Archives

Un peu d’histoire

15 août 1947

Indépendance de l’Inde et du Pakistan

 

L’Inde indépendante naît officiellement dans la nuit du 14 au 15 août 1947, à minuit. Sa naissance est annoncée à Delhi par le chef du gouvernement, Jawaharlal Nehru. Quelques heures plus tôt, à Karachi, le rival de ce dernier, Ali Jinnah, a proclamé la création du Pakistan.

Cette double naissance est l’aboutissement de longues et douloureuses tractationsentre le colonisateur britannique et les Indiens mais plus encore entre les Indiens eux-mêmes (les Anglais s’étaient pour la plupart résignés à quitter les Indes dès 1930)…

Les explosions de haine entre majorité hindoue et majorité musulmane ont conduit à la division du sous-continent indien que les Anglais avaient réussi à unifier pour la première fois de son Histoire.

Multiples identités

Cliquez pour agrandir
À la veille de sa dissolution, l’empire britannique des Indes comptait 410 millions d’habitants dont 281 millions d’hindous, 115 millions de musulmans, 7 millions de chrétiens et 6 millions de Sikhs, cela sur 4 millions de km2. La scission va laisser 33 millions de musulmans en Inde (10% de la population), les autres se retrouvant au Pakistan.

Le drapeau de l'Union indienneL’État principal issu du British Raj s’appelle officiellement Union indienne ou République de l’Inde. C’est aujourd’hui une république fédérale de 28 États et 7 territoires, associée au Commonwealth, dernier vestige de l’empire britannique.

Le drapeau du PakistanLe Pakistan est une invention du XXe siècle. Son nom, conçu par un jeune universitaire en 1933, signifie le « pays des purs ». Devenu une République islamique, il est comme l’Inde resté fidèle au Commonwealthbritannique.

L’indépendance de tous les dangers

Le Congrès national indien, qui regroupe les élites hindoues, réclame dès le début du XXe siècle l’autonomie, voire l’indépendance. La Ligue musulmane, toute aussi désireuse de voir partir les Anglais, exige la création d’un État proprement musulman, le Pakistan.

Son chef, Mohamed Ali Jinnah, récuse tout idée de confédération entre cet État et la future Union indienne. Il entretient ses coreligionnaires dans la conviction qu’ils ne pourront jamais vivre en paix s’ils sont en minorité face aux hindous. Après la conférence de Simla, conclue sur un échec le 14 juillet 1946, il les appelle à une journée d’action directe, le 16 août 1946. Il s’ensuit plusieurs milliers de morts rien qu’à Calcutta. C’est la première explosion de haine entre les deux communautés.

Les Britanniques n’en confient pas moins la direction du British Raj à un gouvernement intérimaire dirigé par le pandit Jawaharlal Nehru, compagnon de route de Gandhi. Ils convoquent par ailleurs une assemblée constituante en décembre 1946 mais celle-ci est boycottée par la Ligue musulmane. Les affrontements sanglants entre les deux communautés commencent à se multiplier.

En février 1947, Londres dépêche à Delhi le prestigieux Louis Mountbatten (46 ans), cousin de la future reine Elizabeth II, en qualité de vice-roi des Indes (ou gouverneur général) afin de dénouer le conflit.

Lord Mountbatten en négociations entre Nehru et Ali Jinnah

Le combat des chefs

Mountbatten cultive d’excellentes relations avec Nehru mais il désespère de préserver l’unité du British Raj et, en désespoir de cause, choisit d’accélérer le processus d’indépendance, quoiqu’il en coûte.

Sir Cyril Radcliffe, un juriste anglais de qualité, se voit confier la tâche de délimiter la future frontière entre Pakistan et Inde.

Finalement, la passation des pouvoirs a lieu comme prévu le 15 août 1947, à Delhi, au fort Rouge, l’ancien palais des empereurs moghols. La fête est réussie, malgré l’absence de Gandhi, plongé dans un nouveau jeûne en guise de protestation contre la partition, qu’il qualifie à juste titre de « vivisection ».

