Archives

A quelle moment commence la cruauté ?

000000000000000000000000000000000000000000000000000000051lcavf-L7L._SX350_BO1,204,203,200_

 

Guillaume Corpard est avec Léonie Hilario et Guillaume Corpard.

« A quel moment commence la cruauté ? Quand finit-elle ? Au cri du chien ébouillanté, ou à la mort de la vache qui terminera en steak ? Mon cœur me dit : abstiens-toi, et tu seras tranquille… » Et vous ? Qu’en pensez-vous ? -> Extrait de mon livre « Un Cri Pour La Terre​ »

Le livre est disponible ici : https://www.amazon.fr/Cri-pour-Terre-Guillaume…/…/2390173780 (dispo en broché ou en numérique » Kindle)

#guillaumecorpard #uncripourlaterre #compassion #animaux #vegan

Publicités

Ce qu’est l’enfer

‘Qu’est-ce que c’est ?
L’aboutissement de 4 ans d’œuvres d’art et d’activisme, combiné à la belle musique de la chanteuse / auteur-Compositeur Queen  »

 

Ecolos, PA et incohérence

 

 

iamvegan.tv

 

Peut-on défendre les animaux tout en continuant à les manger ? Pascale Corbin, auteure de « La Domination Humaine », s’étonne de voir certains écolos s’accomoder de la « viande bio heureuse » et certains militants de la protection animale sauver les animaux de compagnie tout en mettant les animaux de rente dans leur assiette. #iamvegantv

 

 

Loin des yeux et des consciences

 

« Les animaux sont entrés dans le cycle mécanique de l’élevage et de l’abattage industriels, loin des yeux de tous. La conscientisation de ce qui se déroule dans un abattoir peut alors se révéler difficile pour le consommateur de viande. Cette impossibilité de savoir et de voir a conduit ce dernier à une absence de questionnement sur ce qu’il mange. Vers un déni, un refoulement, une ignorance complaisante. En un mot, vers une déconscientisation de ce qui se passe entre l’état « animal-être vivant » et l’état « animal-produit à consommer ».


La terminologie et le marketing jouent ici un rôle important : dans le parcours de l’animal, de l’élevage à l’assiette, il manque ce maillon essentiel qu’est le passage par l’abattoir. Documentaires et publicités montrent des animaux dans des prés verdoyants, mais se gardent bien de donner à voir les lieux d’élevage et de mise à mort.


Le non-dit, le non-voir, le non-savoir permettent de créer ce fossé entre l’animal vivant et l’animal produit. Mais le choix des mots joue aussi un rôle essentiel : une fois abattu, l’animal change de nom. Il devient viande, steak, épaule, jarret, cuisse, gigot, jambon, saucisse, nuggets, il est un « morceau de… ».


Par le biais de cette langue désignant des « spécialités » propres à la boucherie, la charcuterie et l’industrie alimentaire, le lien avec l’animal d’origine est rompu et perdu.


D’autres mots génèrent aussi des maux et des non-dits. Prenons le doux mot d’« étourdissement », censé désigner la mise à mort. Il s’agit en réalité d’une perforation de la boîte crânienne à l’aide d’une tige métallique, d’une électronarcose ou d’une mise à mort par le gaz. Ce mot masque ici une réalité autrement plus violence
De plus en plus de citoyens se détournent en effet de l’alimentation carnée pour des raisons éthiques, conscients que la viande sans souffrance n’existe pas.
Les scandales des abattoirs et des élevages soulèvent des questions linguistiques, historiques, juridiques, éthiques, sociétales, psychologiques, techniques, scientifiques qui convoquent l’ensemble des disciplines universitaires et qui interrogent d’un point de vue philosophique notre humanisme encore en construction. Car une humanité dans le déni de la souffrance du vivant est une humanité défaillante. »


-Astrid Guillaume


Sémioticienne, maître de conférences (hdr), Université Paris-Sorbonne – Sorbonne Universités

L’image contient peut-être : nourriture

 

Les additifs mauvais pour votre santé.

Si comme moi vous essayez de manger sain,

Si comme moi vous faites attention aux additifs contenus dans les aliments que vous achetez,

Voici un tableau qui reprend une partie  des ajouts mauvais pour votre santé.

Ce tableau n’est pas exhaustif il ne reprend que quelques références que j’ai trouvées et auxquelles il faudra ajouter le résultat de vos propres recherches.

