La beauté de l’âme des enfants

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000ballon10

 

https://www.facebook.com/CHRISBIARDEAU/videos/10207716583780435/?hc_ref=ARSOVJdHJtLwBPmLKF1RSRdynuT_w03RzWOmewgYzVptBJDxZkSFjcA0T63ZfQoSw60

Publicités

Leçon de vie – L’aide sous la pluie

 

0000000000000000000000000000000000000000000000leçon de vie.22539681_2021279088159006_8879537411066935388_n

 

 

Sens et Co-Naissance

leçon importante – L’aide sous la pluie
Dans la soirée, vers 23h30, une femme âgée noire se tient
le long d’une autoroute de l’Alabama tentant de se protéger de la pluie battante.
Son auto est tombée en panne et elle a désespérément besoin d’un transport.
Détrempée, elle décide de demander l’aide de la prochaine voiture qui passe.
Un jeune homme blanc s’arrête pour lui porter secours,
situation très peu courante dans les années 60 troublées de conflits raciaux.
Le jeune homme l’amène en sécurité, l’aide à trouver du secours
et lui procure un taxi. Elle a l’air très pressée,
mais prend le temps de noter son adresse et le remercie.

Sept jours plus tard, on vient cogner à la porte du jeune homme.
À sa grande surprise, on lui livre un meuble télé couleur grand format.
Une note y est attachée. Elle dit :
 » Merci beaucoup de m’avoir porté secours sur l’autoroute l’autre jour.
La pluie avait transpercé non seulement mes vêtements mais aussi mon esprit.
Puis vous êtes arrivé. Grâce à vous, j’ai pu me rendre
au chevet de mon mari mourant juste avant qu’il ne rende l’âme.
Dieu vous bénisse pour m’avoir aidé et pour votre dévouement
pour les autres. Bien à vous, Mme Nat King Cole. »

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000peintures-aquarelle-feee-follette-sous-une-12816391-10686696-10152625b5-b2546_570x0

Leçon de vie

0000000000000000000000000000000000000000000000leçon de vie.22539681_2021279088159006_8879537411066935388_n

 

trouvé sur FB : Sens et Co-Naissance

Première leçon importante – La femme de ménage.

Durant mon deuxième mois au collège,
notre professeur nous a donné un petit examen surprise.
J’étais un étudiant consciencieux et j’ai répondu aisément
à toutes les questions jusqu’à ce que je lise la dernière :

 » Quel est le prénom de la femme de ménage de l’école ?  »
Il s’agissait certainement d’une blague.
Je l’avais rencontrée plusieurs fois.
Elle était grande, cheveux foncés et dans la cinquantaine,
mais comment j’aurais pu savoir son nom ?
J’ai remis mon examen en laissant la dernière question sans réponse.
Juste avant la fin du cours, un étudiant a demandé si la dernière
question comptait pour la note de l’examen.

 » Absolument  » a répondu le professeur.
 » Durant vos carrières, vous allez rencontrer beaucoup de gens.
Ils sont tous importants. Ils méritent tous votre attention et vos soins,
même s’il s’agit simplement d’un sourire et de dire bonjour.  »
Je n’ai jamais oublié cette leçon.
J’ai aussi appris qu’elle s’appelait Dorothée.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000paroisse-evron-2-1030x772

 

CETTE VILLE VOUS EST INCONNUE ?  MOI, NON ! CAR C’EST LA VILLE OU JE SUIS NEE .

C’est aussi là que mes parents se sont connus, quelques années avant ma naissance, à un bal du 14 juillet, tous les deux étant d’excellents danseurs. (là, je me suis toujours demandé si l’un d’eux n’aurait pas mieux fait de se casser une jambe ce jour là) mais le destin en avait décidé autrement.

Mon grand-père paternel était le patron d’un hôtel-restaurant « l’hôtel du commerce »(attention hein ! on n’était pas des gueux.) et j’ai gardé beaucoup d’images de ces années passées chez pépé et mémé.

Durant la deuxième guerre mondiale, la ville était occupée par les Allemands et a été libérée par les Américains. Le jour de la libération de la ville, mes grands-parents, mes parents, moi et les quelques clients de l’hôtel étions réunis dans la salle à manger, fenêtres ouvertes pour éviter les projections de verre en cas d’obus explosant tout près et la deuxième consigne qui avait été donnée par les autorités, était de ne jamais aller d’une pièce à l’autre sur nos jambes mais à quatre pattes, ceci pour éviter d’être fauchés par une balle perdue. Inutile de vous dire que la petite fille que j’étais (j’avais 7 ans alors) rigolait sous cape quand je voyais passer devant moi, à 4 pattes mes grands -parents ou encore un client de l’hôtel. Je revois la scène comme si c’était hier.

