Archives

Le futur a déjà eu lieu à Nauru

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000001200px-Arnold_Böcklin_-_Die_Toteninsel_V_Museum_der_bildenden_Künste_Leipzig-1024x529

 

Peu de gens ont entendu parler de Nauru. Plus rares encore sont ceux capables de situer cette petite île sur une carte. Minuscule État, l’île de Nauru compte un peu plus de 10 000 habitants et 21 km2 de superficie, ce qui en fait le troisième pays le plus petit du monde. Perdue dans le Pacifique Sud, elle semble oubliée du monde moderne. Elle fut, pourtant, durant quelques années, l’un des pays les plus riches du monde, avant de connaître un total effondrement.

 

https://philitt.fr/2018/04/23/le-futur-a-deja-eu-lieu-a-nauru/

Publicités

Trop intelligent pour l’espèce humaine

 

Alex LeTont a partagé une publication.
Aucun texte alternatif disponible.
Paule Raspini

Trop intelligent pour l’espèce humaine

2 yeux, 3 coeurs, 8 tentacules, 9 cerveaux… Le poulpe (ou pieuvre) est un merveilleux animal qui n’en finit pas de surprendre…


On connait sa dextérité à ouvrir les pots à couvercle pour y récupérer sa proie (pauvre crustacé au passage !), son caractère certes méfiant mais pacifique, mais l’émission Thalassa du 16 avril 2010 m’a appris d’autres facettes :


-Le poulpe se déplace hors de son aquarium : apparemment, le poulpe descend de son aquarium pour aller dans l’aquarium voisin où se trouvent des poissons. Après les avoir mangés, il redescend et revient dans son aquarium comme si de rien n’était. Cela dénote une capacité à reconnaître son « lieu d’habitation ».
-Le poulpe est capable d’imiter un congénère : le poulpe non expérimenté n’arrive pas à saisir le crabe dans la boite. On pose à coté de lui un autre aquarium où se trouve un poulpe ayant déjà fait cette expérience. Pendant que l’expert ouvre la boite sans problème, le novice se colle à la paroi de son aquarium et semble l’observer. Un carton sépare ensuite les deux congénères. On remet la boite au novice. Il l’ouvre sans problème ! Il semble avoir décortiqué les gestes de son voisin et de les avoir retenus.
Le poulpe est capable, après une première expérience, de comprendre que le trou qui mène directement à l’eau est trop petit et qu’il doit emprunter le chemin d’un long tube pour sortir.


Enfin, le poulpe est capable de se transformer en autre animal marin pour tromper ses ennemis (ou ses proies) : il prend ainsi la forme et la couleur d’un serpent, d’une raie, etc… 


Seul souci : la femelle est seule pour protéger tous ses oeufs nichés au plafond d’une paroi rocheuse. Elle ne s’alimente plus et donc s’affaiblit. Elle est à la merci des prédateurs. Et meurt d’épuisement lorsque les petits éclosent. De fait, ils ne reçoivent aucune éducation de la part de leur mère et doivent tout apprendre seuls…

 

Bref, avec un tel degré d’intelligence, les poulpes n’ont rien à faire sur les étals d’un poissonnier, dans une salade au supermarché, au traiteur ou au restaurant !

IL en a fallu si peu…..

 

000000000039245270_1033345950159130_3926758272245170176_n

 

Mathilde Faya (FB)

 

Il en a fallu si peu…

 

Il en a fallu si peu pour qu’un homme sensible à la cause animale lance l’alerte.

Il en a fallu si peu pour qu’une équipe de bénévoles soit proche et disponible immédiatement et puisse aller voir « ce chat tout moche et plein de mouches » signalé.

Il en a fallu si peu pour que notre vétérinaire réponde présente et nous reçoive ce jour de 15 août dans les 30 miutes.

