Archives

Pensée juive – l’abondance

000000pensée juive l abondance SXWt9837523

 

Une abondance matérielle

par Menahem Brod

 

Nos Sages ont décrit1 les Temps Messianiques comme une ère d’extraordinaire abondance : « La Terre d’Israël fera pousser des miches de pain et des vêtements précieux… Les épis de blé se dresseront comme des palmiers et atteindront les cimes des montagnes… Un grain de blé sera aussi gros que les deux reins d’un grand bœuf. » Le Rambam lui-même écrit2 dans cette même veine : « Les bienfaits seront disponibles en abondance, et les délices seront trouvés comme la poussière. »

Toutefois, si l’on considère le sens et la nature véritables des Temps Messianiques, toute cette abondance paraît totalement insignifiante. En effet, en ces temps-là, D.ieu se révélera au monde, nous deviendrons capables de percevoir les secrets de la Création, les degrés spirituels les plus élevés descendront se révéler ici-bas, de sorte que nos aspirations seront exclusivement tournées vers la sainteté et la spiritualité, comme le dit le Rambam : « Le monde entier ne s’occupera que de la seule connaissance de D.ieu. » Qui donc pourra bien s’intéresser à cette abondance matérielle ?

De fait, le Rambam lui-même a suggéré cette indifférence lorsqu’il écrivit que « les délices seront trouvés comme la poussière » : tous les délices matériels extraordinaires qui existeront alors seront considérés à nos yeux comme rien de plus que de la « poussière », car notre esprit sera occupé par quelque chose d’incommensurablement plus élevé : comprendre le Créateur. S’il en est ainsi, à quoi bon toute cette abondance matérielle que nous décrivent nos Sages ?

Supprimer les soucis

Ceci peut peut-être s’expliquer d’après l’approche générale du Rambam3 vis-à-vis des promesses d’ordre matériel présentes dans la Torah. Selon lui, ces bénédictions ne sont pas uniquement à considérer comme une récompense divine, car la rétribution des Mitsvot est infiniment plus élevée, mais comme un moyen de supprimer les difficultés et les soucis qui entravent le service de D.ieu. Lorsqu’un Juif suit le chemin de la Torah et accomplit la volonté de D.ieu, Celui-ci lui épargne la faim, la guerre et la maladie et lui accorde une large bénédiction matérielle pour qu’il puisse Le servir avec joie et enthousiasme.

On pourrait expliquer de la même manière l’abondance matérielle des Temps Messianiques : elle aura pour but que nous puissions « être adonnés à la Torah et à sa Sagesse » sans être perturbés par des préoccupations matérielles. D.ieu nous accordera une immense largesse matérielle, et nous pourrons nous consacrer à l’étude des « choses cachées »4 dans la sérénité et la satisfaction.

On pourrait également expliquer les choses de la manière suivante : la description de l’abondance matérielle a pour but du susciter l’intérêt en la venue de Machia’h chez les personnes qui ne sont pas encore au niveau de comprendre et d’apprécier les bienfaits spirituels qui l’accompagneront. Car si on leur dit que l’Ère Messianique sera uniquement marquée par une révélation spirituelle, ils ne ressentiront pas d’impatience quant à la venue de Machia’h. C’est pourquoi nos Sages décrivent à leur intention l’aspect matériel du monde à cette époque (qui est véritable, car le monde connaîtra effectivement cette extraordinaire abondance), de sorte qu’ils aient eux aussi hâte de l’avènement messianique.

Les jambes dansent

Cependant les explications qui précèdent ne sont, à elles seules, pas satisfaisantes. Les nombreuses descriptions détaillées de nos Sages sur l’abondance matérielle qui régnera lors de l’Ère Messianique ne sauraient se réduire à une fonction secondaire et accessoire, ayant pour seul objet de permettre l’étude sereine de la Torah ou d’éveiller parmi les masses le désir de voir la venue de Machia’h. L’accent mis sur la bénédiction matérielle suggère qu’il s’agit d’une fin en soi.

Voici comment cela peut être expliqué5 : lors des Temps Messianiques, la force infinie de D.ieu se révélera dans le monde. Une révélation de cet ordre s’inscrira nécessairement dans toutes les dimensions de la réalité. S’il devait n’y avoir qu’une seule dimension dans laquelle cette révélation ne serait pas exprimée, ce serait une atteinte à son infinitude, car le véritable infini pénètre et influence toute chose. C’est la raison pour laquelle l’Ère Messianique ne sera pas uniquement marquée par une grande révélation spirituelle mais aussi par une immense bénédiction matérielle. La révélation de l’Infini ne se cantonnera pas au plan spirituel mais se déversera également au sein du monde matériel. L’abondance matérielle infinie annoncée par nos Sages sera la conséquence de cette révélation.

