Archives

Si vous aimez votre chien.

5 CHOSES A NE PAS FAIRE AVEC SON CHIEN

1. Crier ou punir physiquement

Si les comportements de votre chien ne vous plaisent pas, il faut vous mettre en tête que pour lui, il n’y a pas de bêtises. Parfois, le chien n’a aucun contrôle et parfois, ses comportements sont l’expression d’un mal-être. Ajoutez encore plus de mal-être et vous risquez vraiment d’aggraver les problèmes.

2. Utiliser des outils douloureux

Colliers électriques, colliers à piques, colliers étrangleurs … ce sont des objets de torture. Peut-être qu’ils vous soulagent vous, mais c’est votre chien qui subit la douleur à votre place. Cette douleur peut être extrêmement intense (collier électrique !). Dans la plupart des cas, ils finissent par subir cette douleur sans vraiment broncher « ohhh mais nooooon, regarde, ca lui fait rien … » Et dans d’autres, ils finissent par se rebiffer ou deviennent agressifs.

3. Le forcer à faire ce qu’il n’aime pas

C’est logique, mais pourtant, beaucoup de gens pensent qu’il faut forcer un chien à faire face à ce qui lui fait peur ou ce qu’il n’aime pas pour qu’il apprenne à le tolérer. Non et non ! Le risque que vous sensibilisiez encore plus votre chien est trop important. Un chien qui a peur ne doit jamais être exposé à l’objet de sa peur sans être dans une zone de confort. S’il montre des signes de peur, il faut l’éloigner.

4. Cesser de lui donner de l’affection

Les gros demandeurs d’attention, les hyper-attachés, les pots de colle … Tous ces chiens subissent souvent les conseils d’éducateurs aux méthodes (et connaissances) dépassées. Vous entendrez peut-être : « Ignorez-le tout le temps », « arrêtez de le caresser », « ne lui parlez plus »… Attention avec ces méthodes, vous risquez surtout d’augmenter la frustration et l’anxiété de votre animal.

5. Etre « dominant »

Il faut qu’on en finisse avec ces idées d’un autre âge, rejetées par les plus grands spécialistes, et qui de surcroît font beaucoup de tort aux animaux. Répondez à des comportements problématiques par l’agression, et votre chien finira par être agressif à son tour. Vous détruisez complètement votre complicité, car à ses yeux, vous êtes une menace. Non, il n’y a pas de hiérarchie linéaire chez les chiens. Non, ils n’ont pas besoin d’être dominants ou dominés. En vérité, ils sont des êtres extrêmement sociaux qui détestent les conflits.

Publicités

Le CEDAF qu’est ce que c’est ?

Le CEDAF, Centre d’accueil de la faune sauvage de l’Ecole vétérinaire d’Alfort, est un centre de soins qui répond comme tous les centres français aux règles de l’arrêté ministériel du 11 septembre 1992 relatif aux « Règles générales de fonctionnement et aux caractéristiques des installations des établissements qui pratiquent des soins sur les animaux de la faune sauvage ».

 

Conseils du CEDAF  + ce centre hautement compétent est à aider sans l’ ombre d’ une hésitation ( info en bas de courriel)

logo-ENVA-CEDAF-300x88

Bonjour,

Merci d’avoir contacté le Cedaf et l’association qui le parraine, Faune Alfort. En cas de forte affluence d’animaux, le délai de réponse est allongé, veuillez-nous en excuser.

Voici les réponses aux questions courantes :

1/ J’ai trouvé un animal sauvage en détresse, puis-je vous l’amener?

Si vous avez trouvé un animal sauvage jeune, blessé, l’air malade, n’attendez pas notre réponse, amenez-le au plus vite! Nous accueillons toutes les espèces d’animaux sauvages sauf exotiques et domestiques. Mettez l’animal au calme dans un carton fermé et percé ou une cage s’il est gros ou susceptible de déchirer le carton ! Évitez de le nourrir et amenez-le le plus vite possible. Pour plus de détails, cliquez ici.

Malheureusement, nous n’avons pas de service d’intervention.

C’est pour cela que nous comptons énormément sur la bonne volonté des découvreurs en faisant l’effort de nous apporter l’animal en détresse même si ça peut prendre une à deux heures dans leur journée, surtout que le centre est facilement accessible par les transports.

