Archives

L’expression du jour : Se faire appeler Arthur

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000histoiresdemots

Se faire appeler Arthur – Se faire gronder, réprimander.

Origine

Il existe deux hypothèses pour expliquer l’origine de cette expression :

La première est amusante, mais pas obligatoirement juste. Elle daterait de la seconde guerre mondiale.

Dans la France occupée, à certaines périodes de l’année, le couvre-feu commençait à vingt heures [1], soit huit heures du soir.
Les patrouilles allemandes chargées de son application avaient pour habitude de prévenir les retardataires en leur indiquant leur montre et en leur disant « Acht Uhr ! », ce qui, dans la langue de Goethe, veut dire « Huit heures ! » et se prononce à peu près comme ‘artour’.

Comme, de l’entente de ‘artour’ à l’écoute de ‘Arthur’, il n’y a qu’un pas quand on ne comprend rien à l’allemand, on imagine bien le pauvre gamin qui rentrait chez lui après s’être fait sermonner par le chef de patrouille, se plaindre non seulement de s’être fait gronder, mais en plus de s’être fait appeler Arthur alors qu’il s’appelait Julien.

La seconde explication est incomplète.
L’expression daterait de 1920 et serait liée à l’argot où un arthur désignait un proxénète, sans qu’on sache vraiment pourquoi.
On disait aussi « se faire appeler Jules » (qui avait la même signification, en argot).
Malheureusement, rien n’indique pour quelle raison ces deux prénoms ont été utilisés de manière ironique dans ces deux expressions similaires.

[1] Mais l’heure était dépendante de celle de la tombée de la nuit, un des buts étant que les lumières nocturnes ne soient pas repérables par l’aviation.

 

Extrait de Expressio

Que signifient les gestes des mains dans les icônes ?

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000hero-dieses-dreamstime1

Une tradition rhétorique, issue de la Grèce et de la Rome antique, perdure dans l’iconographie chrétienne.

Peut-être vous êtes vous déjà demandé, en observant des icônes, ce que signifiaient les gestes du Christ ou des saints représentés ? Chaque geste a une signification particulière et il est difficile de les comprendre au premier coup d’œil car ils sont, généralement, accompagnés d’une inscription en grec. Il existait, en Grèce et dans la Rome antique, un code assez complexe des gestes de la main. Ce code était utilisé par les orateurs lorsqu’ils effectuaient des discours à l’agora ou au sénat, mais également dans la sphère privée ou dans l’enseignement. À l’époque, tout le monde, ou presque, connaissait la signification de ces gestes qui accompagnaient les discours. Voici donc un petit guide pour nous aider à les déchiffrer.

La suite ci-dessous :

https://fr.aleteia.org/2017/06/06/que-signifient-les-gestes-des-mains-dans-les-icones/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr

Sans dessus – dessous

Sans dessus dessous dans les évènement qui font l'histoire bl4habitherodote

Sous-vêtements

Sens dessus-dessous… la lingerie

Il suffit de peu…

Les vêtements (pagnes ) prennent naissance avec l’apparition du tissu au néolithique mais il faudra des siècles pour qu’apparaissent une forme de soutien-gorge chez les Grecques au 1er millénaire avec JC.

Au Moyen-âge, on aborde ce qui ressemble à un corset qui mettra en valeur la poitrine des déesses crétoises.

C’est à la renaissance que commence à s’imposer l’usage de la chemise portée sous les vêtements et comme l’eau est, à cette époque, vue d’un œil soupçonneux, on préférait changer de chemise plutôt que de se laver.

Mais lorsqu’elle devint belle, parée de broderies et manchettes, se couvrant de dentelles vers le XVIème siècle  la chemise perdit son rôle ingrat.

IL faut attendre la fin du XIVème siècle pour que la mode commence à différencier les deux sexes désireux de mettre leurs atouts en valeur.

Le corset réapparait alors et le « vertugadin » est créé par les espagnols pour cacher une grossesse.

Pour les hommes, le pourpoint est  si raccourci qu’il oblige à trouver une solution d’urgence : ce sera la braguette, mot inventé par Rabelais. Mais très vite sa forme devient plus suggestive du fait d’un peu de rembourrage, sous l’influence de la soldatesque.

En Espagne, c’est sous Charles Quint qu’est imposée  aux femmes une tenue rigide et sévère qui escamote toutes les formes souples du corps et ce pour un long temps.

Sous Louis XIV, le corset devient séducteur avec tous ces petits nœuds appelés « boute-en-train » ou « tatez-y » et en 1675 autorisation est enfin accordée aux couturières de réaliser les corsets, mission jusque là dévolue uniquement aux tailleurs.

Toutefois, épidémies et malaises ne cessent pas pour autant du fait d’un plexus comprimé en pleine digestion alors : vite les sels !

http://www.herodote.net/Sous_vetements-synthese-1856.php#braguette

l’argile, remède miracle ou presque

 

l'argile, remède miracle ou presque dans remède de grand-mère aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargile

Cataplasme d’argile (abcès) : Indications

L’argile peut accélérer le mûrissement de l’abcès et sa cicatrisation. Elle peut ainsi soulager les douleurs, en attendant d’aller consulter un dentiste.

Ingrédients

Argile verte en poudre

Eau de source

Préparation

Déposer la quantité souhaitée d’argile verte en poudre dans un récipient en bois. Ajouter de l’eau pour recouvrir la dose d’argile. Ne pas remuer et laisser reposer 2 à 3 heures. Mélanger. La pâte obtenue doit être lisse et assez épaisse.

Posologie

Appliquer le cataplasme froid d’une épaisseur de 2cm sur la joue correspondant à l’abcès et recouvrir d’une compresse humide. Maintenir avec du sparadrap. Laisser poser et retirer quand le cataplasme est sec. Renouveler toutes les 3 heures si nécessaire.

Attention : L’argile peut soulager momentanément la douleur, mais elle ne soigne pas. La consultation d’un dentiste est indispensable

http://sante.planet.fr/dictionnaire-des-remedes-de-grand-mere-cataplasme-d-argile-abces.346298.1959.html?xtor=EPR-26-462543[Medisite-A-la-Une]-20131029

Fouillons dans le passé

logo la gazette web téléchargement

 

Le saviez-vous ?

Dans un acte notarié, que signifie l’expression « par turbes » ?

Lorsqu’une ancienne coutume présentait un point obscur et qui ne pouvait s’expliquer que dans le « pays » où elle était en vigueur, des commissaires s’y transportaient et interrogeaient les habitants par turbes, c’est-à-dire par troupes de dix ; chaque turbe ne comptait que pour une voix. La plupart des coutumes furent rédigées à la suite d’enquêtes par turbes. Louis XIV abolit ces enquêtes par le titre XIII de l’ordonnance de 1667.

https://www.histoire-genealogie.com/gazette.html

L’histoire de Jésus

Une histoire qui ne cesse jamais de passionner ceux qui veulent savoir.

codex-3_maxi

7 clés pour décoder la Passion

En l’an 30, à Rome, personne ne peut imaginer qu’un sombre règlement de compte entre religieux, dans la lointaine province de Judée, va changer le sort du monde. Les témoignages s’accumulent pourtant très rapidement. Ils vont perpétuer les faits et gestes de Jésus, en particulier la Passion, qui reste le moment de sa vie le plus connu.

L’exégèse des textes ainsi que les recherches historiques et archéologiques dévoilent désormais les différences entre les récits évangéliques, ainsi que le rôle joué par les différents acteurs de la passion de Jésus Christ.

Jean-Yves Riou

https://www.herodote.net/L_histoire_de_Jesus-synthese-2243.php