Archives

Réponse au delà des questions

00000000000000000000000000000000000000000000000000000022365445_846032355571618_7556111180831163247_n

 

Toute personne qui porte intérêt au sens profond de la vie s’intéresse à celui de la mort. Cette étude est la plus vaste qu’il soit. Elle détient les réponses aux questions que chacun se pose au sujet des « injustices » à propos des comportements malveillants et de leurs rétributions. La base des enseignements donnés à Chökhor Ling repose sur cet essentiel sujet mis à l’étude, à l’observation et en méditation, sous l’éclairage de la tradition bouddhiste mais également de l’expérience scientifique concernant le monde des esprits.
Tout est dans tout et rien ne peut être négligé. Par manque de connaissances approfondies et d’explications sérieuses, par volonté d’appropriation afin de s’octroyer un seul pouvoir de vérité, le monde survole souvent les faits on ne peut plus naturels de la vie, pour en exposer un mystère facile à marchander. Il ne s’agit pas de parler et de répondre à tout prix, mais d’écouter le silence qui sous-tend toute existence visible et invisible.
Publicités

Qu’appelle-t-on la sagesse ?

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000014563437_1320554461290204_1031705221046409320_n

Quand on commence à s’intéresser au spirituel, au mystique à l’ésotérisme, on ne sait pas trop où on va ni pourquoi mais pendant très longtemps, on aime ce qu’on lit et on désire toujours en savoir plus. Une chose est sure, on nourrit son intellect.

Une phrase ici qui accroche notre attention, une citation qui nous donne envie de méditer et puis, assez vite, la vie de tous les jours reprend le dessus.

Les années s’écoulent on engrange des connaissances mais……….. il ne se passe rien ou si peu.

Pourtant, un jour, on sent comme un petit déclic, une résolution que l’on prend et que l’on va tenir, un désir de modifier quelque chose dans sa vie intérieure.

Et puis, on se rend compte que quelque chose vient de se produire, qu’on est plus tout à fait le même et on découvre qu’enfin, les leçons portent leurs fruits : on est arrivé à relativiser, à prendre du recul, on se détache, on ne juge plus, on comprend.

On est alors envahi d’un sentiment nouveau de bien-être, de plénitude .

Est-ce ce que l’on appelle la sagesse ? Yaël

Faire quelque chose de sa vie.

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000003218844227_1_2_jOzAWpBq

J’ai eu la chance, dans ma vie déjà longue, de me poser une infinité de questions et de lire beaucoup d’articles concernant la mort, la vie et ce qu’il fallait en faire.

Comment comprendre notre venue sur terre et plus encore, ce que nous avons à y faire  pour ne pas être venu pour rien ?

Sans entrer trop dans les détails, les choses sont assez simples : nous naissons pour accomplir quelque chose. Chacun a sa mission mais pour la comprendre nous devons tout d’abord admettre que ce qui nous arrive est prévu et que nous devons affronter les événements, les accepter ou les combattre mais surtout en faire quelque chose.

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000Citation-de-la-vie-578

Il ne sert à rien de se plaindre de son sort car les conditions dans lesquelles nous vivons sont celles qui nous permettent de grandir et de réaliser notre destin.

Si vous n’aimez pas la famille dans laquelle vous êtes né, sachez que c’est pourtant celle qui convient le mieux à votre devenir.

Si vous estimez que personne ne vous comprend, Si vous pensez que personne ne vous aime, si vous croyez qu’on vous en veut, sachez que votre perception  des choses est faussée par la peine que vous ressentez face aux évènements que vous traversez et qui ne correspondent pas à ce que vous attendiez.

Ceux qui vous entourent ne sont ni bons ni mauvais mais ils sont parfois le reflet de vos propres réactions et vous avez attendu d’eux quelque chose qu’ils n’étaient pas capables de vous donner soit parce que ce n’était pas ce dont vous aviez besoin, soit encore parce que vous aviez choisi des compagnons de routes qui ne vous conviennent pas et donc, vos problèmes découlent du mauvais choix que vous avez fait.

Cessez de vous plaindre, cessez de ruminer votre soi disant infortune, arrêtez de penser que vous êtes une éternelle victime mais obligez-vous  à changer votre vision des choses, et plutôt que de tourner en rond ,commencez par changer une petite chose, puis une autre ensuite afin de faire de votre vie quelque chose de positif dont vous pourrez être fier.

0000000000000000000000000000000000000000000000peintures-tableau-vincent-bardou-de-la-vie-a-16722302-de-la-vie-a-la-f1a9-296f9_big

Changer ce que l’on peut, accepter le reste et faire la différence

 

Depuis quelques années, on entend de part et d’autre, des références à la maxime suivante :

Accepter ce qu’on ne peut pas changer,

Avoir le courage de changer les choses sur lesquelles on peut agir

Avoir la sagesse de discerner ce qui peut être changé de ce qui ne peut pas l’être.

(Il s’agirait, d’un extrait d’une prière écrite par les moines du Moyen Age. On imagine aisément qu’en cette époque tourmentée, l’équilibre entre la résignation et la révolte devait être particulièrement d’actualité.)

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000yvette012_image17

La Prière de la Sérénité  » (écrit par des moines du Moyen Age) »

Si, dans ta vie, un jour tu devais pleurer,
Te sentant bien seul, loin de ceux que tu as aimés.
Dis toi bien qu’il y aura toujours quelqu’un qui te montrera le droit chemin.

Écoute ces mots, car moi qui te les dis, je n’ai pas toujours été ce que je suis.
J’ai connu bien des pleurs, des paniques, et des misères,
Alors récite avec moi cette prière.

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse d’en connaître la différence.