Pour les gros animaux type renard, sanglier, cygne…contactez les pompiers, la Mairie, l’ONCFS ou la SACPA, ces autorités peuvent transporter l’animal jusqu’à notre centre.

Le Cedaf est ouvert 24/24h, 7/7j. Présentez-vous au gardien de l’école vétérinaire (7 avenue du général de Gaulle à Maisons-Alfort, plan d’accès ici), il vous indiquera où se trouve le local prévu pour déposer l’animal. N’oubliez pas votre pièce d’identité qui vous sera demandé pour pénétrer dans l’école.

Une fois sur place, remplissez bien le dossier d’entrée. Vous ne verrez personne, c’est normal, mais la salle est visitée régulièrement plusieurs fois par jour entre 9H et 19H. Un numéro de téléphone recevant exclusivement les SMS vous permettra de signaler votre dépôt, si vous le désirez. Pour plus de détails, cliquezici.

Les soins assurés aux animaux sont gratuits, ils sont soignés grâce à vos dons !

2/ J’ai trouvé un animal sauvage en détresse et je n’habite pas en Île de France, que faire?

Vous trouverez un centre de sauvegarde dans votre région sur le site de l’UCFSou en contactant la LPO.

3/ J’ai déposé un animal, je souhaite des nouvelles. 

Au vu du grand nombre d’animaux accueillis, nous ne pouvons plus donner de nouvelles aux découvreurs. Le Cedaf accueille plus de 6000 animaux par an! Nous ne sommes pas un service public et l’équipe est constituée dans sa très grande majorité de bénévoles. Donner des nouvelles ne prends pas deux minutes et le temps va en priorité aux soins des animaux. Sachez que nous ferons le maximum pour eux et agirons toujours dans leur intérêt.

4/ Je voudrais faire du bénévolat, comment faire?

Le bénévolat au Cedaf demande une formation, ce qui nous prend du temps. Nous avons besoin de bénévoles qui s’engagent sur la durée, à raison de deux journées par mois au minimum. Une grande partie des tâches consiste à nettoyer les cages (très important), nourrir les animaux et, dans une bien moindre mesure, participer aux soins.

Vous devrez au préalable assister à une réunion d’information sur le Cedaf et Faune Alfort (une par mois) et adhérer à Faune Alfort (10€/an). Si vous êtes intéressé(e), contactez-nous sur cette adresse et soyez patients, nous allons vous répondre !

5/ Je voudrais faire un stage au Cedaf, comment faire?

Soyez patients, nous allons vous répondre. Attention, nous ne prenons pas de stagiaires mineurs. Recontactez-nous à vos 18 ans 😉

6/ Vous voulez faire un don ou adhérer…

Le Cedaf ne vit que grâce aux dons, l’École Vétérinaire assurant le gîte.

Vous pouvez nous envoyer un chèque à l’ordre de Faune Alfort et à l’adresse : Faune Alfort, Bât. Letard, Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, 7 avenue du général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort cedex.
Vous pouvez aussi nous adresser un don paypal en cliquant ici. Si vous souhaitez adhérer, c’est ici.

7/ Pour toute autre demande…

Soyez patients, nous allons vous répondre. Si vous souhaitez mieux nous connaître, consultez notre site : www.faune-alfort.org et visitez nos pagesfacebooktwitter et instagram , nous y postons des nouvelles des pensionnaires et quelques infos utiles.

Merci par avance de votre compréhension et de votre soutien.

L’équipe Faune Alfort

NOUS SOMMES TOUS COUPABLES

their-planet

 

Très investie dans tout ce qui touche à la condition animale et à la cruauté perpétrée contre nos amis à deux et quatre pattes, à plumes et à branchies, Je lis avec intérêt tous les articles qui parviennent à ma connaissance sur ce sujet.

Je suis toujours désolée quand je constate que certaines personnes, croyant bien faire, font le procès  de ceux qui ne sont pas « nous », La Chine, en première place, l’Espagne qui suit de près avec les galgos, la corrida, et tous les autres pays qui ont à leur palmarès les meurtres les plus odieux.

