Archives

Bien sympathique ce jeune homme.

Publicités

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000017353615_1352082488145161_673065703804353086_n

« LES VÉGANS SONT DES EMMERDEURS parce qu’ils sont les témoins des petits arrangements hypocrites de l’individu avec lui-même, ils sont des miroirs qui reflètent les contours d’un être léger et égoïste.
Le déni qui nous empêche de prendre la mesure de nos erreurs et des crimes commis à l’égard de la nature et des animaux est profondément ancré dans notre culture. En sortir n’est jamais évident et ceux qui l’ont fait ne devront pas s’étonner de rencontrer beaucoup de résistance chez ceux qui y sont plongés profondément. »
Texte d’AnimaVeg
https://www.facebook.com/AnimaVeg/posts/639386999456328…
Via Stéphanie Couture »

comment lutter contre le massacre des animaux ?

logo violence animale28951667_10215899260544331_1707979680061301685_n

 

Killian Jouan à VIOLENCES EUGENISTES

< APPEL A LA REFLEXION / RECHERCHE D’INFORMATION / ACTION >

3 MILLIONS D’ANIMAUX TERRESTRES TUÉS PAR JOUR EN FRANCE

Comment lutter contre un tel massacre ?

Nous avons le luxe de pouvoir y réfléchir, de ne pas être dans la situation de violence permanente que les victimes subissent quotidiennement :
Si 3 millions sont tués, comment les fait-on naître ?
Cette question est essentielle, la quasi-totalité des futures victimes terrestres sont issues du viol procréatif industrialisé et synchronisé, de l’élevage industrialisé. Les fermes des 1000 veaux, des 1000 vaches, des 4500 cochons, des 120 000 agneaux, des 125 000 poulets NE SONT PAS ISSUS D’ACCOUPLEMENTS « NATURELS » FORTUITS.

Rappel : la population bovine MONDIALE est issue d’environ 80 ancêtres aurochs « domestiqués », c’est-à-dire capturés puis sélectivement accouplés pour privilégier les critères qui profitent à l’intérêt économique des humanimaux : augmentation de la masse corporelle, de la rapidité d’engraissement, baisse du taux de maladies, de décès prématurés, augmentation du volume des mamelles, des sécrétions mammaires, augmentation du volume musculaire, docilité, non-résistance, productivité…

Il en va de même pour TOUS les autres animaux « domestiqués » par notre espèce.

Il est essentiel de visibiliser les responsables de la programmation méthodique et calculée du zoocide.
N’oublions pas : l’INRA, premier responsable étatique producteur d’animaux-machines.

N’oublions pas : Les entreprises responsables de la synchronisation des NAISSANCES FORCÉES (1*)
N’oublions pas : les entreprises et laboratoires responsables de GÉNOTYPAGE, de CLONAGE, des CENTRES DE PRÉLÈVEMENTS DE SPERME ET « REPRODUCTEURS », de MODIFICATIONS GÉNOMIQUES, d’INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES, de DETECTIONS DES CHALEURS, de TRANSPLANTATIONS EMBRYONNAIRES, de « RECHERCHES ET INNOVATIONS » (vaches-hublots par exemple)…(2*)

Ce constat est essentiel, nous devons comprendre le fonctionnement et prendre connaissance des documents des entreprises zootortionnaires afin de les combattre au mieux.
Nous sommes également forcés de constater que nous ne pouvons techniquement sauver toutes les vies emprisonnées, torturées et détruites, et que ces vies sont malheureusement quoiqu’il en soit victimes des modifications génétiques qui profitent à notre espèce.

Nous devons absolument visibiliser et pointer du doigts ces premiers acteurs du zoocide industrialisé, que même nos compatriotes carnistes ne cautionnent d’ailleurs probablement pas, n’oublions pas cependant que ces acteurs ont des liens étroits avec les multinationales et lobbies : Lactalis, Danone, Sodiaal, Savencia, Interbev… N’oublions pas non plus que nous devons tou.te.s activement réfléchir à ce que l’on peut faire pour abolir le massacre des animaux aquatiques qui représentent la majorité des victimes mondiales.

La question du sabotage de masse doit être une préoccupation et si cette méthode est adoptée nous devons viser les cibles les plus pertinentes. A mon sens, les abattoirs sont une cible médiatique mais pas efficace, les vies animales représentent très peu d’argent pour les abattoirs car assassinés à la chaîne en un temps record, de plus, tous les zooprimés créés finiront à l’abattoir même si la cadence de certains est ralentie, il s’agit donc plutôt d’un impact symbolique et éventuellement commercial. A l’inverse, ce qui me semblerait plus pertinent d’un point de vue de l’impact commercial serait par exemple les usines de transformation de chairs et sécrétions animales qui emploient bien plus d’humanimaux et qui requièrent plus de temps de travail, donc un plus gros manque à gagner pour les commanditaires du zoocide. Les premiers acteurs responsables de naissances forcées sont également une cible préférentielle importante et pragmatique car elle permettrait d’agir en amont et limiter le nombre de naissances forcées, donc de vies gâchées, et de court-circuiter l’abomination du génotypage et de l’usinage-animal sans limite.

