Archives

Où allons-nous lorsque nous mourrons?

Inside of Inside

 La conscience continue selon plusieurs observations

Cliniquement, nous comprenons la mort comme l’état qui s’installe après l’arrêt de notre cœur. La circulation du sang s’arrête, nous ne respirons plus, notre cerveau s’arrête, et c’est ce qui sépare les états du vivant et de la mort. Philosophiquement, néanmoins, notre description de la mort repose sur quelque chose d’autre : le point passé où il n’y plus de retour possible. Ces deux-là étaient plus ou moins les mêmes jusqu’à il y a plus de cinquante ans, lorsqu’il y a eu l’avènement de la RCP. Aujourd’hui, le cœur de quelqu’un peut s’arrêter et celui-ci peut mourir, puis revenir.

https://www.espritsciencemetaphysiques.com/mourrons-conscience-continue.html

Publicités

Deux perruches s’aimaient d’amour tendre

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000rupa-sutton-photographie-perruches-pastel-amour-7

La photographe Rupa Sutton capture avec beaucoup de poésie la relation amoureuse entre ses deux couples de perruches. Les oiseaux évoluant librement dans sa maison se prêtent à des portraits pleins de douceur particulièrement attendrissants.

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000rupa-sutton-photographie-perruches-pastel-amour-8

Voici Winter et Spring, et River et Rain, les quatre perruches de Rupa Sutton, également connues sous le nom de « touis célestes », de « perruches moineaux » ou encore de « perroquets forpus ». Ces oiseaux au plumage pastel sont connus pour être extrêmement fidèles : les couples de perruches passent en effet toute leur vie lovés dans les plumes l’un de l’autre.

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000rupa-sutton-photographie-perruches-pastel-amour-15

https://positivr.fr/rupa-sutton-photographie-perruches-pastel-amour/?utm_source=ActiveCampaign&utm_medium=email&utm_content=D%C3%A9couvrez+les+derniers+articles+sur+POSITIVR&utm_campaign=POSITIVLetter+V2