000000000039169699_1033346210159104_3461523656646066176_n

Il en a fallu si peu pour qu’elle fasse le tour de ton corps squelettique et nous parle de ce que nous ne sommes jamais prêts à entendre…

Il en a fallu si peu que tu tombes sur cette bénévole là, rare, qui a dit non parce qu’il était impossible qu’elle t’ai rencontré la première fois ce jour et soit celle qui donne l’autosisation de te faire partir à jamais…

Il en a fallu si peu pour que tu sois si courageux avec l’envie de vivre et que tu manges spontanément.

Il en a fallu si peu pour que l’on comprenne ta détresse et l’enfer que tu as vécu avec l’humain qui a arrêté de te nourrir…

000000000037543081_1033346116825780_4593848344937234432_n

Alors, oui, tu es dans un sale état, tu as 18 ou 19 ans, tu as des pontes de mouches sur tout ce qu’il te reste de corps, dans les narines et autres, tu sens mauvais….mais tu nous as remercié sincèrement nous l’avons bien compris dans tes grands yeux jaunes disproportionnés de rouquin que tu es.

Il en a fallu si peu pour que nous n’ayons pas la chance de te rencontrer et de nous battre pour toi Tigrou.

Repose-toi bien petit coeur, tu es entre de bonnes mains et tu as déjà au moins 3 fées qui ne pensent qu’à toi et qui t’aiment déjà aussi fort qu’il est possible d’aimer…

 

000000000039169620_1033346026825789_4029141706942185472_n

Ecrit par Carine

 

Pour ceux qui veulent aimer la vie.

 

 

Gerard Gerster a partagé une publication.

Extrait de Promenades en mer et étonnements heureux, d’Olivier de Kersauzon :

« Le jour où je vais disparaître, j’aurai été poli avec la vie car je l’aurai bien aimée et beaucoup respectée.

Je n’ai jamais considéré comme chose négligeable l’odeur des lilas, le bruit du vent dans les feuilles, le bruit du ressac sur le sable lorsque la mer est calme, le clapotis. Tous ces moments que nous donne la nature, je les ai aimés, chéris, choyés. Je suis poli, voilà. Ils font partie de mes promenades et de mes étonnements heureux sans cesse renouvelés.

Le passé c’est bien, mais l’exaltation du présent, c’est une façon de se tenir, un devoir. Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l’on voudrait avoir, on ne s’émerveille plus de ce que l’on a. On se plaint de ce que l’on voudrait avoir. Drôle de mentalité !

Se contenter, ce n’est pas péjoratif. Revenir au bonheur de ce que l’on a, c’est un savoir-vivre. »

Reconnaître les vrais plaisirs, seules sources d’un bonheur véritable, savourer le présent, apprécier ce que l’on a et en être reconnaissant… Voilà sans doute les clefs d’une vie accomplie.

Merci Olivier de Kersauzon.

Végétaliser son assiette avant qu’il ne soit trop tard

 

 

« Quand le dernier arbre aura été abattu – Quand la dernière rivière aura été empoisonnée – Quand le dernier poisson aura été péché – Alors on saura que l’argent ne se mange pas » …

🙏 Faire le choix de végétaliser son assiette n’a rien d’anodin, il contribue à épargner des vies, à protéger notre santé et à sauver la planète 🌍REAGISSONS ⚠️

♥️ Choisir d’ouvrir ses yeux sur nos contradictions c’est prendre conscience qu’il faut changer ses habitudes et ouvrir davantage son cœur … pour Eux, pour Nous, pour Elle.
🐷🐮🐥 – 👫👬👭 – 🌍

Aucun texte alternatif disponible.

‘homme, commençant par respecter toutes les formes de vie en dehors de la sienne, se mettrait à l’abri du risque de ne pas respecter toutes les formes de vie au sein de l’humanité même. »

0000000000000000000000000000000000000000000000000Ezechiel-le-Prophte-mosaque-byzantine

                                          L’inconscient collectif : Jung et lévi-Strauss

 

« On m’a souvent reproché d’être anti-humaniste.
Ce contre quoi je me suis insurgé, et dont je ressens profondément la nocivité, c’est cette espèce d’humanisme dévergondé issu, d’une part, de la tradition judéo-chrétienne, et, d’autre part, plus près de nous, de la Renaissance et du cartésianisme, qui fait de l’homme un maître, un seigneur absolu de la création.

