Archives

avoir 80 ans : texte à méditer

avoir 80 ans : texte à méditer dans mystique sagesse abl480ans

Pourquoi je suis impatient d’avoir 80 ans

Quand ce sera mon tour, j’espère mourir en plein travail, comme Francis Crick, un des découvreurs de l’ADN.

Il était en grande conversation lorsqu’il reçut un coup de téléphone lui annonçant que son cancer du côlon était de retour. Il remercia simplement son médecin, raccrocha, et resta silencieux pendant une minute, le regard dans le vague. Puis, il reprit sa conversation, exactement où il l’avait laissée. Lorsque, quelques semaines plus tard, on l’interrogea sur sa réaction à son diagnostic, il dit : « Tout ce qui a un début doit aussi avoir une fin. » Lorsqu’il mourut à l’âge de 88 ans, il était dans la phase la plus fructueuse de sa carrière scientifique.

Coluche fut moins élégant lorsqu’il déclara : « Si vous ne vouliez pas mourir, il ne fallait pas naître ! Avec le préservatif Nestor, je ne suis pas né, je ne suis pas mort ! ». Mais son humour cachait, comme souvent, une profonde sagesse.

Ma grand-mère, qui vécut jusqu’à 98 ans, disait souvent que la décennie de ses 80 ans avait été une des plus intenses de sa vie. Elle racontait qu’elle avait ressenti, non pas un rétrécissement, mais un développement de sa vie intérieure et de ses perceptions. A 80 ans, vous avez une longue expérience de la vie : pas seulement de votre vie, mais aussi de la vie des autres. Vous avez vu des triomphes et des tragédies, des victoires et des défaites, des révolutions et des guerres, de grandes réussites et de grandes catastrophes. Vous avez vu des théories s’imposer, puis être renversées par la réalité des faits. Vous êtes plus conscient de la fragilité des choses, et plus ému devant la beauté, la fragilité, l’innocence. A 80 ans, vous pouvez regarder les événements de loin et mettre l’Histoire en perspective d’une façon qui n’est pas possible plus tôt. Vous pouvez imaginer, sentir dans vos os, ce qu’est un siècle, chose impossible à 40 ou même 60 ans.

Je ne considère pas la vieillesse comme une période plus triste qu’il faut endurer, mais comme un temps de liberté, où vous êtes libéré des urgences souvent factices que vous vous étiez imposées dans votre jeunesse. Vous êtes libre d’explorer ce qu’il vous plaît, et de ré-explorer les pensées, les sentiments et les événements qui ont fait votre vie.

On pense souvent, enfin, que les personnes âgées deviennent acariâtres, difficiles à vivre. En ce qui me concerne, je n’ai pas souvent constaté de bouleversement de caractère chez les personnes qui prenaient de l’âge autour de moi. Je dirais plutôt que les tendances naturelles s’affirment, deviennent plus nettes, et c’est pourquoi les défauts, plus évidents, deviennent pour l’entourage plus difficiles à ignorer, et donc à supporter. Une mère angoissée pour ses enfants sera encore plus inquiète pour ses petits enfants. Un homme égocentrique à 30 ans peut sombrer dans un égoïsme extrême à 80.

Mais cela est vrai également des qualités. La plupart des fondations philanthropiques devraient fermer si tout le monde mourait avant 75 ans. C’est autour de cet âge là en effet que l’on commence à donner une part significative de ce que l’on possède. Même si, toute votre vie, vous avez essayé de vous convaincre que la valeur de l’argent, utilisé exclusivement pour soi et ses plaisirs, n’est pas si grande, ce n’est en général qu’en approchant de 80 ans que la chose devient une réalité, que l’on met en pratique ses principes ! On réalise que les autres ont peut-être plus besoin de cet argent (ces « autres » pouvant être bien sûr ses propres enfants) ou qu’il est possible de faire de grandes choses avec, en le consacrant à une œuvre.