C’est aller un peu vite en jugements et condamnations car pour avoir le droit de le faire, il faudrait que nous, français, soyons exempts de tous crimes ce qui est loin d’être le cas :

-La CORRIDA, c’est aussi chez nous en France

– les COMBATS DE COQS et de chiens existent aussi sur notre sol

-les ANIMAUX A FOURRURE élevés légalement ou pas dans des conditions inhumaines

-les VETERINAIRES qui euthanasient sur commande

-la MODE qui  retire la peau des caïmans vivants pour procurer sac à mains et chaussures aux capricieuses fortunées.

-les LABORATOIRES qui martyrisent  des milliers d’animaux pour une soi-disant science qui n’en est pas une.

-des ELEVAGES qui pratiquent le viol des vaches, le rapt des petits veaux, l’écornage et castration  à vif, le gavage des oies, arrachage aussi à vif des plumes d’oies et poils des lapins angoras,

-Les ABATTOIRS, et ce qui s’y passe,  une honte pour l’humanité

-La PECHE à outrance qui affame les oiseaux et vide les fonds marins, la CHASSE et ce million d’alcoologistes, qui tue tout ce qui bouge.

adopter-chat-6

-Certaines SPA ET REFUGES qui euthanasient sans problème et détournent les fonds reçus à leur profit.

Et comme cela ne suffit pas il faut ajouter à cette liste déjà bien trop longue LES PARTICULIERS  :

-qui maltraitent leurs animaux souvent même en public

-qui se débarrassent des portées non désirées en les abandonnant  au lieu  de faire stériliser leur chien ou chat

-qui, par irresponsabilité, inconscience ou manque d’attention, se font dérober leur quatre pattes affolant ensuite tout l’entourage pour essayer de le retrouver alors que s’ils avaient agi en personnes réfléchies, rien de cela ne serait arrivé.

Mais j’allais oublier LES MILLIONS DE FRANÇAIS qui, informés de tout ce qui précède, et qui même parfois veulent nous faire croire qu’ils sont du bon côté, pleurnichent un instant pour ensuite aller se restaurer devant une bonne cuisse de poulet au four, ou encore un bon steak, ou pourquoi pas une truite aux amandes, le tout  suivi d’un délicieux fromage de vache ou de chèvre.

Nous FRANÇAIS ne sommes pas mieux que les autres peuples et c’est pourquoi, s’il est normal d’informer chacun de nous de ce qui se passe ailleurs, il est injuste et de très mauvais goût de faire des réflexions désobligeantes sur autres que nous  tout le temps que nous ne sommes pas capables de devenir un peuple modèle et compatissant, préférant les actes aux gesticulations et paroles inutiles.

Yaël

 

nouvel an 24852351_1768873913124921_4942942009936822208_n

les p’tits souvenirs du dimanche soir

800-large

 

 

images (3)

  • Quelle est votre insulte préférée?

Voici un moment que j’ai rayé de mon vocabulaire les insultes mais dans le temps j’aimais bien : « bordel de merde »

162

  • Si vous deviez enseigner quelque chose à quelqu’un pendant quelques heures, que lui enseigneriez-vous?

Tout dépend qui est ce « quelqu’un » :

 -A un enfant je lui expliquerais que la vie est entourée de belles choses qu’il faut découvrir,

-A un adolescent je lui dirais que son avenir est devant lui et qu’il a toute la vie pour le réaliser,

-A un adulte je lui conseillerais de vérifier qu’il est sur le chemin qui est le sien, ensuite de continuer à avancer,

-A une personne âgée, je lui dirais de faire le point, de réparer ce qui peut l’être et de se préparer au grand voyage en toute sérénité..

 

prélavements-obligatoires

Qu’est-ce que ça vous fait vraiment chier de devoir payer?

Rien ! je trouve normal de payer pour ce que j’utilise ; les questions argent ne font vraiment pas partie de mes préoccupations. Je fais avec ce que j’ai et ce que je ne peux pas m’offrir, je m’en passe très facilement.

enfant-donnant-l-exemple

  • Quels conseils donneriez-vous à vos (vrais ou futurs ou imaginaires) arrières-petits-enfants?