J’ai le sentiment que toutes les tragédies que nous avons vécues, d’abord avec le colonialisme, puis avec le fascisme, enfin les camps d’extermination, cela s’inscrit non en opposition ou en contradiction avec le prétendu humanisme sous la forme où nous le pratiquons depuis plusieurs siècles, mais, dirais-je, presque dans son prolongement naturel. Puisque c’est, en quelque sorte, d’une seule et même foulée que l’homme a commencé par tracer la frontière de ses droits entre lui-même et les autres espèces vivantes, et s’est ensuite trouvé amené à reporter cette frontière au sein de l’espèce humaine, séparant certaines catégories reconnues seules véritablement humaines d’autres catégories qui subissent alors une dégradation conçue sur le même modèle qui servait à discriminer entre espèces vivantes humaines et non humaines. Véritable péché originel qui pousse l’humanité à l’autodestruction.

Le respect de l’homme par l’homme ne peut pas trouver son fondement dans certaines dignités particulières que l’humanité s’attribuerait en propre, car, alors, une fraction de l’humanité pourra toujours décider qu’elle incarne ces dignités de manière plus éminente que d’autres. Il faudrait plutôt poser au départ une sorte d’humilité principielle : l’homme, commençant par respecter toutes les formes de vie en dehors de la sienne, se mettrait à l’abri du risque de ne pas respecter toutes les formes de vie au sein de l’humanité même. »
-Claude Lévi-Strauss

La survie de Monsieur « Polype »

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000remedes-grand-mere-polypes-575x262

Aujourd’hui, j’avais rendez vous à l’hôpital pour statuer sur le sort du polype qui m’habite depuis plus de 8 ans.

Partie de la maison à 9h 30, je suis rentrée à 14 h après avoir visité l’hosto de haut en bas, renvoyée que j’étais de bureau  en bureau par les services de renseignements de l’établissement.

00000000000000000000000000000000000000000000000000000606d6211107093.560f1c7320073

Tout cela pour rien car, si je veux être débarrassée de l’intrus qui m’habite, je dois :

  • Aller chez un cardiologue pour obtenir de lui son OK pour subir une opération du fait de l’état de mon cœur en état de divagation.

000000000000000000000000000000000000000000000000000canstock9468273

  • S’il dit oui, me rendre alors chez l’anesthésiste pour obtenir la permission de me supprimer un médicament que je prends pour fluidification du sang et qui est incompatible avec un endormissement quelconque.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000horloge_dhumour_danesthesiste-re87ccdac4d934434a5d6409c221ad77f_fup1y_8byvr_512

  • Dans le cas où tout serait OK, il me faudra alors effectuer : tests sanguins, électrocardiogramme et radio des poumons.

00000000000000000000000000000000000000000000000000002092190485_small_1

Autant vous dire que le parcours du combattant est une balade comparée à ce que l’on me demande de faire car à mon âge et dans mon état, tout ceci est pratiquement impossible à faire sans hélicoptère.

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000002040282477_1

Aussi, ai-je décidé d’aller consulter mon généraliste, en qui j’ai entière confiance afin de voir ce qu’il  pense de tout cela.

Mais, pour vous dire la vérité vraie, j’ai envie de ne rien faire, de rester avec « Polype » qui a toujours été très correct avec moi et d’attendre la finale qui me libérerait d’une vie qui commence à me peser grave et que je quitterais bien sans regret.

000000000000000000000000000000000000000000000000image-001,71,001,3197-un-ange-sur-son-nuage

Reste à savoir ce que l’on en pense à l’étage supérieur ?