Cependant que Nehru devient Premier ministre de l’Union indienne, Lord Mountbatten troque son titre de vice-roi contre celui de gouverneur général (chef d’État sans véritable pouvoir) ; il le conservera à titre transitoire jusqu’au 21 juin 1948.

La veille, à Karachi, Lord Mountbatten a proclamé la création du Pakistan. Beaucoup moins accommodant que Nehru, Ali Jinnah s’est d’emblée attribué le titre de gouverneur général avec tous les pouvoirs…

Le jour de l’Indépendance (et de la Partition)

Le documentaire ci-après (British Pathe) montre les festivités officielles à Karachi et Delhi, les 14 et 15 août 1947…

https://player.vimeo.com/video/229278512

Visions d’enfer

Immédiatement, dans l’affolement, la plupart des hindous et sikhs du nouveau Pakistan plient bagage et rejoignent vaille que vaille l’Union indienne ; ils sont imités en sens inverse par de nombreux musulmans. De 1947 à 1950, dix à quinze millions de personnes se croisent ainsi par-dessus les frontières des deux nouveaux États, occasionnant au passage d’innombrables incidents meurtriers.

Dans les villages où cohabitent les communautés (hindous, musulmans, sikhs) ont lieu des scènes d’épouvante, pires qu’en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, aux dires de témoins britanniques : massacres à l’arme blanche, viols, mutilations… On compte 400 000 à un million de morts rien que dans l’été 1947. (…)

L’indépendance des Indes, de loin la principale région sous tutelle européenne, va donner le signal de la décolonisation. Après les Indes néerlandaises (Indonésie), Ceylan (Sri Lanka) et la Birmanie, en 1948, les Européens vont se résigner à lâcher leurs autres possessions, essentiellement en Indochine et en Afrique.

L’adieu du dernier vice-roi des Indes

Les images ci-après sont empruntées à un très beau documentaire de la BBC. Elles témoignent de l’élégance de Lord Mountbatten et de son art de la persuasion face aux leaders hindous et musulmans. Elles offrent aussi un éclairage des horreurs dont s’est accompagnée la partition du sous-continent…

https://player.vimeo.com/video/229279373


Épisode suivant Voir la suite

Aux législatives votez pour le seul parti animaliste

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000017498961_10211892760052543_5223474281266180670_n

Les élections sont passées et il n’h a pas à revenir dessus ou encore perdre son temps en de vains regrets. Par contre les législatives sont très importantes et Catherine Halayel est la seule à se présenter et à représenter la cause animale. Il faut vraiment voter pour elle et donner à son mouvement un maximum de pouvoir pour qu’elle puisse agir utilement pour les sans voix.

https://www.facebook.com/Kathy61/posts/10212359750447011

 

 

 

C’est quoi maman ?

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000soulconnection3

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai eu des enfants et arrivés à un certain âge qui varie pour chacun, ils me posaient des questions du genre : c’est quoi maman D-ieu ? suivi de : et toi tu y crois ?

Un peu plus tard, j’ai eu droit aussi à : c’est quoi maman la droite et la gauche, le communisme…. ? puis tout de suite après : et toi maman t’es pour qui ?

Je ne suis pas comme certains parents qui ne parlent de rien à leurs enfants sous le faux prétexte « de ne pas les influencer afin qu’ils décident plus tard par eux-mêmes. »

J’ai expliqué à mes enfants qu’en ce qui concerne « D-ieu » personne ne l’avait jamais vu mais que certaines personnes, dont je faisais partie, avaient l’impression qu’IL existait  et s’adressant à Lui pour recevoir une aide, ils sentaient qu’ IL répondait.