On retrouve ce même mécanisme chez l’être humain : lorsqu’une joie véritable s’empare de lui, non seulement son esprit et son cœur se réjouissent, mais ses jambes se mettent d’elles-mêmes à danser. Quand son intensité est telle qu’elle déborde, la joie du cœur pénètre les jambes matérielles et les fait se mouvoir. C’est de cette même manière que l’immense révélation divine de l’Ère Messianique agira sur les « arbres des champs » de sorte qu’ils « battront des mains »6 et donneront leurs fruits en abondance.

https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/4043484/jewish/Une-abondance-matrielle.htm#utm_medium=email&utm_source=97_magazine_fr&utm_campaign=fr&utm_content=content

Publicités

ABRACADABRA ou Pense bien et tout ira bien !

 

( Extrait de nos trois ouvrages d’étude et de diffusion de l’enseignement de la Kabbale, accessibles à partir de la page Facebook Eric Daniel El-Baze – secrets de Kabbale ; version PDF 1,99 € ! )

…. Lorsque D.ieu créa le monde , Il le fit par Sa Parole … La traduction littérale en araméen ( la langue du Zohar) de cette phrase donne : « A BARA KA DABAR » ; « IL A CREE COMME IL L’A DIT » .

Puis ; « LA BENEDICTION FUT SUR SA PAROLE » ; cela donne toujours en araméen « A BRAKHA KA DIBOUR »

La Contraction de ces deux phrases donne la formule très connue . « ABRA KA DABRA » !

C’est de cette formulation de la KABBALAH MAASSITH ( la Kabbale pratique ) dont l’objectif était de modifier ou d’améliorer le cours des événements , que dérive l’expression que nous connaissons tous et qu’utilisent nos Sages pour nous aider dans notre chemin d’existence ; « PENSE ou PARLE BIEN ; ET CELA SORTIRA BIEN ou DU BIEN »

Amitiés à vous toutes et vous tous

Eric

L’image contient peut-être : texte

Contrats d’âme : nous passons des accords avant notre naissance sur Terre

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000395193438-compressor

 

Avant notre naissance, notre famille d’âmes nous pose une seule question « Qu’aimeriez-vous apprendre durant cette vie? » C’est alors, en fonction de notre réponse, que les contrats d’âme sont formés.

Si nous voulons apprendre la patience, nous ne demanderons pas à être entourés de maîtres zen, mais plutôt de personnes (frères et sœurs par exemple) qui repousseront nos limites.

Si nous voulons apprendre l’amour, on nous montrera de la haine, et peu importe la leçon, nous demandons que le contraire nous soit apporté par exemple, si la confiance en soi est choisie, alors des amis déguisés viendront nous marcher dessus.

C’est dans ce principe même que se fondent tous les contrats d’âme, car c’est seulement dans la contrainte que nous pouvons apprendre à nous démarquer.

La suite ci-après : https://www.espritsciencemetaphysiques.com/contrats-d-ame-accords-naissance.html

Le suicide un acte si lourd de conséquence !

image fantastique Viral death match - Threyda12647027_778511802279754_6532829488630586767_n
le Suicide – arguments pour résister à cette tentation

« Le suicide est une faute très grave envers la vie que Dieu nous a donnée. Je ne parle pas de circonstances tout à fait exceptionnelles qui amènent certaines personnes à mettre fin à leurs jours afin de sauver d’autres êtres. Je parle des cas où, en se suicidant, des hommes et des femmes révèlent qu’ils n’ont pas su utiliser les possibilités que le Créateur a mises dans leur intelligence, dans leur cœur et dans leur volonté.
Celui qui a une bonne compréhension des choses sait d’abord qu’il existe un monde supérieur peuplé d’une multitude de créatures sages et pleines d’amour, et que sa tâche est d’étudier ce monde qui a imprimé sa marque au monde physique. Il sait ensuite que les sentiments et les désirs sont d’une telle puissance qu’avec de la patience, de la ténacité, il peut réaliser ce qu’il souhaite de meilleur. Il sait enfin que les difficultés qu’il rencontre sont un moyen d’exercer sa volonté. Même la misère, les privations, les maladies, la solitude n’arriveront pas à le vaincre, c’est lui qui triomphera. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Si D-ieu existait……..

000000000000000000000000000000000000000000000si D. existait 3 a2a814bfda8115474cafa83c9174a486
Combien de fois ai-je entendu cette phrase servant de raison à ceux qui prétendent ne pas pouvoir croire à cause des injustices pour lesquelles D-ieu ne fait rien.
Les réponses sont multiples mais je viens de recevoir celle-ci qui expliquera aux sceptiques le pourquoi du comment