 

logo additfs dangereuxsa7_-_additifs_alimentaires_dangereux.jpg

 

Ou trouver ces additifs – en quoi sont -ils dangereux ?

E110 – Jaune orangé  –  DANGEREUX – favorise le cancer et l’hyperactivité, se trouve dans les patisseries, viennoiseries, fromages et charcuterie.

E 127 – Jaune orangé – DANGEREUX – favorise l’Erythrisme (infection cutanée), se trouve dans fruits confits confiserie, chewing gum, fruit sirop, sodas

E133 – le bleu brillant ( colorant synthétique) favorise les allergies, l’hyperactivité, l’asthme surtout chez les enfants, se trouve dans les confiseries, les boissons et les décos patisseries.

E 171 – vert clair –  SOUPCONNEUX Dioxyde de titane (favorise les cancers) se trouve dans les chewing- gums, le dentifrice et certains médicaments

E  250 – NITRITE DE SODIUM  aromatise viandes et charcuteries, jambon, bacon – favorise le cancer

E 310 – jaune CANCERIGENE (gallate de proxyde) favorise les troubles sanguins,  se trouve dans les viandes, les soupes, le chewing gum et certaines huiles végétales

E 320 bleu MALADIES CUTANEES (hydroxyanisole butylé) se trouve dans les huiles végétales, les céréales, produits chocolatés, sauces industrielles, viennoiseries

E621 GLUTAMATE MONOSODIQUE (peut détruire les neurones du cerveau et autres) et amplifie risque de cancer, se trouve dans les soupes sachet, sauces industrielles, chips, plats préparés, aromes.

E 950 – (acesulfame)  est cancérigène, se trouve dans les viennoiseries,les desserts à la gélatine, les sodas, le chewing-gum, les confiseries et certaines boissons lactées.

E 951 bleu clair aspartame

 

Ce tableau ne reprend pas tous les additifs figurant sur le tableau mais seulement ceux pour lesquels j’ai trouvé quelques explications.

S’ajoutent à ceci, LES E123 – E510 – E 513 – E 527 TRES NOCIFS ET FIGURANT EN ROUGE

LE E270  EN VERT ET DANGEREUX POUR LES ENFANTS

LES E103 -E105- E 111 – E 121 – E 123- E 125- E 126- E 130- E 151- E 211 – E 952  EN NOIR ET INTERDITS

 

Mon petit clin d’œil de fin de semaine.

chat élégance 4dff2e994bb8c766558f964edd27487a

 

Comme vous, je lis avec tristesse les nouvelles concernant nos amis à quatre pattes.

Comme vous, j’enrage et je pleure devant tant de souffrances et  de méchanceté, d’égoïsme, de cruauté.

Parfois même, pendant un temps très court,  j’arrête de partager les articles les plus odieux.

animal élégance13445690_924465614330313_2280564223647349400_n

Mais il y a toujours quelque chose qui me dit ; continue de regarder, de t’imprégner, continue d’être le porte-parole des sans voix car si tu arrêtes, qui le fera ?

Et puis, comme il faut bien chercher un peu de réconfort, même quand on pense qu’il n’y en a nulle part, je me dis que nous sommes à une période charnière, les choses changent, les prises de conscience se font, bien sûr, pas aussi vite que nous le voudrions, mais elles sont là et nous y sommes pour quelque chose puisque nous en faisons partie.

Il nous faut comprendre que l’impossible ne nous est pas demandé car il n’est pas en notre pouvoir, par contre, l’abandon de nos valeurs nous est interdit car si tel était le cas, cela voudrait dire que nous n’étions pas sincères ou encore pas dignes de mener un tel combat et de le gagner.

 

animal élégance Rina Zeniuk 29598246_1814322505298971_7872635007292932096_n

Un jour…… j’en suis sure, les abattoirs et les élevages n’existeront plus, les soi-disant traditions auront disparu, les hommes seront devenus plus sages et ces changements pourront se faire parce que, au départ, des gens comme nous, de simples quidams, avaient compris, avant l’heure, que pour mériter le nom d’humain, il faut l’être dans le respect de toute vie, autre que la nôtre.

 

végé eau unnamed

Alors, on continue les  amis, pour nous, pour eux, pour notre belle planète Yaël