Je revois aussi, hélas , une autre scène qui ne m’a jamais quitté l’esprit et qui fait partie des choses qui ont forgé les principes qui sont les miens et qui m’ont dicté ma conduite dans différentes circonstances.

La ville est libérée, mais des allemands qui n’avaient pas pu s’enfuir ont été attrapés ça et là par les habitants qui les ont découverts. L’un d’eux, un simple troufion, d’après son uniforme et son képi ,est devant l’hôtel, entouré d’une foule de badauds qui rient, insultent et menacent ; à côté de lui, une charrette non attelée et près d’elle un énorme tas de pierres de toutes dimensions. Le prisonnier à ordre de remplir la charrette mais celle -ci s’incline dès que le chargement est important et la plupart des pierres retombent à l’extérieur. Nouveaux rires, insultes, menaces et l’homme doit recommencer et recommencer encore. Lorsque j’arrive et que je découvre la scène, je comprends que cela doit faire un moment que le prisonnier est occupé à cette tâche idiote car ses mains sont couvertes de sang.

Je ne sais pas ce qui est arrivé après, ma mère est-elle venue me chercher? suis-je rentrée à l’hôtel ne voulant plus voir ce spectacle? toujours est-il que cette image m’est restée gravée dans l’esprit  jusqu’à aujourd’hui. C’est grâce à elle  et surement à bien d’autres situations, que je me suis forgé les principes qui sont les miens et qui m’ont accompagnée tout au long de ma vie à savoir:

1) si un combat doit avoir lieu, qu’il soit fait « à la loyale » c’est-à-dire « un » contre « un »
2) si un homme a mal agi, il doit être puni mais pas par la foule et il est inutile d’ajouter l ‘humiliation  qui ne peut que salir et abaisser ceux qui la pratiquent.
3) lorsqu’arrive le moment de la victoire, ceux qui dans les rues parlent fort, rient et se moquent devraient se demander s’ils en ont vraiment le droit, et pour le savoir, ils n’ont qu’à retourner dans leur passé récent et se rappeler où ils étaient et ce qu’ils ont fait lorsqu’il y avait du danger : faisaient-ils partie de ceux qui ont risqué leur vie pour sauver d’autres vies? ou au contraire, se terraient-ils n’entendant rien, ne voyant rien pour essayer de sauver leur peau ? souvent, ceux qui parlent fort font partie de la deuxième catégorie.

Voila mes chers lecteurs mon coup de gueule d’aujourd’hui. J’avais un abcès dans le coeur depuis très longtemps, il vient de crever, maintenant je me sens mieux.  

 

Yaël (2010)

Les copains de Bob.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000128

(Ce chien pourrait servir de modèle pour les humains !!!!!)

Un Golden Retriever, 8 oiseaux et 1 hamster forment une bande de copains des plus inhabituelles !

Voici Bob, un golden retriever tout à fait amical. Bob vit à Sao Paulo, au Brésil, en compagnie de son maître et d’au moins huit oiseaux domestiques. Ce chien sympathique a attiré l’attention des utilisateurs d’Instagram lorsqu’ont été publiées des photos de Bob posant tranquillement avec ses colocataires volants, voyageant autour du monde, et étant, de manière générale, tout simplement adorable. Si c’est ça, une vie de chien, alors je suis partant !

https://bridoz.com/un-golden-retriever-8-oiseaux-et-1-hamster-meilleurs-amis/

Miracle souterrain

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000ver-terre-sol

 

Chaque jour, sous nos pieds, se produit un petit miracle insoupçonné : la formation des sols. Fruit d’une symbiose totale entre le monde minéral, animal et végétal, cet enrichissement permanent de la terre tient presque de la magie. Démonstration dans cette superbe vidéo instructive et poétique qui lève le voile sur les coulisses du phénomène et nous invite, plus que jamais, à défendre la terre.

https://positivr.fr/formation-sols-terre/?utm_source=ActiveCampaign&utm_medium=email&utm_content=D%C3%A9couvrez+les+derni%C3%A8res+histoires+sur+POSITIVR&utm_campaign=POSITIVLetter+V2