dans le langage courant grâce à l’opiniâtreté de ceux qui la pratiquent.

Or, non seulement elle appauvrit la langue dans laquelle elle est utilisée mais en plus, elle prouve de façon certaine un abaissement voulu du plus petit sens moral.

A cela s’ajoute la complaisance de l’entourage lors d’un discours grossier qu’il met sur le compte de  la modernité des mœurs.

Pourtant, cette façon de s’exprimer, si elle devient courante, reflète avant tout l’état d’esprit et le niveau de conscience de la société en général.

Pour moi, la grossièreté est avant tout une absence de finesse et un manque de contrôle de soi et elle est souvent la porte ouverte à la grossièreté gestuelle, signe évident d’indélicatesse, d’absence de distinction, de mauvais goût et de muflerie et quand la vulgarité est pratiquée par des personnalités connues, elles prouvent alors que cet abaissement touche hélas toutes les couches de la société et est donnée en pâture aux générations futures.

 

 

 

sacré Charlemagne !

🏫A quelques jours de la rentrée scolaire parlons de l’origine de l’école!

👑Selon la croyance populaire, c’est Charlemagne qui a inventé l’école . Hé bien non! Il ne l’a pas inventé mais disons qu’il a contribué à son développement!

👉On pense que l’école existe au moins depuis l’apparition de l’écriture vers le 4ème millénaire avant J.-C. car c’est à cette période qu’apparaissent les premières traces de l’enseignement dans les civilisations indienne et égyptienne. A l’époque des pharaons, et plus tard dans la Grèce antique et chez les Romains, on apprenait aux enfants l’écriture et la lecture mais aussi le sport ou les arts. Mais attention, seulement aux enfants des familles les plus riches… Et seulement aux garçons.

Après, et jusqu’à Charlemagne, couronné Empereur romain d’Occident en l’an 800, les souverains à la tête des royaumes préfèrent allégrement faire la guerre plutôt que de plancher sur des questions d’éducation. Mais alors qu’a donc fait Charlemagne?

👑Charlemagne a accordé une place particulière à l’école. Il était guerrier, comme les autres, mais voulait mettre l’enseignement à portée de tous. Il décida que chaque monastère, chaque cathédrale devait avoir deux écoles: une à l’intérieur pour les religieux et une à l’extérieur pour tout le monde. On y apprenait les chants, les prières, la lecture et l’écriture.

👉Il a aussi créé une école dans son palais d’Aix-la-Chapelle. Celle- ci était réservée en priorité aux enfants des seigneurs mais le roi se faisait un plaisir d’accueillir quelques enfants de condition beaucoup plus modeste.

🏫Ca n’est que beaucoup plus tard, à la fin de XIXe siècle, que les choses changent vraiment. En Suisse, la Constitution fédérale de 1874 oblige les cantons à rendre l’école primaire obligatoire et laïque. En France, Jules Ferry rend l’école obligatoire, laïque et gratuite en 1881. C’est le début de l’école pour tous, en tout cas de 6 à 13 ans!

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe

Bientôt je partirai

spiritualité 52887056_378765946312428_7310529435852079104_n

 

Bientôt, je quitterai cette terre après y avoir fait mon temps.
Mais avant de partir, j’aimerai aider mon prochain à y voir un peu plus clair afin de conduire sa vie le mieux possible et s’y trouver à l’aise.

Ceci s’adresse à ceux et celles qui croient dans l’au-delà, qui croient dans les réincarnations successives, leurs raisons d’être.
Ce que je vais vous dire est le résultat de ce que j’ai compris quand je me suis posée des questions, auxquelles j’ai trouvé des réponses qu’il m’a fallu traduire en pensées ou actes clairs.

 

spiritualité65f7bf726751afb424a78da097f8f084.gif

Lorsque nous naissons, nous arrivons dans la famille qui nous correspond le mieux et qui va nous permettre de réaliser les différents épisodes de cette vie qui nous a été donnée. Il en va de même pour l’époque, le lieu, l’histoire les conditions qui seront le siège des nos expériences à venir.

Donc première réflexion :
1) Il n’y a aucune erreur quand au milieu (défavorisé ou non) dans lequel nous commençons notre expérience.
2) nous avons été jugé capable de faire face à tout ce qui pourrait se produire tout au long de notre existence et les moyens nous ont été donné pour cela.
3) avant de nous réincarner, nous avons accepté la mission que nous devons accomplir.

spiritualité53150530_10218983688201829_5051583664169680896_n

Nous sommes nés et……………….. nous avons tout oublié ce qui était également prévu car nous devrons, tout au long de notre existence :
a) trouver le sens des événements qui jalonnent notre chemin,
b) comprendre la raison de ce que nous pourrions considérer comme une ou des injustices alors qu’il ne s’agit que d’épreuves destinées à peaufiner notre personnalité et nous inciter à sans cesse relever le défi.