Je ne leur dirais pas grand-chose car je pense que les conseils se donnent par l’exemple plus que par les discours. J’essaierais de leur donner l’exemple d’une personne heureuse et épanouie pour qu’ils aient envie d’être comme moi. Je leur apprendrais à rire et à sourire le plus possible.

images (4)

  • Si on vous payait un voyage pour aller voir un monument célèbre n’importe où dans le monde, quel monument choisiriez-vous et pourquoi?

Avec l’argent reçu, je ne ferais aucun voyage, je l’utiliserais pour des tas d’autres choses à commencer par aider les refuges animaliers et je mettrais le reste de la somme de coté en attendant une occasion de l’utiliser au mieux.

their-planet

Quels animaux avez-vous aimé (ou aimez-vous toujours)?

J’ai toujours aimé les animaux en général, j’ai été famille d’accueil pour chats et j’ai eu aussi deux chiennes. Maintenant il me reste ma Sissi, une fifille  de bientôt 15 ans, je nourris les pigeons chaque jour et je milite pour la défense des animaux à plumes, à poils et à branchies et depuis que je ne les mange plus, je vis en parfaite harmonie avec ma conscience.

 

12931006_1176541112358207_1276100954718522738_n

 

La coupable se trouve ici : https://cestpasmoijeljure.com/2018/12/09/les-ptits-souvenirs-du-dimanche-soir-14/

Mes voeux pour 2019

 

nouvel an 24232163_1768872376458408_359275640926337643_n

Voila ! une nouvelle année arrive à grands pas et si les vœux avaient un quelconque pouvoir, alors on pourrait penser que 2018 sera une année merveilleuse.

Tous ceux qui ont prononcé de très belles paroles d’amour, de paix , de tolérance etc…. sont ils conscients que ce n’est pas avec de jolis mots qu’on change le monde mais avec des actes ?

Alors, tous ces beaux parleurs, souvent amoureux des quatre pattes, pourraient ils faire la liste des bonnes résolutions qu’ils ont prises et surtout qu’ils vont mettre à exécution ? à commencer par ne plus publier de photos sur les feux d’artifice alors qu’on sait très bien qu’ils sont souvent la cause de l’affolement des animaux qui s’enfuient et que l’on ne retrouve pas forcément.

Pour ma part, je n’ai nul besoin d’attendre la fin de l’année pour me donner de nouvelles directives, j’ai regardé ce que j’avais fait les années précédentes et j’ai décidé de continuer et d’accentuer mes actions si possible :

nouvel an 24131271_1768872596458386_7017531099134125645_n

1) Soutenir par tous les moyens possible la cause animale en dénonçant, en signant, en aidant toutes les associations qui militent et agissent VRAIMENT pour les deux et quatre pattes à plumes et à poils, ici ou ailleurs.

2) J’exclus donc la plupart des grandes structures dont il a été prouvé que beaucoup, une fois gavées de dons, oublient la cause qu’elles défendent pour ne penser qu’à leurs propres intérêts. (la SPA de Gennevilliers en tête, paraît il).

3) Je serai particulièrement vigilante lors de critiques faites à l’encontre de personnes ou groupe que je ne connais pas car hélas, la médisance et la jalousie ne sont pas absentes des PA. Et chez le quidam en général. Parfois elles sont réelles, parfois elles sont inventées de toutes pièces donc je ne transférerai ce genre d’informations que si je suis sure qu’il y a lieu de le faire.

4) Je vais essayer d’arrêter de tomber dans le piège des commentaires qui n’en finissent pas mais surtout qui très vite alimentent colère et haine alors qu’ils sont très souvent entachés d’erreurs et de mensonges.Je dis ce que j’ai à dire et si on me cherche des poux dans la tête, je bloque l’individu en question.

nouvel an 24296663_1768874246458221_5004736265474905940_n

5) L’ayant dit un nombre incalculable de fois, je ne supporte pas les textes grossiers et vulgaires et toute personne qui emploiera ce genre de style qui arrive sur mon mur sera bloquée, sans explication, afin qu’elle ne puisse plus déverser son vocabulaire digne de la cour des miracles dans mon espace. La vulgarité est l’arme des faibles qui, par ce moyen, se rabaissent au rang de ceux qu’ils dénoncent.