Avant l’invention de la Sécurité Sociale, de l’Éducation nationale et du Ministère de la Culture, d’innombrables mécènes ont fondé des hôpitaux, des orphelinats, des écoles, soutenu des artistes, ou bien sûr bâti des églises, et ce sont d’ailleurs souvent ce qui nous reste de ces monuments qui sont la principale attraction des touristes d’aujourd’hui. Mais hier comme aujourd’hui, les grands mécènes n’étaient généralement pas de parents de trente ou quarante ans, empêtrés dans le remboursement de leur prêt et l’éducation de leurs enfants. C’était des personnes âgées, généreuses, sages… et sans doute heureuses.

Je suis impatient d’avoir 80 ans…

Extrait de Santé Nature innovation

Publicités

LA CONFUSION DES VALEURS

 

-perplexe

Il y a fort longtemps, alors que personne n’en parlait (c’était tabou), je me demandais : mais si  plus tard mes fils l’étaient, comment réagirais-je et aussi, quels sont les signes qui pourraient m’avertir ?

Les années ont passé, rien de grave n’est arrivé à mes enfants, tout est rentré dans l’ordre sauf que j’ai continué à me poser des questions et que j’avais alors beaucoup d’empathie pour ces jeunes, différents des autres.

L’homosexualité est un comportement qui conduit un être à aimer une personne du même sexe que lui. Cela se produit souvent lorsque, dans la construction de la personnalité,  le pôle masculin est plus fort que le féminin chez une femme et le pôle féminin plus important que le masculin chez un homme.

Au départ il s’agit d’une tendance qui, comme toutes les tendances, peut être corrigée mais elle est souvent accentuée par le milieu ambiant (absence d’homme ou/et  mère castratrice.).

Et puis un jour, ces jeunes ont eu le courage de « sortir du placard » et de se montrer tels qu’ils étaient et j’étais contente pour eux mais en même temps, inquiète car je savais d’expérience que lorsque l’on est  différent des autres, on le paie très cher, notre société n’étant pas vraiment souple en la  matière.

Dans leurs premières démarches, ils ne demandaient qu’une chose : « le droit à la différence » et après bien du mal ils l’on obtenu et c’est là que tout à basculé car ensuite se sont mélangés à eux les transexuels, les bisexuels, et les déviants de tout bord et tous voulaient « le droit à l’égalité » c’est-à-dire que ce que nous demandent les homosexuels c’est :

1) de les accepter tels qu’ils sont et une fois que c’est fait

2) que sur le plan législation, nous oubliions ce qu’ils sont.

Dans la vie, il faut choisir, ou bien on est différent et on assume quel qu’en soit le prix, ou bien on n’est pas comme les autres mais comme le prix à payer pour le rester est trop important, on renonce à sa différence et on rentre dans le rang.

Il n’y a pas d’autre alternative.

Bien entendu, comme dans tous ces mouvements, qu’il s’agisse de la libération de la femme, du droit à l’avortement, de l’égalité des sexes, les protagonistes n’ont pas su rester dans les normes et fixer les limites acceptables par tous ce qui a conduit aux débordements que nous connaissons

Pour moi par exemple, une « gaypride » qui s’appelle maintenant « la marche des fiertés » !!!!!! n’est  rien d’autre que l’étalage des sentiments les plus vulgaires camouflés par un titre pompeux et un étalage de sexualité  débridée alors que l’amour, le vrai, est toujours accompagné de discrétion et de pudeur  puisqu’il doit s’exercer à l’abri du regard des autres.

En acceptant tout et n’importe quoi, notre  société court à sa perte et bientôt ne se retrouvera pas dans ceux qui la représenteront.

Yaël

Le temps du rêve

_dreaming 2 _stories_cd___frilly_lizard

« Le temps du rêve » aussi appelé « le rêve », est le thème central de la culture des aborigènes d’Australie. Le « temps du rêve » explique les origines de leur monde, de l’Australie et de ses habitants.