Les groupes inséminateurs représentent environ 7 millions de viols procréatifs à l’année pour les bovins : (je n’ai pas trouvé les chiffres mais je crois que c’est beaucoup plus significatif pour les truies, à vérifier, ferme des 890 truies etc) http://www.allice.fr/docum…/genetique-animale-en-france.html

DOCUMENTATION

1* SYNCHRONISATION : http://www.votreveto.net/banassac/Publication/Show.aspx…
https://www.researchgate.net/…/Efficacite-des-traitements-d…
Les synchronisations sont effectuées par le prélèvement et l’injection d’homones (GnRH, PGF, ecG). Les élevages de « sang » sont les élevages qui prélèvent ces hormones présentes chez les femelles en gestation par viol procréatif, prélèvement et généralement désenfantement prématuré forcé (avortement). Il existe des élevages de juments qui sont particulièrement rentables pour ce type de prélèvement, mais pas que.
Les solutions de synchronisation existent tant pour le secteur « industriel » que « classique » : https://www.ceva.com/…/Pr…/Porcs/Maitrise-de-la-Reproduction
2* TRES IMPORTANT CARTE DES ENTREPRISES PROPOSANT UN SERVICE DE VIOL PROCREATIF A DOMICILE, A PARTAGER :
http://www.allice.fr/…/fckE…/file/CARTE%20EMP%2024102017.pdf
Documentation cochons / truies : http://na.picgenus.com/…/RS1585_FRN_Sowgilt_manual_FINAL_7-…
https://ifip.asso.fr/fr/mots-cl%C3%A9s/g%C3%A9notypage
Recherche sur volailles (très technique) : https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00601989/document
Ne pas oublier d’autres groupes / Instituts comme le GROUPE FINALAB et SYSAAF : http://www.genindexe.com/activites/porcs-volailles/
https://www.sysaaf.fr/
(Le génotypage pour les animaux aquatiques est essentiellement pour la pisciculture)
Ne pas oublier non plus les écoles et formations qui enseignent et revendiquent en toute légalité la zootorture : https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00601989/document

—————————-

Merci à Solveig Halloin pour ses conférences / écrits. N’hésitez pas à commenter / partager / faire des recherches de votre côté / réfléchir à des actions pour que nous puissions évoluer au plus vite. (Conférence à voir : https://www.youtube.com/watch?v=BpZwAzvgKjc Documentaire « Sauver le boeuf » et « L’homme créa la vache »)

« l’exploitation respectueuse », vous la trouverez près de la « torture gentille », un peu avant la « mort rigolote »

Animal mon Egal a partagé la publication de Maryline Tomaselli.
2 h · 

TÉMOIGNAGE

L’image contient peut-être : 1 personne, texte
Maryline Tomaselli

« Au fait, si vous cherchez « l’exploitation respectueuse », vous la trouverez près de la « torture gentille », un peu avant la « mort rigolote »

Ou sinon, vous pouvez arrêter de vous mentir, et prendre les bonnes décisions en arrêtant de participer au plus grand massacre de tous les temps : celui des personnes animales non-humaines.

Et pour cela, la seule solution passe par le boycott de tous les produits animaux. En somme donc, par le véganisme.

Et devenir végan, ce n’est pas entrer dans une secte. Le devenir, c’est simplement cesser de financer la torture et le meurtre. Et ne pas contribuer aux injustices n’est ni violent, ni extrême. C’est simplement la moindre des choses. » –
Lily Rochette

MANGER DES INSECTES ? Faire le point sur une fausse bonne idée.

De nombreux articles de presse vantent les mérites de la consommation d’insectes, la décrivant comme “la viande de demain”. Qu’en est-il réellement ? Serait-il vraiment éthique de consommer des insectes ?

LE SAVIEZ-VOUS ?

La majorité des invertébrés cherchent à éviter la douleur lorsqu’ils le peuvent.

Serait-il vraiment éthique de consommer des insectes ?

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000assiette-insectes-sauterelles-grillees-full-11218404

Les insectes souffrent-ils ?

Les plus récentes études semblent confirmer l’hypothèse selon laquelle de nombreuses espèces d’insectes et d’invertébrés ressentent la douleur et possèdent une forme de conscience.

Les données à ce propos sont encore peu nombreuses, et parfois contradictoires. Il est évident qu’il s’agit d’un sujet très complexe et qu’un consensus a peu de chances d’émerger à court terme. Il paraît donc préférable de ne pas manger d’insectes, leur souffrance étant une hypothèse très plausible. De plus, les espèces généralement destinées à la consommation humaine (criquets, grillons) sont celles qui ont le plus de probabilité d’être sensibles.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les insectes sont-ils une bonne source de protéines ?

D’un point de vue strictement nutritionnel, la teneur en protéines et autres nutriments des insectes se révèle assez élevée. Cependant, les végétaux suffisent amplement à combler nos besoins nutritionnels. Consommer des insectes est donc loin d’être indispensable : pourquoi prendre le risque de faire souffrir des animaux alors qu’il est si simple de manger 100% végétal ?

Manger des insectes, la solution pour réduire notre empreinte écologique ?

Au delà du problème éthique que pose le fait de tuer des êtres probablement sensibles, la production d’insectes pour la consommation reste un gâchis de ressources au regard de l’alimentation végétale. En effet, même si les insectes demandent moins de ressources pour un même rendement que les mammifères ou les oiseaux, il est plus efficace et écologique de consommer directement des végétaux.

 

https://vegan-pratique.fr/conseil/manger-des-insectes/