Etude & Valeurs » Questions-Réponses » Divers
Pourquoi certaines personnes sont-elles sourdes?
Question :
Mon petit de quatre ans m’a posé quelques questions difficiles auxquelles j’ai eu du mal à répondre, telles que : « Pourquoi D.ieu rend-Il des gens sourds ? Ont-ils fait quelque chose de mal ? » J’ai essayé d’expliquer que tout ce que D.ieu fait est pour le mieux, même si nous ne comprenons pas toujours comment, mais j’ai senti que ce n’était pas la meilleure réponse que je puisse lui apporter. Pourriez-vous me guider sur la façon de lui répondre ?
Réponse :
Aucun être humain n’est parfait en lui-même. Chacun de nous a des faiblesses dans certains domaines et des forces dans d’autres. Une personne aveugle peut avoir une intelligence particulièrement développée, et une personne sourde, une profonde force émotionnelle. Personne n’a toutes les qualités. Cela signifie que nous avons besoin les uns des autres.
Si vous pouvez voir, vous pouvez aider quelqu’un qui ne le peut pas. Si vous êtes en bonne santé, vous pouvez aider quelqu’un qui ne l’est pas. Si vous avez de l’argent, vous pouvez le partager avec ceux qui en ont besoin. Et si vous avez de la profondeur émotionnelle, vous pouvez soutenir ceux qui vivent une tourmente émotionnelle.
Le Talmud rapporte que le gouverneur romain Turnus Rufus voulut éprouver Rabbi Akiva avec la question suivante : « Si D.ieu aime les pauvres, pourquoi ne subvient-Il pas à leurs besoins ? » La réponse de Rabbi Akiva fut : « Pour nous permettre de nous sauver du Guehinom (l’enfer). »
Le Guehinom est un monde où personne n’aide jamais personne, où chacun ne pense qu’à soi-même et ne se soucie pas d’autrui. Nous sommes ici dans ce monde pour faire le bien. Chaque manque dont une personne souffre est une occasion pour une autre de le remplir avec de l’amour.
Formulons donc tout cela dans le langage d’un enfant de quatre ans :
Tu es quelqu’un de très gentil, qui partage. Quand tu partages tes jouets avec d’autres enfants qui n’ont pas ces mêmes jouets, vous devenez amis. Tu peux aussi partager tes yeux et tes oreilles, en aidant quelqu’un qui ne peut pas voir ou entendre. Et ils peuvent t’aider eux aussi. Comme ça, nous pouvons tous être amis. Voilà pourquoi D.ieu nous a tous créés avec quelque chose qui manque. Ce n’est pas pour nous punir d’avoir fait quelque chose de mal, c’est pour nous donner l’occasion de faire quelque chose de bien.
Source :

Bava Batrah 10a

Ne passez pas à côté de quelque chose de précieux

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000001-nesoispassitristecesoir

 

Je suis croyante et cela m’apporte tellement de choses, aussi bien au quotidien que dans les moments de doute, que j’aimerais en faire profiter toute personne qui passe sur mon chemin.

Beaucoup qui étaient croyants ou encore qui ne l’étaient pas mais se demandaient s’ils ne devraient pas l’être, décident, en regardant ce qui se passe dans notre monde, que c’est dans la religion que l’on trouve l’incitation au meurtre et à toutes les horreurs qui nous entourent. Et de ce fait, préfèrent être athées voire même haïr D-ieu et ce qu’Il représente.

Mais ce qu’ils voient, ce n’est pas la religion ; se sont des gens qui la pratiquent, certains à grands cris et qui la déforment à leur profit.
Je souhaite que personne ne passe à côté de quelque chose de très beau mais aussi de très enrichissant qui permet de comprendre ce qu’est la vie que nous avons reçue et ce que nous devons en faire. Et pour cela, c’est très simple : Avoir l’esprit ouvert, se documenter seul ou se renseigner auprès de personnes de confiance, ouvrir son cœur à une meilleure connaissance de ce que sont les « écritures » et seulement après, décider d’y adhérer ou pas.

Ceux qui disent : je ne crois pas, doivent alors s’expliquer pourquoi et ensuite analyser leurs réponses

Ceux qui disent : je crois, n’auront plus besoin de répondre à cette question car la foi en quelque chose de divin et par conséquent de beau et de pur, donne la certitude d’être sur le bon chemin. Cela ne veut pas dire qu’ils n’auront pas de problèmes à résoudre ou de durs moments à traverser, cela veut simplement dire qu’ils accepteront ces épreuves sans maudire ciel et terre et que leur esprit étant libéré de toute colère ou peur, il leur indiquera le moyen de trouver en eux la réponse à leur question, compte tenu du fait qu’ils seront alors les acteurs de leur décision et non victimes d’une situation qu’ils ne dominent pas.

Yaël

pensée juive et sagesse du talmud

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000001380011_180398342151161_226027488_n

Ecclésiaste 2:14

« Le sage a ses yeux dans la tête, et le sot avance dans l’obscurité. »

Rabbi Touvia ben Eliezer, Midrash Leka’h Tov explique ainsi:
 » « Le sage a ses yeux dans la tête » : c’est à dire qu’il est attentif dès le commencement (en Hébreu le mot « tête » signifie aussi « début ») et voit la finalité, comme il est enseigné: « Qui est le sage? Celui qui entrevoit l’avenir ».
« Le sot avance dans l’obscurité » : Il agit en ne prenant en considération que le présent, et en ignorant le résultat qu’il rencontrera à la fin. »

https://www.facebook.com/Proverbes-du-Talmud-180294975494831/