6) Il en sera de même pour ceux et celles qui partagent des articles donnant les coordonnées (nom et adresse) des monstres qui commettent des horreurs sur les « sans voix » car s’il est vrai que ceux-ci doivent être punis, ce n’est pas à nous, bien installés devant notre écran, de commander des meurtres à distance avec en plus la satisfaction du devoir accompli. Nous devons être capables de maîtriser nos instincts, surtout les plus primaires.

7) Je continuerai à soutenir les causes indéfendables comme ce fut le cas de la « CAN » et comme l’est « A.L.F ». « 269life libération animale » etc., qui, contrairement à beaucoup, vont au bout de leurs idées avec des moyens, certes discutables mais qui sont les seuls à être efficaces. La seule chose qui compte pour moi c’est de tout faire pour libérer les animaux victimes de l’égoïsme et de l’appât du gain qu’il s’agisse de la fourrure, des laboratoires d’expérimentation animale, des animaleries, de la chasse, de la pêche, des cirques, des zoos, d’élevages ou d’abattoirs etc.,

nouvel an 24852351_1768873913124921_4942942009936822208_n

8) Etant végétalienne, je continuerai à défendre les cultures intelligentes et en accord avec la nature, l’alimentation excluant tout produit animal. Je sais qu’il y a peu de chance pour que je réussisse à convaincre beaucoup de gens car les « carnistes » semblent emprisonnés à vie dans leurs mauvaises habitudes mais j’aurai au moins essayé avec, malgré tout, le plaisir de constater que de plus en plus de gens (les moins bornés) font l’effort de se documenter et très souvent adoptent de nouvelles façons de s’alimenter.

Voila en gros de quoi se composera ma nouvelle année. Alors qu’on se le dise, je ne céderai en rien afin de rester fidèle à moi-même.

Yael

A Monsieur le Coq…..

Des hommages touchants comme celui-ci sont de plus en plus présents sur facebook et quand ils sont aussi bien écrits, c’est un plaisir de les publier.

 

Animal mon Egal a partagé une publication.

A Monsieur le coq …

L’image contient peut-être : oiseau
L’image contient peut-être : plein air
L’image contient peut-être : oiseau, chaussures et plein air
Aucun texte alternatif disponible.
+5
La ferme d’Henni le cochonJ’aime la Page

12 h

A Monsieur le coq 💖

Tu as été un bon gardien.
Un peu trop parfois, car tu nous confondais avec de potentiels voleurs de poules.
D’être réveillé à 5h30 ou 6 heures du matin, avec un chant si puissant, n’était rien de contrariant à côté de ces motos bruyantes qui passaient devant ton pré tout l’été.
Tu vas nous manquer.
Ton absence laisse un grand vide, mais ta place n’est pas à prendre. Tu étais un être unique. Il y aura alors d’autres êtres uniques, ce sera juste différent.

Tu t’es toujours privé des meilleures nourritures pour les laisser à tes poules.
Tu les protégeais, tu les bichonnais et tu les grimpais sans leur demander leur avis.
Tu désespérais parfois le soir, lorsque tes poules ne répondaient pas à ton appel. Certaines ne se pressaient pas pour rentrer. Tu repartais alors chercher les retardataires qui se précipitaient vers le poulaillers, juste avant que tu ne les houspilles.
Je t’ai même vu pendant plusieurs jours veiller sur une poule malade. Tu en oubliais de manger.

Toi et moi étions liés, même si tu n’aimais pas trop être approché. Chacun de nous tenait sa place dans un espace à partager.

Tous les animaux de la ferme d’Henni te respectaient. Ils continuent leur petite vie.
Tu as rejoins la poule de Laurine, ta petite préférée…

Il est temps de te dire définitivement adieu, afin que je ne te retienne plus à cause de mon attachement affectif, et que tu puisses partir tranquillement au pays des étoiles…

… en fait, tu sais, le matin quand tu chantais de bonne heure, j’étais toujours réveillé avant toi ! C’est peut-être moi qui te réveillait…
Tu peux dormir maintenant, je ne te réveillerai plus, promis…

Jean-Luc