Le temps du rêve désigne l’ère qui précède la création de la Terre, une période où tout n’était que spirituel et immatériel. Selon les aborigènes le temps du rêve existe toujours et peut être atteint pour des besoins spirituels. Au travers du temps du rêve, il serait possible de communiquer avec les esprits et de déchiffrer le sens des mauvais présages, maladies et autres infortunes.

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000art_aborigene.jpg

Les traces du rêve

Dans la conception aborigène du monde, chaque événement laisse une trace sur terre et tout dans la nature découle des actions d’êtres métaphysiques qui créèrent le monde. La signification de certains lieux et de certaines formations naturelles est liée à leur origine dans le temps du rêve. Certains lieux ont donc un « pouvoir de rêve » dans lequel réside le sacré.

Les épisodes du temps du rêve ont été transmis par la tradition orale et par des peintures rupestres.

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000Aboriginal_art_Carnarvon_Gorge

La légende d’origine

Selon leur croyance, la vie consciente serait la création par le rêve d’entités désignées sous le nom de « fourmis vertes » ou « hommes éclairs » jaillis tels la foudre du titanesque « serpent arc-en-ciel » pour ensemencer la terre en y créant les plantes et les animaux, dépendant étroitement les uns des autres, avant de se réfugier, profondément enfouis sous les blocs de grès ainsi que sous l’épais manteau du continent des brumes glacées, à la suite du grand cataclysme engendré par l’affrontement de deux de leurs frères, à cause du don de la mémoire aux humains. Elles sont en sommeil depuis, et cela jusqu’à ce que le monde de la surface soit de nouveau propice à leur règne, utilisant la télépathie afin de diriger les pensées et les actes de leurs créatures (terraformation).Wikipédia

 

L’écoute est une chose rare.

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000039916c15daaefd85169578ceaa5c8969

 

 

-Soyez attentifs à ce que l’on vous dit car l’écoute est une forme de politesse,

-Ne coupez pas la parole mais écoutez jusqu’au bout,

-Faites preuve de gentillesse dans vos réponses,

-Ne cherchez pas toujours la confrontation avec celui qui est en face, mais plutôt un moyen de comparer des idées différentes qui, bien souvent, ont autant de  valeur que les vôtres.

Les sujets comme la condition animale, le végétarisme, l’euthanasie des personnes en fin de vie, la religion etc., sont autant de sujets délicats qu’il faut aborder avec détermination certes mais aussi et surtout avec, en fond, une grande humanité et un désir d’expliquer sans froisser.

 

Yaël

Mes voeux pour 2018

0000000000000000000000000000000000000000000000000000sms-meilleur-voeux-bonne-annee

Voila ! une nouvelle année arrive à grands pas et si les vœux avaient un quelconque pouvoir, alors on pourrait penser que 2018 sera une année merveilleuse.

 

Tous ceux qui ont prononcé de très belles paroles d’amour, de paix , de tolérance etc…. sont ils conscients que ce n’est pas avec de jolis mots qu’on change le monde mais avec des actes ?

 

Alors, tous ces beaux parleurs, souvent amoureux des quatre pattes, pourraient ils faire la liste des bonnes résolutions qu’ils ont prises et surtout qu’ils vont mettre à exécution ? à commencer par ne plus publier de photos sur les feux d’artifice alors qu’on sait très bien qu’ils sont souvent la cause de l’affolement des animaux qui s’enfuient et que l’on ne retrouve pas forcément.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000New_Year's_Resolutions

Pour ma part, je n’ai nul besoin d’attendre la fin de l’année pour me donner de nouvelles directives, j’ai regardé ce que j’avais fait en 2017 et j’ai décidé de continuer et d’accentuer mes actions si possible :

 

  • Soutenir par tous les moyens possible la cause animale en dénonçant, en signant, en aidant toutes les associations qui militent et agissent VRAIMENT pour les deux et quatre pattes à plumes et à poils, ici ou ailleurs.