Si nous acceptions dès le début de ne voir aucune injustice dans ce qui nous arrive, nous serions bien plus à même d’analyser les faits et d’essayer de trouver comment résoudre l’énigme posée. Cela s’appelle « positiver »

spiritualit&cb54b8e8a6a98e338b0568add45771a1

Lorsque nous sommes sur ce chemin et qu’il commence à porter ses fruits, nous constatons que des mots ont disparu de notre vocabulaire : « injustice, égoïsme, colère, vengeance, souffrance car à partir du moment où nous donnons une définition positive aux événements qui nous entourent, ils sont remplacés par : « question, réflexion, envie d’essayer, choix des moyens ».

Cela revient à dire qu’à partir du moment où nous acceptons d’admettre que nous sommes responsables et non victimes, nous acceptons par la même, la mission qui nous a été confiée et que nous voulons remplir car il y va de notre réputation envers nous-mêmes.

spiritualité 52407148_2258723954192155_2462086961595154432_n.jpg

Comme je l’ai dit en début d’article, je suis en fin de parcours, le plus dur et le plus long est fait et si je me permets aujourd’hui d’écrire ces lignes c’est parce que cette façon d’appréhender les événements, de leur donner la place qu’ils méritent m’a permis de trouver parmi tout ce que le monde contient de laid, de cruel, d’injuste, des choses magnifiques que je n’aurais pas vu si mon cœur avait été plein d’amertume et mes yeux pleins de larmes.

J’ai vu ici et là, dans le monde, des gens merveilleux, talentueux, ingénieux, bons, simples, dévoués, défenseurs de causes soi-disant perdues.

Ces gens là se battaient contre vents et marées sans s’occuper de ce que les autres pouvaient dire ou penser car ils étaient portés par un idéal dont ils ignoraient même parfois l’existence.

Chacun a reçu une vie, il doit en faire quelque chose, pourquoi ne pas essayer d’y trouver des raisons d’aimer, d’espérer, de réussir non pas dans la vie, mais « sa vie » tout simplement.

Yaël

Préparez-vous à votre voyage dans l’au-delà.

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000287c6be9

 

Imaginez une seconde que cela soit vrai. En vous intéressant maintenant à ce qui vous arrivera un jour, vous serez préparé à le vivre en toute conscience, sans peur et sans crainte. Cela ne vaut-il pas le coup d’essayer ?

On connaît tous des cas de deuil où surgit l’impression de « présence » du défunt. Pour beaucoup, consulter un médium est un moyen de nouer un contact intelligible avec le disparu. Les exemples sont si nombreux qu’un journaliste a cherché à en savoir plus. Son livre* bouscule de nombreuses certitudes……………..

https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Une-enquete-qui-bouleverse-les-certitudes-Vie-apres-la-mort-890751?fbclid=IwAR3vCphN5Tey4AVWy7qNzJlYcFvS1qfZMDmd9pQtdE4xpLXAldgosykWaiM

Humilité et modestie

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000femina-03-psycho-humble-modeste

 

Une personne humble est quelqu’un qui est conscient de ses limites et qui fait preuve de modestie en tout.

Elle ne se met pas en avant, elle ne se vante,  ni de ses exploits ni de ceux des gens ou pays qu’elle aime.

Elle ne dénonce pas les faits et gestes des personnes différentes d’elle mais s’octroie le droit de féliciter tout autre qu’elle lors de réussite ou d’exploits accomplis par ces derniers.

L’humilité est une vertu essentielle puisqu’il s’agit avant tout de reconnaître ses erreurs et être capable de demander pardon, ce qui conduit à un apaisement de la vie intérieure.

De plus, l’humble est capable de se réjouir sincèrement du succès d’autrui, qu’il félicite à haute voix.

Dans la religion, l’humilité est reconnue comme une qualité essentielle à la pratique de la spiritualité.

Cette qualité s’apprend ; il s’agit avant tout d’une qualité intérieure basée sur la juste connaissance de soi et l’appréciation des autres.