En ce qui concerne la politique, je leur ai dit qu’il ne serait pas vivable que tout le monde pense pareil et que c’était les idées différentes qui faisaient avancer les choses et l’histoire.

J’ai aussi ajouté que toutes les religions étaient belles mais que certains hommes les dénaturaient pour s’en servir pour régner sur les peuples et qu’il en était de même pour la politique.

Je leur ai donc donné le conseil d’analyser avant de décider, de se servir de leur libre arbitre et de voter pour le parti que s’approchait le mieux de leurs convictions profondes et de leur moralité  mais surtout, de toujours se demander « ce qu’ils pouvaient faire pour leur pays et non ce que leur pays pouvait faire pour eux ».

Yaël

 

 

Dans cinq jours, vous saurez à quelle sauce vous serez mangés

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000unnamed

A quelques jours du second tour, j’ai lu avec intérêt et parfois tristesse, les commentaires des uns et des autres sur les deux candidats en lice.

Cette haine que les « bien pensants » crachent sur le FN est pitoyable et ce n’est pas avec des arguments comme les leurs qu’on peut espérer que la France sera mieux gouvernée.

Je viens de trouver cette vidéo qui m’a paru intéressante dans la mesure où elle appelle à la réflexion, ce qui semble manquer à beaucoup.

Et pour conclure mon petit article je reprends une phrase de celle-ci : « Si vous faites barrage à Marine Le Pen,  J’espère que vous ne viendrez pas pleurer place de la République à la première initiative qui ne vous plaira pas car là, vous serez ridicules.

https://www.facebook.com/LeChatPatriote/videos/303170200113973/?hc_ref=NEWSFEED

2016, une année de grand cru (plus de 88% de réussite au bac

 000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000bonnet-d-ane

 Et quand on sait que nos élites sont passées par là, il y a de quoi se réjouir

Un prochain ministre  de l’écologie peut-être !!!!

SCIENCES  ET NATURE :

– LE CHIEN, EN REMUANT LA QUEUE, EXPRIME SES SENTIMENTS, COMME L’HOMME. (_à vérifier !_)

– LES LAPINS ONT TENDANCE À SE REPRODUIRE À LA VITESSE DU SON. (_nous  revenons à Jeanne d’Arc…_)

– POUR FAIRE DES ŒUFS, LA POULE DOIT ÊTRE FERMENTÉE PAR UN COQ. (_d’où l’odeur…_)
– L’ARTICHAUT EST CONSTITUÉ DE FEUILLES ET DE POILS TOUFFUS PLANTÉS DANS SON DERRIÈRE. (_ça manque d’exemples…_)

LE CORPS HUMAIN  :

– LE TISSU TISSÉ AUTOUR DE NOTRE CORPS EST LE TISSU TISSULAIRE. (!!!!!)
– LE TISSU CELLULAIRE EST LE TISSU QUE LES PRISONNIERS FABRIQUENT DANS LEUR CELLULE. (toujours plus fort…)
– LE FESSIER EST UN ORGANE EN FORME DE COUSSIN QUI SERT À S’ASSEOIR. (fini les « galettes » sur les  chaises…)
– C’EST DANS LES CHROMOSOMES QU’ON TROUVE LE JEUNE HOMME (GÉNOME). (celle-là, il fallait la trouver)
– QUAND ON A MAL EN HAUT DU DERRIÈRE, C’EST QU’ON A UN LONG BAGOT. (plus bas, c’est un ???)
– LES AMBIDEXTRES SONT DES GENS QUI ONT DIX  DOIGTS À CHAQUE MAINS. (et les orteils…)
– L’OS DE L’ÉPAULE S’APPELLE LA CANICULE. (… j’ai très chaud)
_- C’EST DANS LES TESTICULES QUE SE DÉVELOPPENT LES SUPERMATOZOÏDES. (… après superman ?)
– LA FEMME A UN SEXE PAREIL QUE L’HOMME, MAIS  RENTRÉ À L’INTÉRIEUR. (dans toute femme, il y a un homme qui  sommeille !)
– QUAND UNE FEMME N’A PLUS DE RÈGLES, C’EST LA MÉSOPOTAMIE (ainsi,  elle peut aller combattre en Syrie ou en Irak…_)
– L’ALCOOL EST MAUVAIS POUR LA CIRCULATION. LES IVROGNES ONT SOUVENT DES ACCIDENTS DE VOITURES. (!!!!!)