 

  • J’exclus donc la plupart des grandes structures dont il a été prouvé que beaucoup, une fois gavées de dons, oublient la cause qu’elles défendent pour ne penser qu’à leurs propres intérêts. (la SPA de Gennevilliers en tête, paraît il).

  • Je serai particulièrement vigilante lors de critiques faites à l’encontre de personnes ou groupe que je ne connais pas car hélas, la médisance et la jalousie ne sont pas absentes des PA. Et chez le quidam en général. Parfois elles sont réelles, parfois elles sont inventées de toutes pièces donc je ne transférerai ce genre d’informations que si je suis sure qu’il y a lieu de le faire.

 

  • Je vais essayer d’arrêter de tomber dans le piège des commentaires qui n’en finissent pas mais surtout qui très vite alimentent colère et haine alors qu’ils sont très souvent entachés d’erreurs et de mensonges.Je dis ce que j’ai à dire et si on me cherche des poux dans la tête, je bloque l’individu en question.

citation vulgarité et pudeurmaxresdefault

  • L’ayant dit un nombre incalculable de fois, je ne supporte pas les textes grossiers et vulgaires et toute personne qui emploiera ce genre de style qui arrive sur mon mur sera bloquée, sans explication, afin qu’elle ne puisse plus déverser son vocabulaire digne de la cour des miracles dans mon espace. La vulgarité est l’arme des faibles qui, par ce moyen, se rabaissent au rang de ceux qu’ils dénoncent.

 

  • Il en sera de même pour ceux et celles qui partagent des articles donnant les coordonnées (nom et adresse) des monstres qui commettent des horreurs sur les « sans voix » car s’il est vrai que ceux-ci doivent être punis, ce n’est pas à nous, bien installés devant notre écran, de commander des meurtres à distance avec en plus avec la satisfaction du devoir accompli. Nous devons être capables de maîtriser nos instincts, surtout les plus primaires.

 

  • Je continuerai à soutenir les causes indéfendables comme ce fut le cas de la « CAN » et comme l’est « A.L.F ». « 269life libération animale » etc., qui, contrairement à beaucoup, vont au bout de leurs idées avec des moyens, certes discutables mais qui sont les seuls à être efficaces. La seule chose qui compte pour moi c’est de tout faire pour libérer les animaux victimes de l’égoïsme et de l’appât du gain qu’il s’agisse de la fourrure, des laboratoires d’expérimentation animale, de la chasse, de la pêche, des animaleries, des cirques, des zoos, de la corrida, d’élevages ou d’abattoirs etc.,

citation sur véganisme paix intérieure16472823_693742210798249_7947789489558412318_n

  • Etant végétalienne, je continuerai à défendre les cultures intelligentes et en accord avec la nature, l’alimentation excluant tout produit animal. Je sais qu’il y a peu de chance pour que je réussisse à convaincre beaucoup de gens car les « carnistes » semblent emprisonnés à vie dans leurs mauvaises habitudes mais j’aurai au moins essayé avec, malgré tout, le plaisir de constater que de plus en plus de gens (les moins bornés) font l’effort de se documenter et très souvent adoptent de nouvelles façons de s’alimenter.

 

Voila en gros de quoi se composera ma nouvelle année. Alors qu’on se le dise, je ne céderai en rien afin de rester fidèle à moi-même.

Yael

PARTIR SANS REGRET

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000008-nouveau-né

Lorsque nous naissons, nous ne sommes qu’un petit corps vagissant, incapable  de la moindre décision.

Nous allons grandir, pour les uns entourés d’amour, pour d’autres malmenés par les adultes ou encore les événements.

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000Liberte_expression_Une

Et puis nous arrivons à l’âge où nous voulons nous défaire de tous liens qui nous privent de la liberté que nous réclamons à tout prix, persuadés que nous ferons mieux que ceux qui nous ont précédés et aussi que nous avons tout compris.

Là, nous allons décider, pour certains de la profession qui va nous faire gagner beaucoup d’argent et nous positionner socialement, pour d’autres laisser libre cours à leur imagination et au talent qui couvent en eux, pour d’autres encore, il s’agira de danser la valse hésitation qui pourra, si on n’y prend pas garde , durer toute la vie.