 

La mauvaise chaussure

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000panbouda-atelier

Un vieux sage dit ceci au sujet de l’amour ❤️

Quand on enfile une mauvaise chaussure,
Et qu’on a mal au pied,
Ce n’est ni la faute de la chaussure,
Ni celle du pied.
Il faut juste accepter,
Qu’ils ne sont pas faits pour aller ensemble.

Pour pouvoir mettre,
Une nouvelle chaussure à ton pied,
Il faut déjà enlever l’autre.
Plus tu gardes,
Des chaussures qui te font souffrir,
Plus ton pied sera abîmé,
Et plus ce sera difficile à guérir.

Si des chaussures t’ont abîmé les pieds,
Quelle que soit la paire que tu enfiles après,
Ce sera douloureux.
Ce ne sera pas la faute,
De tes nouvelles chaussures,
Mais celle de tes blessures.
Il faut accepter de marcher,
Quelque temps sans chaussures,
Pour que ton pied guérisse,
Et redevienne comme avant.

Plus tu gardes des chaussures qui te font mal,
Plus ça devient inconfortable,
Et plus tu marches de travers.
À force de dévier,
Tu finis par quitter ton chemin de vie.
Or, le bonheur qui est tien,
N’existe que sur ton chemin…

Retire tes chaussures douloureuses,
Pour redevenir heureuse.
Marche pieds nus le temps de guérir,
Tes pleurs et tes blessures.
N’aie pas peur s’il y a un peu de graviers,
Tu n’en apprécieras que mieux,
La douceur de tes souliers.
Relève la tête,
Car sur ton chemin t’attendent,
Des chaussures parfaites.

Si tu ne le fais pas pour toi,
Fais-le pour la femme heureuse,
Que tu pourrais être,
Mais que tu fais disparaître.
Regarde ton reflet dans la fontaine,
Vois-tu ce visage triste ridé par l’eau ?
Cette vieille femme désespérée,
C’est toi dans quelques années.
Si tu ne changes pas d’avis,
Je couperai l’eau de la fontaine,
Puisque tu la remplies de tes chagrins d’amour,
Jusqu’à t’y noyer un jour…

Pour marcher loin sur le chemin de l’amour,
Il faut respecter ses pieds,
Et choisir des chaussures adaptées !

~Auteur inconnu

Vivre sa vie

 

0000000000000000000000000000000000000000000010491209_272019242986764_7393748748862313337_n

Un jour, nous sommes venus au monde. Nous n’y sommes pour rien, nous n’en sommes pas responsables et pendant des années, nous allons vivre toutes les étapes de ce que l’on appelle « une vie »

Enfants et adolescents, les adultes sont responsables de nous ils nous guident, nous conseillent, nous interdisent………… et nous préparent comme ils le peuvent à la suite.

Et puis un jour, nous allons voler de nos propres ailes, persuadés que nous avons tout compris, que nous allons faire ce que nous voulons de cette vie qui maintenant nous appartient

Durant plusieurs décennies, c’est vrai que nous allons construire : avenir, famille, amis ; voyager, aimer, réaliser des projets, réussir ou du moins essayer.

Lorsqu’arrive le moment de laisser la place aux plus jeunes que nous, nous allons faire partie de ce « troisième âge » et c’est alors que nous saurons si ce que nous avons fait de toutes ces années passées nous a conduit vers cette partie de vie qui nous apportera tout ce dont nous n’avons pas pu jouir jusque là : le temps, les passe-temps, le recul, l’expérience, la sagesse, et pour ceux qui réussirons ce passage, ils découvriront alors que ce laps de temps est agréable et vaut le coup d’être vécu car il se vit lentement, dans la satisfaction du devoir accompli , période dans laquelle les exigences ont été remplacées par l’acceptation mais aussi le contentement de soi.

Il y a hélas ceux pour qui ces dernières années seront un calvaire car ils n’auront aucun souvenir auxquels se raccrocher, aucun fait glorieux dont ils pourraient être fiers, tout simplement parce qu’ils se sont trompés dans les choix qu’ils ont faits et qu’ils n’ont pas réussi à construire leur havre de paix pour leurs vieux jours et souvent, ces personnes se suicident ne pouvant supporter le vide qui les entoure.

C’est la dernière erreur qu’ils commettront en voulant régler l’acte ultime de leur existence sur lequel ils n’ont aucun droit. Le suicide est le dernier acte raté d’une existence construite sur une montagne d’erreurs de jugement et de choix en confondant trop souvent : réussir sa vie et réussir dans la vie. (Yaël)