LES MALADIES :

– POUR AIDER LES ENFANTS À ALLER AUX TOILETTES, ON  LEUR MET DES SUPPOSITOIRES DE NITROGLYCÉRINE_._
_  (SÉVERINE, 20 ANS, ÉCOLE DE SOINS INFIRMIERS)._ (cela explique les selles explosives des nourrissons)
– LA PLUS CONTAGIEUSE DES MALADIES EST LA VERMICELLE. (désormais plus jamais de soupe)
– L’OPÉRATION À CŒUR OUVERT, C’EST QUAND ON OUVRE LA POITRINE DE LA TÊTE AUX PIEDS. (ouf !)
– À L’ÉCOLE, LE MÉDECIN EST VENU POUR LE VACCIN  ANTI-TITANIC. (ce qui  provoqua le naufrage !)
– DANS LES ÉCOLES, LES MÉDECINS VACCINENT CONTRE LE BCBG. (d’où la  recrudescence de la tuberculose)

VOCABULAIRE  :
– QUAND ON EST AMOUREUX DE SA MÈRE, C’EST LE COMPLEXE D’ADIPEUX.(_… pauvre Oedipe_)

– QUAND ON NE VEUT PAS ÊTRE RECONNU, ON VOYAGE EN COQUELICOT. (avec incognito… c’est plus sympa…)
– LE MÉTIER DES FONCTIONNAIRES CONSISTE À  FONCTIONNER. (ils apprécieront)
– LES HOMMES QUI ONT PLUSIEURS FEMMES SONT DES POLYGONES. (sans doute  à Lyon, Montpellier, etc…_)

Que souhaiter pour la France ?

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000france regions

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours essayé de connaitre celui ou celle que l’on me décrivait comme dangereux, infréquentable  etc….

Cela se passait, soit au bureau, soit nouvelle locataire et tous ces gens bien intentionnés m’expliquaient en quoi ces gens étaient dangereux, des explications toujours les mêmes qui ressemblaient à une leçon apprise par cœur sans pour autant en comprendre le sens.

Il s’avère que dans presque tous les cas, ces « pestiférés » sont devenus mes amis car je n’ai trouvé en eux rien de répréhensible si ce n’est qu’ils étaient « différents »  des autres, des bien pensants, des « bisounours »,  qu’ils ne faisaient pas partie du troupeau  et que leur seul tort était de dire tout haut ce que les autres pensaient tout bas mais n’avaient pas le courage de dire bien fort.

Je suis née en France, de parents et ancêtres français et pourtant je vis depuis plus de trente ans en Israël car j’ai décidé un jour que ma place était dans ce pays mais la France est mon pays d’origine, celui dans lequel je suis née, dont je parle la langue et dont, par certains côtés, j’ai en partie la mentalité.

Donc, je suis avec intérêt ce qui se passe en ce moment et je regrette de voir un peu partout que se répète les mêmes clichés, les phrases toutes faites et les amalgames de toutes sortes.

Dans très peu de temps, les français auront le ou la présidente  qu’ils auront choisi « de façon démocratique »  et quel que soit leur choix, ils devront en subir les conséquences pendant cinq ans et j’espère que pour une fois, ils cesseront de gémir sur leur sort , de manifester quand c’est trop tard,  de menacer quand cela ne sert à rien.

Quand à Marine, je souhaite qu’elle ne soit pas élue car il y a trop de français qui ne la méritent pas.

Yaël