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000mariage-impot(1)

Pour beaucoup, passé  le temps des aventures amoureuses arrive le moment  de se poser et de construire son nid « pour la vie » mais à notre époque, si on s’est trompé ce n’est pas bien grave puisqu’on pourra divorcer sans trop se soucier du sort de nos enfants  que nous entraînerons dans notre course sans leur demander leur avis (ils sont à l’âge où l’on décide pour eux comme nos parents l’on fait avant nous).

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000reflexion

Beaucoup plus tard, les plus chanceux seront capables de s’arrêter un instant, de regarder leur parcours et de se poser des questions : Ai-je eu raison ? me suis-je trompée? Si je devais recommencer, qu’est ce que je changerais ?

Dame conscience vient de faire son entrée dans notre petit monde.

Ceux que cela dérange de trop balaieront d’un revers de main,  ces questions dérangeantes  et retourneront à leur vie faite de hauts et de bas, de petits mensonges, de nombreux compromis,

D’autres s’accorderont un petit moment de réflexion et en fonction de leur degré de sincérité, soit retourneront à leur vie précédente ou décideront  qu’il est temps maintenant de prendre les choses au sérieux et de changer ce qui doit et peut l’être .

Dame sagesse  s’est invitée.

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000023472818_957799364371656_6681722450958365756_n

Que dire de cette troisième période de la vie ? Courte pour certains, longue pour d’autres mais quoi qu’il en soit, la dernière permettant d’ajuster le tir, de changer de point de vue, de rectifier ce qui est nécessaire.

Quel que soit le moment on l’on décide  d’être vraiment responsable de la vie que l’on a reçue et où on utilise  l’expérience accumulée depuis des années et dont on ne s’est pas beaucoup servi jusque là,  on va découvrir :

  • Que la vie n’est pas un long fleuve tranquille
  • Que nous avons fait de nombreuses erreurs
  • Que c’est grâce à celles-ci  que nous pouvons savoir maintenant ce qu’il nous reste à faire,
  1. A) pour réparer le réparable,
  2. B) pour se détacher du superflu,
  3. C) pour relativiser,
  4. D) pour donner aux choses et événements leur juste valeur

spiritualité13342883_292533601085217_5418292545166346533_n

Et en fin de compte découvrir la raison de notre venue sur terre ; après quoi, on peut partir tranquille quand le moment est venu et se dire que, dans le fond, on n’a pas été aussi mauvais que cela puisqu’on a fini par réparer ce qui pouvait l’être et pour le reste, ce sera le travail de la prochaine réincarnation peut-être. Yaël

 

 

Invitation pour ce soir 30/11/2017 sur fb.

 

dresse mon chien 21192506_919268608230617_7257202885093023486_n

Je vous invite tous et toutes à venir ce soir à 19 heures sur le mur de « Dresse mon chien » écouter un nouveau  « live » d’Eric Tramson concernant entre autres, l’histoire de Matthieu et de son chien Django.

Cette communauté a, en quelques jours, pris une ampleur incroyable grâce  au dévouement d’Eric  suivi bientôt par toute un panel  composé de personnes désireuses de faire quelque chose pour faire bouger les choses.

Il y a quelques jours, il s’agissait de sauver des chiens d’une euthanasie abusive ; aujourd’hui, il s’agit de Matthieu et de son chien Django  qui vivaient dans la rue et dont la vie aurait pu s’arrêter à tout moment.

Merci en plus, de partager ce message avec vos amis et connaissances car plus nous serons nombreux et plus nos actes auront des chances d’aboutir.

Merci d’avance.

Lieu du rendez-vous :

https://www.facebook.com/erictramson.officiel/?hc_ref=ARQ898a9Z6IFpoBqV1FDkKu4tro43umrTnn3BD6IRVzxvd-ZljcZdP9OmnouUfuNrb0&fref=nf