Tu devras aussi te prendre en main,
Si tu veux changer ton destin,
Laisse de côté les choses qui te détruisent,
Tu auras alors de belles surprises.

Pour toi, chaque jour deviendra ensoleillé,
Ton coeur s’ouvrira à l’amour.
Ne vis qu’un jour à la fois si tu veux en profiter,
Et tu seras heureux pour toujours.

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer
Et la sagesse d’en connaître la différence.

Quand ma patience est à bout, aide-moi à la retrouver.
Apprends-moi à faire face aux difficultés avec calme et sérénité.
Lorsque, je suis à court de réponses vives et d’explications intelligentes,
Permets que cesse le flot de questions, au moins pendant un court moment.

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse d’en connaître la différence.

Et quand j’ai l’impression que les journées sont trop brèves
pour que je puisse accomplir toutes les tâches qui m’attendent,
Fais au moins que je trouve le temps de faire le plus important,
le temps d’écouter, le temps d’aimer
et le temps de rire aussi.

Mon Dieu donne-moi la sérénité
D’accepter toutes les choses que je ne peux changer,
donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer
Et la sagesse d’en connaître la différence.

 

L’esprit de solitude de Jacqueline Kelen

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000bm_CVT_Lesprit-de-solitude_3118

A vivre seul, au moins quelques années, on apprend à passer du besoin qui ligote au désir et au rêve qui ouvrent grand l’espace en soi et autour de soi.

A vivre seul, on apprend à choisir ses relations au lieu de les supporter, de s’en accommoder.

Sauvage et sociable tout à la fois, l’individu solitaire ne se croit pas obligé d’aller à des repas de famille, de participer à des fêtes dont les convives l’ennuient. Et de cela il ne se sent nullement culpabilisé parce qu’il est en accord avec ce qu’il fait.

Se tenir en solitude, c’est chérir une situation propice à inattendu, à l’incroyable dont les tableaux de Van Eyck et de Brueghel esquissent l’apparition. C’est se vouloir disponible, absolument; et non disponible pour quelque chose, en attente de quelqu’un. Se tenir dans la fraîcheur du commencement.

C’est donc un état émerveillé.

Jacqueline Kelen

 

 

Avoir la foi

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000021768486_2055034031189672_7609955996958715012_n

 

 » A partir du moment où vous doutez de pouvoir voler, vous perdez pour toujours la possibilité de le faire.

La raison pour laquelle les oiseaux, à la différence des êtres humains, sont capables de voler, réside dans leur foi inébranlable, car avoir la foi, c’est avoir des ailes. »

James Matthew Barrie
Janet et Anne Grahame Johnstone

 

La spécificité du Talmud

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000j_h_39_275

Un jeune homme frappe à la porte d’un grand érudit talmudique.

– Rabbi, je tiens à étudier le Talmud.

– Savez-vous l’araméen?

– Non.

– L’Hébreu?

– Non.

– Avez-vous déjà étudié la Torah?

– Non, Maître, mais je suis diplômé de Harvard «summa cum laude en philosophie, et ai obtenu un doctorat de l’Université Yale. Je voudrais compléter mon éducation avec un peu de Talmud.

– Je doute que vous soyez prêt pour le Talmud. C’est le plus large et le plus profond des livres. Cependant, je vais examiner votre logique, et si vous passez le test, je vous enseignerais le Talmud.

– Bon. Je connais très bien la logique.

– Première question. Deux cambrioleurs descendent dans une cheminée. L’un ressort avec un visage propre, l’autre avec le visage sale. Lequel se lavera le visage ?

– Le cambrioleur avec le visage sale.

– Faux. Celui avec le visage propre. Examinez la logique. Le cambrioleur avec un visage sale regarde l’autre avec un visage propre et pense que son visage est propre. L’un avec un visage propre regarde le cambrioleur avec un visage sale et pense que son visage est sale. Donc, celui-ci se lavera le visage

– Très intelligent. Une autre question s’il vous plaît.

– Deux cambrioleurs descendent dans une cheminée. Un ressort avec un visage propre, l’autre avec le visage sale. Lequel lave son visage?

– Nous avons établi Celui avec le visage propre.

– Faux. Les deux. Examinez la logique. L’un avec un visage sale pense que son visage est propre. L’autre avec un visage propre pense son visage est sale. Donc, le cambrioleur avec un chiffon propre lave le visage. Lorsque l’un avec le visage sale le voit se laver, il réalise que son visage doit être sale aussi. Celui-ci aussi se lavera le visage.

– Je n’avais pas pensé à cela. S’il vous plaît, posez-moi une autre question.

– Deux cambrioleurs viennent dans une cheminée. On ressort avec un visage propre, l’autre avec le visage sale. Lequel lave son visage?

– Eh bien, Les deux.

– Faux. Aucun ne lave son visage. Examinez la logique. L’un avec le visage sale pense que son visage est propre. L’un avec le visage propre pense son visage est sale. Mais quand celui au visage propre en  face voit que celui au visage sale ne se lave pas le visage, il décide de ne pas se laver le visage.

– Comme vous pouvez le voir, vous n’êtes pas prêt pour Talmud.

– Rabbi, s’il vous plaît, donnez-moi encore un test. »

– Deux cambrioleurs viennent dans une cheminée. Un ressort avec un visage propre, l’autre avec le visage sale. Lequel lave son visage?

– Aucun !
– Faux. Et peut-être maintenant, vous verrez pourquoi Harvard et Yale ne peut vous préparer à Talmud. Dites-moi, comment est-il possible que deux hommes descendent la même cheminée, et on sort avec un visage propre, tandis que l’autre a un visage sale?

– Mais vous venez de me donner quatre réponses contradictoires à la même question! Cela est impossible!

– Non, mon fils, voici ce qu’est le Talmud….

A bon entendeur!